Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Orientation stratégique

Appel aux artistes et scientifiques pour empêcher une guerre mondiale

visites
883

L’Institut Schiller fait circuler cet appel parmi les artistiques et scientifiques. Pour vous y associer, rendez-vous sur le site internet Nouveau paradigme.
http://newparadigm.schillerinstitute.com/

Appel de l’Institut Schiller aux artistes et scientifiques pour empêcher une guerre mondiale avant qu’il ne soit trop tard

De mémoire d’homme, jamais le danger n’a été aussi grand de voir l’espèce humaine causer sa propre disparition. Depuis le 21 novembre, le scénario d’un coup d’Etat, préparé de longue date par des intérêts occidentaux dévoyés, a été activé en Ukraine, culminant le 22 février 2014 en un véritable putsch. Cette manœuvre a forcé le départ du président légalement élu Ianoukovitch et imposé comme Premier ministre le président de la Rada (Parlement), « Yats » Iatseniouk, le chouchou de la secrétaire adjointe américaine aux Affaires européennes Victoria Nuland. Depuis, des gangs paramilitaires, constitués d’éléments de l’extrême droite radicale, antisémite et antirusse, terrorisent les élus et la population partout dans le pays.

Des photos et vidéos circulant sur internet démontrent la brutalité de ces groupes. Avec des drapeaux, des symboles et des chants martiaux, ils se vantent d’appartenir à la tradition du collaborateur nazi Stepan Bandera et de son Organisation des ukrainiens nationalistes (OUN). Et pourtant, les Etats-Unis et l’Union européenne persistent à dire qu’il s’agit simplement d’individus cherchant à fuir l’oppression russe pour rejoindre une Europe libre et démocratique.

Même les groupes de réflexion occidentaux ont reconnu que sans une Ukraine amicale à ses portes, la Russie n’est pas en mesure de se défendre. Tout l’assortiment de doctrines militaires, depuis le déploiement d’éléments du bouclier antimissile américain en Europe de l’Est jusqu’à la doctrine de frappe globale soudaine, en passant par la doctrine Air Sea Battle dans le Pacifique, est constitué de concepts qui ne découlent plus de la vieille doctrine de l’OTAN de destruction mutuelle assurée (MAD), mais de l’idée utopique qu’à l’âge des armes nucléaires, une stratégie de première frappe peut permettre de gagner la guerre.

La première phase d’un tel plan de guerre consiste à créer une image de l’ennemi. L’adversaire désigné doit tout d’abord être diabolisé par une campagne médiatique soigneusement orchestrée, tactique rendue célèbre par le Dr Goebbels, puis peaufinée par les services secrets britanniques. « Plus Goebbels que Goebbels » a été leur credo, à l’époque comme aujourd’hui : on doit amener les gens à croire que la neige est noire. Depuis l’effondrement de l’Union soviétique, la politique du « changement de régime » a été mise en œuvre contre tout gouvernement qui refusait de courber l’échine sous l’ordre impérial de la mondialisation. A chaque fois, la méthode du « plus le mensonge est gros, mieux ça passe » a été systématiquement appliquée.

Vous souvenez-vous des bébés koweitiens, brutalement arrachés de leurs couveuses par les troupes de Saddam Hussein ? De ses armes de destruction massive, capables de raser en 45 minutes les plus grandes villes du monde ? De cette soif de démocratie chez les rebelles anti-Kadhafi en Libye ? Ou encore des prétendues preuves de l’utilisation d’armes chimiques par Assad ? Aujourd’hui, c’est le président Poutine qu’on dépeint comme un dictateur mangeur d’hommes, jetant en prison de pauvres oligarques sans défense et des chanteurs de punk rock blasphémateurs – autant d’actes qui justifient pleinement un affrontement nucléaire… Par une campagne de mensonges sans précédent, des individus et des peuples entiers sont cloués au pilori, des dissensions internes sont semées, la population est endoctrinée et plongée dans une telle confusion qu’elle finit par adopter comme sienne cette image de l’ennemi, avale la rhétorique de la guerre froide et finit par promouvoir la guerre chaude.

Et après ? Si l’on en vient à un échange nucléaire avec la Russie et la Chine, la majorité de l’humanité périra en une heure et demie environ, et la mort sera un sort plus enviable que de survivre quelques jours de plus.

Mais la nature humaine n’est pas l’idée qu’en suggèrent l’attitude dégénérée de nos gouvernements ni l’état d’abrutissement des masses. L’humanité est la seule espèce qui, en faisant appel à ces capacités créatrices, peut atteindre une compréhension toujours plus profonde des lois de l’univers physique et utiliser cette connaissance pour améliorer sa propre condition. Les êtres humains sont également les seules créatures capables d’avoir une vision du futur et d’en faire naître les idées qui engendrent l’avenir.

C’est précisément parce nous, en tant qu’artistes et scientifiques, comprenons les principes universels en général et les faisons avancer – en d’autres termes, parce que nous cherchons la vérité – qu’en cette heure sombre de l’histoire, nous appelons les citoyens du monde à se battre pour sauver la paix et bannir une fois pour toutes, à l’âge de l’arme thermonucléaire, l’idée même qu’on puisse résoudre les conflits par la guerre. Nous cherchons également à écarter du pouvoir ces politiciens qui, avec leur idéologie d’affrontement géopolitique, mettent en danger l’existence même de l’humanité.

Les découvertes et les œuvres de Nicolas de Cues, Leibniz, Einstein, Planck et Vernadski, ou celles de Bach, Mozart, Beethoven, Dante, Shakespeare, Schiller, Brunelleschi et Rembrandt, pour ne nommer que ceux-là, sont pour nous tous l’expression de l’immortalité de l’âme humaine et de l’immortalité potentielle de l’espèce humaine. Nous, les vivants, avons la terrible responsabilité de vouer notre vie à faire en sorte que la créativité de ces grands esprits du passé offre un avant-goût du potentiel illimité dont l’espèce humaine est pourvue.

Cette coopération internationale au service des buts communs de l’humanité, que tous les scientifiques et artistes ont déjà pu expérimenter lors d’innombrables conférences, projets de recherche conjoints, tournées musicales et échanges culturels, doit fournir l’inspiration pour résoudre tous les problèmes politiques, économiques et même militaires. Comme Nicolas de Cues le faisait déjà remarquer au XVe siècle, les peuples ne parviendront à une compréhension mutuelle qu’en faisant apport à tous de leurs propres scientifiques, artistes et philosophes.

De par notre amour pour l’humanité, notre reconnaissance envers les générations qui ont contribué à notre niveau de développement actuel, et notre engagement sacré à l’identité immortelle du genre humain, nous appelons les peuples du monde à mettre fin à cette menace d’annihilation collective.

Les soussigné(e)s : _______________________________

Schiller Institute
Appeal to Artists and Scientists
PO BOX 20244
WASHINGTON DC. 20041-0244

Contactez-nous !