Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Orientation stratégique Communiqués
Communiqués

Conférence internet de LaRouche :
« Les implications de la fraude de Gore sur la politique internationale »

visites
919

L’économiste américain Lyndon LaRouche, une figure de proue du Parti démocrate, sera l’hôte d’une conférence internationale directement accessible sur internet, le mercredi 7 mars à 19h00 (heure de Paris). Une traduction simultanée sera aussi disponible en français, sur le site www.larouchepac.com.

LaRouche se penchera sur le texte d’un tract récemment distribué aux Etats-Unis, « La vérité qui dérange Al Gore et le GIEC : le registre historique du CO2 expose la fraude du réchauffement global », qui montre que le dossier historique sur la concentration atmosphérique de dioxide de carbone, sur lequel s’appuient le GIEC (Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat) et l’ex vice-président américain Al Gore dans leurs campagnes, est frauduleux.

Le dossier élaboré par le GIEC tente en effet de prouver que les concentrations en CO2 ont augmenté de manière constante au fur et à mesure des progrès de la civilisation humaine. En revanche, les récents travaux du professeur Ernst-Georg Beck, de Freibourg im Breisgau (Allemagne) confirment de multiples enquêtes antérieures, montrant que le GIEC n’a retenu que les données qui lui convenaient pour tenter de prouver qu’il faut arrêter tout développement industriel et revenir à l’ère pré-automobile, ou bien se résoudre à subir une chaleur écrasante et la fonte des calottes polaires.

Le professeur Ernst-Georg Beck vient de démontrer que le GIEC a concocté et réarrangé le registre des mesures de CO2 d’avant 1957, pour l’aligner sur celles prises sur des carottages de glace récemment remontées, négligeant ainsi totalement plus de 90 000 mesures directes et précises relevées par des méthodes chimiques entre 1857 et 1957.

LaRouche a souligné qu’il était nécessaire d’exposer cette fraude scientifique afin de vaincre l’opposition aux politiques de renouvellement industriel nécessaires pour sauver l’économie mondiale d’un effondrement désastreux. Des investissments urgents et massifs dans certaines technologies, dont l’énergie nucléraire, ne peuvent être entrepris que si la fraude de Gore et du GIEC est exposée et détruite.

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter Christine Bierre au 01 76 69 14 54.

Contactez-nous !