Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Orientation stratégique

La guerre de Troie et la maladie de l’oligarchisme

visites
683

Réponse de Lyndon LaRouche à la question d’un auditeur lors de sa conférence internet du 2 novembre 2012 (disponible ici en anglais).

Nous entrons dans une période où nous allons devoir changer de paradigme. Une occasion s’offre à nous, dans le sens où la faillite d’Obama est implicite dans sa campagne de réélection et les conséquences qui en découlent, et cette faillite est en quelque sorte un défi qui nous force à nous débarrasser d’un paradigme néfaste qui se trouve en nous et en Europe. Si nous ne le faisons pas, nous sommes condamnés.

Ce qui arrivera d’ici mardi soir [le soir de l’élection présidentielle, ndt] est sans conséquence en tant que tel. Ce qui doit arriver arrivera après cette date, en raison du fait qu’Obama est condamné. Il est une menace, une maladie, pas une personne réelle. Et le candidat républicain [Mitt Romney] est un imbécile, comme il l’a démontré lors de son dernier débat face à Obama. Il sera incapable d’assumer la Présidence [du pays].

Si nous souhaitons survivre en tant que nation, une nation du monde, nous devons passer à un nouveau programme pour le développement qui remettra en question toutes les balivernes qui ont dominé jusqu’à présent, un programme qui nous remettra sur le bon chemin, sur la Route Franklin Roosevelt pour une réforme mondiale, comme nous pourrions l’appeler. Nous sommes acculés à une situation où les armes thermonucléaires sont tellement destructrices qu’aucune guerre ne peut être entreprise sans provoquer une extermination de masse.

Nous sommes arrivés à un point crucial où nous nous trouvons au bord d’une guerre thermonucléaire, lancée par les Etats-Unis sous la direction de la monarchie britannique. Tony Blair, par exemple, est le contrôleur immédiat de Barack Obama, pour le compte de la City et la Reine d’Angleterre. C’est ce que nous voyons en observant ses allées et venues vers et depuis Chicago. Remarquez qu’au moment où Obama est arrivé à la Présidence, c’est à Tony Blair que l’on a assigné la tâche de le guider et de l’instruire. Le maître était la Reine d’Angleterre et lui a été l’instrument. Ce type est dégoûtant et n’aurait jamais eu accès, dans une société décente, à un poste d’influence. C’est un meurtrier, qui a introduit en Angleterre une politique de triage dans les soins de santé semblable au comité T-4 de Hitler. Obama est lui-même à cet égard un disciple de Blair, et a introduit aux Etats-Unis un type de politique génocidaire identique à la T-4.

Comment pensez-vous qu’ils comptent faire baisser la population mondiale de 7 milliards d’habitants à 1 milliard environ ? Comment entendent-ils accomplir cela ? [LaRouche donne ici comme exemple le manque d’assistance fournie aux sinistrés de l’ouragan Sandy dans le sud de Manhattan.]

Ceci nous amène à comprendre pourquoi on a atteint un point dans l’histoire où une guerre thermonucléaire ne peut plus être lancée comme une guerre qu’on pense pouvoir gagner. Ce ne peut être qu’une guerre d’extinction. Et puisqu’une guerre thermonucléaire est le seul type de guerre qui puisse permettre une domination mondiale, nous ne pouvons plus tolérer de guerre, thermonucléaire ou autre, comme manière de résoudre les conflits.

L’histoire de la guerre nous ramène, du point de vue de notre civilisation, au siège de Troie, ou du moins à ce que nous en savons. Car cette guerre a été une guerre d’extinction. A l’exception de quelques enfants ou femmes âgées, etc., personne n’a eu le droit de vivre après la défaite de Troie. Ceci est un fait historique, pas une légende. Ils ont même salé la terre afin qu’aucune nourriture ne puisse être produite dans la région. Des choses semblables ont eu lieu dans l’ère romaine, dans la région de Tunis [l’extermination de Carthage, ndt]. Ainsi, ce système, que nous pouvons retracer à l’Iliade d’Homère, est le système de l’oligarchie.

Nous devons mettre un terme au système oligarchique et l’esclavagisme qui en découle. Nous devons développer une culture qui ne dépend pas de l’élimination d’une partie substantielle de la population mondiale ou de son maintien dans un état de crétinisme. Y compris la population américaine a été transformée en créatures stupides. Nos enfants, nos jeunes enfants ou nos adolescents sont transformés en monstres avec le type de culture qui a été introduite après l’assassinat de John F. Kennedy en particulier, et depuis cela s’est empiré.

Nous devons comprendre qu’avec la guerre thermonucléaire aucune victoire n’est possible. Nous devons nous rendre compte que l’idée de la guerre en tant que système est le produit du système oligarchique, du moins en ce qui concerne les nations. C’est ce système oligarchique que représente aujourd’hui la Reine d’Angleterre. Ses politiques de génocide, la réduction de la population mondiale de 7 à 1 milliards d’individus ou moins, c’est sa politique, celle de Tony Blair, et Blair est le responsable en charge du génocide contre le peuple anglais. C’est son programme de génocide contre les gens malades, le même que celui mis en place par Hitler.

Ainsi la Reine d’Angleterre fait exactement ce que faisait Hitler, sauf qu’elle le fait à une échelle globale. Elle a même conçu la manière d’y arriver, en réduisant les êtres humains au niveau de créatures relativement stupides, incapables d’assurer la survie d’une civilisation, ainsi qu’en réduisant leur nombre. [Pour nous] Cette époque est révolue.

Le système hérité du siège de Troie doit être enfin éliminé. Nous devons comprendre que la raison pour laquelle nous allons en guerre, ou des entreprises semblables, est qu’il y a un mal qui s’est emparé de nous. Le nom de ce mal est le système oligarchique, comme l’illustre l’Empire romain ou bien la Monarchie britannique ou l’Empire britannique aujourd’hui.

Une fois que nous avons reconnu cela, notre chance de nous en sortir est de ne pas tuer afin d’obtenir un certain pouvoir. Notre responsabilité est de libérer la planète de la tyrannie et de formes de pouvoir similaires. Une fois que nous avons reconnu cela, que nous avons recouvré notre culture, nous pouvons accomplir quelque chose.

Pour reconstruire le monde : Une politique de grands projets d’équipement et de recherche

Contactez-nous !