Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Orientation stratégique Analyses
Brèves

LaRouche : le scandale BAE et les forces derrière le 11 septembre

visites
2143

En parlant du super scandale autour de l’entreprise d’armement BAE Systems lors de son discours Internet de Washington, l’économiste et homme d’état Lyndon LaRouche en est arrivé aux liens avec les attentats terroristes du 11 septembre 2001

JPEG - 37.9 ko
Le Prince Charles avec le Prince Bandar d’Arabie Saoudite

En parlant du super scandale autour de l’entreprise d’armement BAE Systems lors de son discours Internet de Washington, l’économiste et homme d’état Lyndon LaRouche en est arrive aux liens avec les attentats terroristes du 11 septembre 2001.

Alors qu’il évoquait la guerre en cours et la crise économique actuelle, Lyndon LaRouche a expliqué que BAE « n’est pas la cause du problème, mais seulement le symptôme d’un système. Ce qui se passe c’est que depuis l’élection d’un homme transparent au poste de président, George Bush, sous contrôle d’un vice-président gardien de zoo, le monde s’est retrouvé de plus en plus gouverné par ce qui est derrière BAE. En fait BAE est plus connu sous le nom d’Empire Britannique.

« Cependant, tous les britanniques n’en sont pas responsables. Beaucoup d’entre eux, qui portant croient dans le système impérial, l’empire britannique ou quoi que ce soit d’autre, pensent que ce qui est fait par la BAE est malsain. Ils considèrent aussi d’autres choses comme malsaines. Ils savent que l’idée d’un réchauffement climatique est un canular. Ils le savent. Ils savent que c’est absolument anti-scientifique et que ça ne pourrait se vendre dans une société où les gens ont une véritable formation scientifique. Dés lors, ils considèrent le système, qui est contrôlé par le gouvernement Blair et ses associés (incluant Cheney), comme cliniquement malsain ; non pas qu’ils soient anti-britanniques, mais parce qu’ils savent qui le contrôle. Donc ils s’y opposent. Et ils font paraître leurs objections dans le Guardian de Londres, la BBC anglaise, ou en d’autres endroits.

« Il y avait un silence total aux Etats-Unis là-dessus, en tout cas sur le fond de cette affaire. C’est seulement dans les trois derniers jours qu’il est apparu quoi que ce soit donnant au moins une bribe sur la réalité de l’administration Bush avant même que le président soit investit en 2001. Le monde a vécu sous un système, c’est le système du 11 septembre, qui comme j’avais prévenu début 2001 existait déjà avant que George Bush soit investi pour la première fois en Janvier 2001. J’avait dit que « le système mondial est arrivé à un point tel, qu’il est en cours d’effondrement. Nous ne pouvons déterminer avec certitude quand ou comment cela va arriver, mais nous savons deux choses :

« Premièrement, nous savons que ce président et cette présidence ne peuvent pas régler cette crise. Dés lors, nous devons nous attendre à ce que le monde entier soit soumis au type d’évènements que nous avions vécu en février 1933, lorsque Hermann Goering, l’homme derrière le trône, le Dick Cheney de l’administration Hitler, orchestra l’incendie du Reichstag comme un attentat terroriste. Et cet attentat terroriste fut utilisé cette nuit là, ou le jour d’après, pour conférer à Hitler les pleins pouvoirs qu’il ne perdit qu’à sa mort. » Ensuite j’ai dit que le danger était qu’un évènement de ce genre se produise dans les conditions actuelles des Etats-Unis, et c’est arrivé : on l’a nommé 11 septembre.

« Sans aller dans les détails de ce que nous savons ou que nous ne savons pas sur l’orchestration du 11 septembre, nous savons que le seul moyen par lequel ce genre de chose est mis en place se trouve en un seul endroit : un complexe financier centré sur l’identité de BAE. Voilà le mystère du 11 septembre. Ses mécaniques internes n’ont pas d’importance. On les déterminera plus tard. Toutes les personnes dans le gouvernement et autour, qui comprennent ces choses le savent ! Et c’est là que l’affaire est brûlante. »

>>>La responsabilité de Cheney dans tout ça<<<

Contactez-nous !