Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Orientation stratégique Communiqués
Communiqués

Des dissidents républicains à propos de l’Irak.
500 républicains s’opposent à la guerre en Irak

visites
922

Un groupe de 500 dirigeants d’entreprises républicains et de militaires de haut rang à la retraite publient une lettre ouverte au président George W. Bush s’opposant à la guerre en Irak.

Cette annonce de pleine page a été publiée dans le Wall Street Journal du 13 janvier sous le titre « Des dissidents républicains à propos de l’Irak ». L’annonce était signée Business Leaders for Sensible Priorities, un groupe de 500 dirigeants d’entreprise républicains fondé en 1996. Ce groupe est conseillé par une douzaine d’« éminents analystes et experts militaires ». Ce texte, bien qu’écrit par des personnes dont nous ne partageons pas nécessairement tous les points de vue, témoigne cependant de l’impact des idées de Lyndon LaRouche aux Etats-Unis.

Voici la traduction de leur déclaration.

« Au président Bush, à ses conseillers et au peuple américain :

Soyons clairs : nous avons soutenu la guerre du Golfe.

Nous avons soutenu notre intervention en Afghanistan.

Nous acceptons la logique d’une guerre juste.

Mais Monsieur le Président, votre guerre en Irak ne résiste pas à l’épreuve. Ce n’est pas une guerre juste.

Le candidat que nous avons soutenu en 2000 avait promis une nation plus humble dans nos rapports avec le monde. Nous lui avons donné notre voix et nos contributions de campagne.

Ce candidat, c’était vous. Nous nous sentons trahis. Qu’on nous rende notre argent. Qu’on nous rende notre pays.

La guerre est l’action la plus extrême que puisse entreprendre une société. Elle ne doit pas être déclenchée avant d’avoir exploré toutes les autres voies. Vous n’avez pas exploré toutes les voies.

Combien de jeunes Américains vont perdre la vie dans cette guerre douteuse ? Combien d’Irakiens innocents seront tués, mutilés et laissés sans abri ? N’ont-ils pas assez souffert après deux décennies de guerres terribles et de sanctions ?

Sur le milliard de musulmans dans le monde, Al Qaïda recrute des gens goutte à goutte. Vous allez transformer ces gouttes en torrent. Cette guerre engendrera un milliard d’ennemis amers.

Et de cette guerre pourrait sortir un régime irakien tout aussi brutal que celui d’aujourd’hui. Que ferez-vous alors ? Nos restons bouche bée quand nous lisons que vous pourriez décider que nous devons occuper l’Irak pendant des années, que le prochain dirigeant de l’Irak pourrait être ... un général américain ! Y a-t-il une seule personne dans ce pays qui pense que cela puisse marcher ? Vos chances de succès son infimes !

Le monde veut que Saddam Hussein soit désarmé. Mais vous devez trouver un meilleur moyen pour le faire. Pourquoi nous conduire dans une situation où l’échec est certain ? Vous ne pouvez pas continuer à proclamer la paix tout en préparant la guerre. Vous avancez aveuglément vers ce qui pourrait bien s’avérer une catastrophe. L’orgueil précède la chute. Faites plutôt montre de l’humilité et de la compassion qui nous ont conduits à vous élire.

La guerre contre l’Irak n’est pas inévitable. Il est temps de l’arrêter. Faites entendre votre voix, sur votre lieu de culte, dans votre entreprise, parmi vos amis et vos parents. Faites connaître vos convictions à votre maire et votre gouverneur et - avant tout - à vos élus à Washington. »

Contactez-nous !