Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Orientation stratégique Communiqués
Communiqués

Le dossier ARCAT-SIDA, Cheminade et les « islamistes »

visites
2787
Introduction

Nous publions ci-joint la lettre adressée le 18 janvier 2002 par Arcat-Sida à Jacques Cheminade et la réponse qui lui a été faite. Elle fait le point sur une calomnie lancée contre lui en 2000 et 2002, et qui se trouve régulièrement réchauffée aujourd’hui, en 2006, sur internet par ses auteures, sous la forme d’une référence : « Arcat-Sida, Cheminade et les islamistes : liaisons dangereuses » (sites prochoix et survivreausida).

Jacques Cheminade n’a aucun intérêt à alimenter la polémique sur ce point et, avec ces organisations, il tient simplement à rétablir ici la vérité pour les internautes ignorants du sujet.

 
LETTRE D’ARCAT-SIDA À JACQUES CHEMINADE :

« Le 18 janvier 2002

Monsieur,

J’ai appris par différents sources qu’il vous arrive d’évoquer un partenariat avec l’association ARCAT SIDA. En tant que dirigeant d’ ARCAT (nouvelle dénomination d’ARCAT SIDA), je n’ai eu connaissance ni de séance de travail, ni de convention avec votre organisation vous permettant d’évoquer une quelconque action menée en commun. Si par hasard, il vous est arrivé de créer des liens avec des personnes se réclamant d’ARCAT, cela relève de leur responsabilité personnelle, car aucun aval ne leur a été donné dans ce sens.

ARCAT, qui travaille depuis 15 ans en faveur du respect des droits des personnes affectées par le VIH et qui a de plus le souci permanent de lutter contre toutes les discriminations (racisme, homophobie, misogynie, exclusion des personnes handicapées), sélectionne ses partenaires en fonction des critères conformes aux valeurs éthiques liées à ce combat. De plus, notre association ne lie aucun partenariat avec des organisations à caractère politique.

Je vous demande donc de bien vouloir cesser toute allusion à un quelconque partenariat entre ARCAT et votre organisation.

Je vous prie d’agréer, Monsieur, l’assurance de mes sentiments distingués.

Jean-Marie Faucher, directeur »

 
RÉPONSE DE SOLIDARITÉ ET PROGRÈS :

A l’attention de M. Jean-Marie Faucher, directeur d’Arcat-Sida

« Le 21 janvier 2002

Monsieur,

J’ai été très surpris par le contenu de votre lettre du 18 janvier 2002. J’ai beaucoup de respect pour les aspects positifs du travail d’Arcat-Sida et aujourd’hui Arcat. Cependant, non seulement il ne m’est jamais arrivé d’évoquer un "partenariat" avec votre association, mais je n’ai jamais prononcé son nom. Mes amis politiques non plus. Nous sommes donc, vous et moi, victimes d’une opération d’intoxication.

Comme vous, je n’aime pas mélanger les genres, même si je partage votre souci permanent de lutter contre les discriminations telles que vous les mentionnez. Je n’ai donc rien à cesser, n’ayant rien commencé.

Je tiens pourtant à vous mettre en garde, de mon côté, contre les allégations de l’association Pro-choix qui, dans son numéro 14 de mai-juin 2000, a publié un "exclusif" intitulé : "Arcat-Sida, Cheminade et les islamistes : liaisons dangereuses". Le ton de cet article rappelle bien davantage les calomnies de Mme de Merteuil qu’une information respectant un niveau de déontologie journalistique ou politique minimum.

Je cite : "Attention : vous entrez dans une zone de relations non protégées (...) Une zone où Arcat-Sida, association de lutte contre le sida, travaille en "partenariat" avec une mosquée partie prenante du réseau de Jacques Cheminade et Solidarité et Progrès, l’antenne française du parti ouvriériste d’extrême-droite de Lyndon LaRouche." Je citais Mme de Merteuil, mais Mme Fiametta Venner (l’auteure) la surpasse de loin en mauvaise foi.

La mosquée Adda’wa, puisqu’il s’agit d’elle, ne fait bien évidemment pas partie de mon "réseau" : ce serait faire injure à Larbi Kechat, son recteur, qui est, autant que vous l’êtes, une personnalité indépendante. Quant au "parti ouvriériste d’extrême-droite de Lyndon LaRouche", c’est une accusation lancée par l’oligarchie anglo-américaine et avalée sans trop de façons en France. Ceux qui la répandent, volontairement ou pas, consciemment ou pas, se font les complices de fait de cette oligarchie. Les amis de Lyndon LaRouche aux Etats-Unis sont des hommes et des femmes qui viennent de la tradition de Martin Luther King, c’est-à-dire du Mouvement des droits civiques, et des partisans de Nahum Goldman, le signataire de la fameuse déclaration Klutznick-Mendès France-Goldman sur la paix au Proche-Orient, dont je partage totalement la perspective.

J’espère que ces éléments contribueront à vous éclairer.

Pour ma part, je répète mon estime pour le travail sur le terrain de votre association, mais non, hélas, pour votre perspicacité et votre vérification des sources.

Je vous prie d’agréer, Monsieur, l’assurance de mes sentiments distingués, en vous remerciant d’avoir été franc et en vous priant de croire que je le suis comme vous.

Jacques Cheminade, Président de Solidarité et Progrès

PS : J’ajoute que vous pouvez vérifier mes convictions sur mon site présidentiel www.Cheminade2002.org

Enfin, avant que l’article sur Solidarité et Progrès, la mosquée Adda-wa et moi-même ait paru dans Pro-choix, les rédacteurs de cette revue m’avaient demandé une photo et un texte exprimant ma prise de position sur les questions intéressant cette publication. Aucun compte n’en a été tenu. »

 
RÉPONSE À PRO-CHOIX
Concernant la position de Jacques Cheminade
sur l’avortement et le contrôle des naissances :

« Suite à votre message du 11/05, je vous fais parvenir une image de MM. LaRouche et Cheminade. Merci de nous avoir contacté.

D’autre part, compte tenu de la multiplication des allégations fantaisistes entendues à son égard, nous jugeons utile de vous communiquer la position de M. Cheminade sur les questions qui concernent votre publication :

  1. Opposé personnellement à l’avortement, il est favorable à une application sans hypocrisie ni réticences de la loi Veil, qui lui paraît un moyen juste pour faire face à des difficultés ou à des détresses sociales.
  2. Il est convaincu que les avortements ne pourront être réduits que par une politique de justice sociale et de croissance économique, permettant d’envisager un futur meilleur pour les générations à venir, à l’opposé du néo-libéralisme actuel qui exploite et exclut. Il est également favorable à une politique de responsabilisation des hommes et des femmes, donnant à connaître les moyens de contraception existants et développant, notamment, les contraceptifs masculins.

M. Cheminade est convaincu que cette question ne peut être traitée comme une « chose en soi », mais inscrite dans une perspective sociale d’ensemble, visant à rétablir l’espérance et l’égalité des chances pour tous.

En vous remerciant. »

Le secrétariat de Jacques Cheminade. »

 
Hélas, Pro-choix n’a jamais fait état de cette prise de position sollicitée par lui-même, sans doute parce qu’elle ne correspondait pas à ses préjugés. Nous laissons les lecteurs-citoyens juges de cette attitude.

Contactez-nous !