Solidarité & progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race.

AccueilOrientation stratégique

De Florange à la Syrie, un monde sans la City !

visites
693
commentaires

Voir les 2 commentaires

  • loic • 07/12/2012 - 13:32

    Pourquoi effrayé le quidam avec la peur d’un conflit nucléaire, la finance folle n’est elle deja pas suffisante à combattre ?
    Personne je pense n’a intéret à la destruction mutuelle assurée, et puis la crise écologique est bien une réalité qu’elle soit d’origine anthropique ou non ?
    Ce qui est certain c’est que vous proposez un sursaut que je ne peux qu’appeler de mes voeux également.
    L’ humanité si elle veut survivre se doit de coopéerer et rejeter le dogme du relativisme absolu.

    Répondre à ce message

  • petite souris • 06/12/2012 - 01:18

    Hollande a fait HEC et l’ENA comme Jacques Cheminade.
    Hollande devrait être capable de penser comme Jacques.
    S’il ne le fait pas, c’est parcequ’il ne veut pas.
    ..........
    En refusant volontairement d’agir pour la France et le bien commun des français, il trahit et son pays et ses compatriotes.
    ..........
    S’il agit ainsi, c’est qu’il est sûr d’éviter la justice des hommes.
    Il a donc d’autres intérêts pour lesquels il travaille depuis des années.
    ..............
    Changer de cap aujourd’hui c’est avouer.
    Il continuera donc.
    ................
    Ah ! la perfide Albion !
    ......
    Esope puis La Fontaine :
    Maître corbeau, sur un arbre perché,
    Tenait en son bec un fromage.
    Maître renard par l’odeur alléché ,
    Lui tint à peu près ce langage :
    « Et bonjour Monsieur du Corbeau.
    Que vous êtes joli ! que vous me semblez beau !
    Sans mentir, si votre ramage
    Se rapporte à votre plumage,
    Vous êtes le phénix des hôtes de ces bois »
    A ces mots le corbeau ne se sent pas de joie ;
    Et pour montrer sa belle voix,
    Il ouvre un large bec laisse tomber sa proie.
    Le renard s’en saisit et dit : "Mon bon Monsieur,
    Apprenez que tout flatteur
    Vit aux dépens de celui qui l’écoute :
    Cette leçon vaut bien un fromage sans doute."
    Le corbeau honteux et confus
    Jura mais un peu tard , qu’on ne l’y prendrait plus.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

La chronique du 25 septembre le monde
en devenir

Don rapide