Solidarité & progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race.

28 juin - Emmanuel Macron dans le piège des armes chimiques en Syrie Lire 28 juin - Bassam Tahhan : à qui profite le Fake News sur les armes chimiques en Syrie ? Lire 28 juin - Invitation à l’Assemblée générale 2017 de Solidarité & progrès Lire
AccueilOrientation stratégiqueCommuniqués

Concernant la privatisation
d’Ariane 6

Communiqué de Solidarité et Progrès
visites
773
commentaire
JPEG - 388.8 ko
Les maquettes d’Ariane 5, Soyouz, Vega et de la future Ariane 6.
Crédit : cametgreg.fr

Les ministres européens en charge de l’Espace ont décidé le 2 décembre de construire la fusée Ariane 6 et d’en confier la conception au privé (Airbus et Safran). Cette décision a été saluée par les médias comme un grand pas en avant, car cela "sauverait l’Ariane face à la concurrence étrangère". Il s’agit là d’une adaptation à la logique des marchés, dans une vision de court terme limitée à la banlieue de la Terre.

En 2012, l’un des candidats aux présidentielles s’était fait remarquer pour avoir défendu une politique spatiale opposée à la logique des intérêts financiers. Jacques Cheminade y voit en effet un "vecteur scientifique" permettant de tirer vers le haut toute l’économie.

En nous adaptant à la logique des marchés, nous sommes en train de nous faire dépasser par la réalité. C’est ainsi que la Chine lance une ambitieuse politique spatiale, l’Inde est parvenue à envoyer un satellite autour de Mars et les pays membres des BRICS ont entrepris une politique commune dans ce domaine. Cette dynamique entraîne la création d’une main d’œuvre hautement qualifiée et la découverte de technologies et matériaux nouveaux, contribuant au progrès social.

La France et l’Agence spatiale européenne doivent se donner les moyens de cette approche ambitieuse. La véritable guerre à mener est celle contre la City de Londres et Wall Street, en séparant les banques qui spéculent de celles utiles à l’économie. Libérés des menottes financières, nous pourrons alors recréer du crédit d’État pour nous redonner de vraies ambitions : priorité à la fusion nucléaire et à l’industrialisation de la Lune. Une autre piste intéressante est celle proposée en 2011 par Dimitri Rogozine, avec le lancement d’une "Initiative de défense de la Terre", rassemblant les actuels "concurrents" en vue de défendre les intérêts communs de l’humanité. Il s’agit d’un système commun de défense satellitaire de la Terre sous l’autorité de l’ONU, qui nous protégerait face aux astéroïdes et comètes, tout en constituant un système de veille face aux aventures militaires terrestres.

L’espace est incompatible avec une logique de privatisation financière ; il doit être l’occasion de promouvoir les objectifs communs de l’humanité.

Le groupe espace de Solidarité & Progrès publiera un article plus complet sur le sujet dans les prochains jours.

Écrire un commentaire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

Si le monde est réduit aux seules énergies renouvelables, qui par leur faible densité et leur caractère intermittent permettent de produire beaucoup moins que les combustibles fossiles et le nucléaire, la capacité d’accueil de la Terre se réduira brutalement à un milliard d’êtres humains !

En savoir plus

Don rapide