Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Orientation stratégique Communiqués
Communiqué

Lyndon LaRouche : les « canons d’août » de Cheney menacent l’Iran

visites
1878

Le mercredi 27 juillet, Lyndon LaRouche a lancé une mise en garde couvrant tout le mois d’août 2005, période pendant laquelle le vice-Président américain Dick Cheney, en collusion avec les cercles autour du Premier Ministre britannique Tony Blair, pourrait mettre en œuvre un plan de frappe nucléaire tactique préventive contre l’Iran, récemment éventé dans la presse. Le danger d’une telle action démente de la part d’un camp de Cheney qui se sent assiégé, augmenterait si le Congrès des Etats-Unis suspendait effectivement ses travaux du 30 juillet au 4 septembre prochains, pour la période des vacances, comme il est actuellement prévu. Avec un Congrès loin de Washington, il est presque certain qu’une Maison Blanche dominée par Cheney décidera de déclencher une attaque contre l’Iran, dans l’esprit des « canons d’août », ayant déclenché la Première Guerre mondiale.

LaRouche fonde son évaluation sur différents facteurs dont il a pris connaissance ces derniers jours, notamment le rapport d’un ancien responsable du renseignement américain publié dans la revue American Conservative. Selon cet expert, Dick Cheney a donné l’ordre au Commandement stratégique (STRATCOM) de l’armée américaine de mettre au point des plans de contingence pour lancer une frappe conventionnelle et nucléaire tactique contre des centaines de cibles en Iran, plans qui seraient mis en œuvre en cas de nouvel attentat du type de celui du 11 septembre contre les Etats-Unis. Comme l’EIR le rapportait il y a plusieurs mois, dans le cadre de la nouvelle doctrine de Frappe Globale (CONPLAN 8022), l’administration Bush avait déjà placé les armes nucléaires miniatures (mini-nukes) dont il est question sous le contrôle des commandants de théâtre. Cette doctrine fut conçue au début des années 1990, lorsque Dick Cheney était le ministre de la Défense du président George H.W. Bush.

Les récents attentats à Londres ont fourni à Tony Blair son propre « incendie du Reichstag » et il est à prévoir que la faction « impériale libérale » britannique pèsera de tout son poids sur les faucons de Cheney à Washington.

Toutefois, l’élément le plus convaincant témoignant de l’existence de ce plan de déclenchement d’une attaque militaire en août, a souligné Lyndon LaRouche lors de discussions avec des collègues, est l’état d’esprit de Dick Cheney lui-même, confirmé par plusieurs témoins oculaires. Le vice-Président joue une version américaine du scénario de « Hitler retranché dans le bunker », fustigeant les sénateurs républicains ayant osé résister à ses folles tirades, et traitant tous ceux qui refusent de suivre ses ordres - y compris des membres du Sénat - de « traîtres », voire pire.

Enfin, LaRouche a évoqué des rapports des différentes sources hautement qualifiées du Congrès, de la communauté militaire et du renseignement, tous confirmant les points essentiels du récit paru dans l’American Conservative sur les plans de frappe nucléaire préventive nourris par le Dr. Folamour Cheney contre l’Iran. Ces sources soulignent qu’il ne s’agit pas de simples plans d’attaque éventuels, mais qu’il correspondent aux intentions politiques réelles de Cheney.

Pour tous renseignements : http://www.larouchepac.com

Contactez-nous !