www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Orientation stratégique >Glass-Steagall

2013, le Glass-Steagall de LaRouche au coeur du printemps américain

838 visites

Face à la menace qui pèse sur les dépôts des épargnants, sans parler des menaces d’éclatement de la prochaine bulle sur les marchés financiers, il est plus que jamais urgent d’adopter, tant au Etats-Unis qu’en Europe, des lois réinstaurant le principe Glass-Steagall, c’est à dire une séparation complète entre les banques travaillant au service de l’économie réelle de celles qui spéculent sur les marchés financiers.

C’est également la meilleure arme dont nous disposons pour mettre en faillite, une fois pour toutes, les intérêts responsables de la politique de désindustrialisation, de dérégulation et maintenant d’austérité imposée dans les principaux pays occidentaux au cours des quarante dernières années.

Aux Etats-Unis, la campagne en soutien à la proposition H.R. 129, introduite par les députés Marcy Kaptur et Walter Jones dès l’entrée en fonction du nouveau Congrès en janvier dernier, bat son plein.

Afin d’accroître la pression sur le Congrès fédéral, le Comité d’action politique de l’économiste démocrate américain Lyndon LaRouche (LPAC) a contacté depuis le début de l’année les élus des législatures d’Etat pour faire voter des résolutions appelant à l’adoption immédiate de la proposition de loi H.R. 129, toujours bloquée au Congrès par l’administration Obama.

Nous résumons ci-dessous, sous forme de tableau, l’état des lieux tant au Congrès fédéral qu’au niveau des Etats, où les équipes de militants associés à LaRouche sont à l’œuvre pour faire adopter, afin d’accroître la pression sur le Congrès, des résolutions soutenant la proposition H.R. 129.

Nous rapportons ensuite quelques déclarations de personnalités soutenant Glass-Steagall, disponibles en cliquant directement ici.

Glass-Steagall au Congrès des Etats-Unis

(situation au 4 octobre 2013)

Chambre des Représentants

H.R. 129 : Le texte
Nombre de co-parrains
au 4 octobre 2013 : 75
(Cliquez ici pour la liste complète)

Sénat

Proposition de loi S. 985 introduite le 16 mai 2013, avec 9 co-parrains à l’heure actuelle.

Glass-Steagall au niveau des Etats

(situation au 4 octobre 2013)

Nom de l’Etat

Chambre

Action

Rhode Island

Chambre des représentants Proposition introduite mars 2013 
Proposition adoptée 
Sénat Proposition introduite en janvier 2013 
Proposition adoptée 

Montana

Chambre des représentants Proposition introduite en janvier 2013 
Proposition adoptée 
Sénat Proposition introduite en janvier 2013 
Proposition adoptée 

Virginie

Chambre des représentants Proposition introduite 
Proposition adoptée 
Sénat Proposition introduite en janvier 2013 
Proposition adoptée 

Kentucky

Chambre des représentants Proposition introduite 
Proposition adoptée 
Sénat Proposition introduite en janvier 2013 
Proposition adoptée 

Pennsylvanie

Chambre des représentants Proposition introduite en janvier 2013 
Proposition adoptée 
Sénat Proposition introduite en janvier 2013 
Proposition adoptée 

Maryland

Chambre des représentants Proposition introduite en février 2013 
Proposition adoptée 
Sénat Proposition introduite en janvier 2013 
Proposition adoptée 

Dakota du Sud

Chambre des représentants Proposition introduite en février 2013 
Proposition adoptée le 28 février 2013 
Sénat Proposition introduite en février 2013 
Proposition adoptée le 26 février 2013 

Virginie occidentale

Chambre des représentants Proposition introduite en février 2013 
Proposition adoptée 
Sénat Proposition introduite 
Proposition adoptée 

Alabama

Chambre des représentants Proposition introduite en février 2013 
Proposition adoptée 
Sénat Proposition introduite 
Proposition adoptée 

Washington

Chambre des représentants Proposition introduite 
Proposition adoptée 
Sénat Proposition introduite en mars 2013 
Proposition adoptée 

Maine

Chambre des représentants Proposition introduite en mars 2013 
Proposition adoptée le 9 avril 2013 
Sénat Proposition introduite en mars 2013 
Proposition adoptée le 4 avril 2013 

Hawaï

Chambre des représentants Proposition introduite en mars 2013 
Proposition adoptée 
Sénat Proposition introduite 
Proposition adoptée 

Mississipi

Chambre des représentants Proposition introduite en avril 2013 
Proposition adoptée 
Sénat Proposition introduite 
Proposition adoptée 

Minnesota

Chambre des représentants Proposition introduite en avril 2013 
Proposition adoptée 
Sénat Proposition introduite 
Proposition adoptée 

Caroline du Nord

Chambre des représentants Proposition introduite en avril 2013 
Proposition adoptée 
Sénat Proposition introduite 
Proposition adoptée 

Indiana

Chambre des représentants Proposition introduite en avril 2013 
Proposition adoptée le 11 avril 
Sénat Proposition introduite 
Proposition adoptée 

Colorado

Chambre des représentants Proposition introduite 
Proposition adoptée 
Sénat Proposition introduite en avril 2013 
Proposition adoptée 

Quelques déclarations de personnalités en soutien à Glass-Steagall :

Ramsey Clark, ancien ministre de la Justice des Etats-Unis
« J’ajoute par la présente mon nom en soutien à la proposition de loi H.R. 129, co-parrainée par les députés Marcy Kaptur (D-OH), et Walter Jones (R-NC), et intitulée : ’Loi de retour à la prudence bancaire.’ »

La sénatrice Maria Cantwell réitère son appel à Glass-Steagall
« J’aimerais certainement revenir à Glass-Steagall et séparer les banques commerciales des banques d’investissement. Et je voudrais également recouvrer les ressources se trouvant dans ces banques et le diriger vers la formation à l’emploi et l’éducation. »

Thomas Hoenig, membre du Conseil de la Federal Deposit Insurance Corp
« Si nous ne faisons pas ces changements, je pense que nous sommes condamnés à répéter les erreurs du passé. » « Lorsque vous mêlez les activités de banques commerciales avec les activités hautement risquées des traders, vous augmentez le risque global et vous ouvrez la porte à de nouveaux problèmes. »

Richard Fisher, Président de la Réserve fédérale de Dallas
« Seules les opérations plus modestes des banques commerciales – et pas celle des filiales cachées ou des sociétés mères – bénéficieraient de la protection accordée par l’agence fédérale d’assurance des dépôts et de la fenêtre d’escompte de la Réserve fédérale. »

Liam Halligan, économiste-en-chef de Prosperity Capital Management à Londres
« La bataille pour Glass-Steagall n’est pas encore terminée, des deux côtés de l’Atlantique. Loin de là. Nous pouvons seulement espérer qu’il ne faudra pas un autre krach pour forcer nos gouvernements à entendre raison. »

Robert Reich, Professeur à l’Université de Berkeley, ancien ministre du Travail des Etats-Unis
« Egalement inclus dans cette proposition – de manière à s’assurer que notre futur n’est pas menacé par un autre effondrement de Wall Street – serait une résurrection de Glass-Steagall et une limitation de la taille des plus grosses banques. »

Le député Collin Peterson (D-MN) regrette d’avoir voté l’abrogation de Glass-Steagall
« L’autre chose pour laquelle j’ai votée et qui a été très mauvaise est l’abrogation de Glass-Steagall. Nous n’aurions jamais dû faire cela et je me suis fait avoir. Vous savez, si Glass-Steagall était de retour, il n’y aurait plus de problème (…) vous mettez les contribuables en danger. »

Andrew Haldane, Directeur exécutif de la Banque d’Angleterre pour les questions de stabilité financière ; membre du Conseil de politique financière

« Comparons la réponse des législateurs aux deux plus grande crises du siècle dernier – la Grande dépression et la Grande récession. La Grande dépression a donné naissance à la Loi Glass-Steagall (1933) – peut-être la loi financière la plus importante du 20ème siècle. Elle ne faisait que 37 pages. Plus récemment, la Grande récession a donné naissance à la Loi Dodd-Frank (2010). Elle totalise 848 pages ou 20 fois Glass-Steagall. Une fois complétée, Dodd-Frank pourrait totaliser 30 000 pages de réglementation. »

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 

Écrire un commentaire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet