www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Orientation stratégique >Empire britannique

LaRouche dénonce une offensive britannique contre son mouvement

909 visites | 1 commentaire

Dans une évaluation du contexte international actuel et en examinant les attaques, au cours des dernières 48 heures, contre des organisations qui lui sont associées aux Etats-Unis et en Europe, l’économiste américain Lyndon LaRouche a déclaré que la (très malthusienne) Reine d’Angleterre et l’Empire britannique (comprenez la City et Wall Street) ont montré leur volonté de s’en prendre directement à lui, tout en multipliant leurs efforts pour pousser le monde encore plus vers la guerre.

LaRouche a insisté au cours des deux derniers mois sur le fait que les provocations anglo-américaines contre la Russie au sujet de l’Ukraine, ainsi que l’encerclement militaire de la Russie et de la Chine par une administration Obama qu’il a qualifiée de « brutale » et d’« irresponsable », ne sont que les prémisses d’une future guerre thermonucléaire, voulue par l’Empire britannique, en raison de l’effondrement inévitable et imminent du système financier de Wall Street et de la City.

Les interventions de Lyndon LaRouche et d’Helga Zepp-LaRouche ont nourri une opposition grandissante en Allemagne à cet élan anglo-américain vers la guerre, et engendré une opposition populaire aux Etats-Unis, là où LaRouche et des candidats comme Kesha Rogers et Michael Steger conduisent un effort pour faire destituer Obama par les démocrates eux-mêmes. [1] Les récentes activités du couple LaRouche ont également contribué à éviter la guerre, et ont suscité les politiques de développement économique aujourd’hui mises en œuvre en Russie et en Chine.

Les problèmes de la Couronne britannique pour fomenter une guerre qu’elle considère comme nécessaire à sa propre survie ont été exacerbés récemment par la circulation, à grande échelle, du documentaire « Unlawful Killing » concernant le rôle de la famille Royale dans l’assassinat de la princesse Diana ainsi que les tentatives de dissimulation par le gouvernement britannique. Le film se focalise sur le rôle du Prince Philip dans la commandite du meurtre de Diana, et utilise du matériel mis de l’avant pour la première par le mouvement LaRouche, incluant la citation du Prince Philip où il affirme vouloir se réincarner en virus mortel pour aider à réduire la population mondiale, ainsi que ses liens avec le nazisme. Le 5 août 1999, la revue britannique Take a Break avait répondu aux activités de LaRouche par un article répugnant, sur un ton de menace, de l’establishment britannique, intitulé : « Faites taire cet homme. »

C’est dans ce contexte qu’il faut voir les attaques massives sur les sites internet associés à la campagne de Kesha Rogers pour le Sénat et de Michael Steger pour la Chambre des représentants, provoquant leur fermeture les 19 et 20 mai. Le fournisseur d’accès Nationbuilder a déclaré être « raisonnablement certain que l’attaque a été menée contre un de ses clients pour des raisons politiques ».

Au même moment, les 18 et 19 mai, des journaux à Berlin, Francfort, Cologne et Halle en Allemagne, publiaient une attaque renouvelée par les avocats de Erica Duggan contre Lyndon et Helga Zepp-LaRouche. Ces attaques frauduleuses contre les LaRouche ont été directement montées et soutenues par le gouvernement britannique depuis 2003, au début de la guerre d’Irak.

Jeremiah Duggan, fils d’Erica Duggan, s’est suicidé alors qu’il assistait à une conférence organisée par le mouvement LaRouche à Wiesbaden, en Allemagne, en 2003. Cette conférence était consacrée à l’opposition à la guerre d’Irak, ainsi qu’aux efforts frauduleux du Premier ministre britannique Tony Blair pour déclencher cette guerre. Au cours de cette période, la BBC avait interviewé LaRouche à plusieurs reprises en raison de son opposition à la guerre, ainsi que le Dr David Kelly, un responsable britannique qui a été peu après assassiné, selon plusieurs sources britanniques, pour avoir fait part des mêmes vues que LaRouche.

Malgré les décisions judiciaires qui ont été prononcées à plusieurs niveaux du système judiciaire allemand et notamment par la plus haute instance du pays, constatant que le décès de Jeremiah Duggan était un suicide, le gouvernement britannique, la mère de Jeremiah, Erica Duggan, ainsi que ses avocats allemands et britanniques ont continué à vouloir faire inculper le mouvement LaRouche pour le décès du jeune britannique. La Cour constitutionnelle allemande avait pourtant caractérisé les « preuves » qui lui ont été présentées comme relevant de la théorie de la conspiration et de la manipulation.

Les institutions britanniques ont persisté dans leurs efforts pour discréditer LaRouche. La Haute Cour de justice britannique a exigé une nouvelle enquête sur les circonstances entourant le décès en mai 2010. Selon les avocats d’Erica Duggan, le coroner britannique responsable de l’enquête se serait plaint auprès du Foreign Office britannique que les autorités allemandes « refusent de fournir l’information dont il a besoin pour poursuivre ses travaux ». En raison apparemment des pressions britanniques, la Haute Cour de Hesse a demandé en décembre 2012 que l’enquête soit relancée, afin d’aider les britanniques.

Selon des rapports récents de la presse allemande, les avocats d’Erica Duggan se sont présentés devant la cour le 12 mai 2014 pour accuser les procureurs allemands d’avoir bafoué l’autorité de la Haute cour, en refusant d’enquêter correctement. Ils sont demandé que la cour intervienne à l’encontre des procureurs allemands. Une autre audition est prévue à Londres le 28 mai.

A noter que ces attaques se déroulent dans le contexte des élections européennes en Allemagne, où le parti présidé par Helga Zepp-LaRouche, le Bürgerrechtsbewegung Solidarität (büso), présente des candidats.


[1Rogers a secoué le Parti démocrate du Texas en obtenant suffisamment de votes il y a quelques semaines pour passer au second tour de l’élection primaire pour le Sénat américain, prévu le 27 mai, contre David Alameel, un ancien partisan du Parti républicain devenu démocrate et qui a dépensé plus de 4 millions de dollars de sa fortune personnelle sur sa campagne.

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 

Voir le commentaire

Vos commentaires

  • Le 26 mai 2014 à 12:55
    par petite souris

    "Calomniez ! calomniez ! il en restera toujours quelque chose " Voltaire

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet