www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Une politique de grands projets d’équipement et de recherche

La guerre, c’est ce que font les hommes lorsqu’ils n’ont rien à faire ensemble, lorsqu’ils ne partagent pas un dessein commun. L’absence d’une grande politique de développement mutuel dans un monde globalisé mène inévitablement à la guerre de tous contre tous et au triomphe d’un système oligarchique qui abaisse l’homme au statut d’animal.

Notre politique de grands projets pour l’Europe et le monde vise à créer les conditions dans lesquelles le travail des hommes puisse servir le développement des générations futures. Les infrastructures d’eau, de transport et d’électricité, à l’échelle d’un pays ou d’un continent, définissent la capacité d’accueil d’un territoire à la vie humaine, une vie digne. Avec les infrastructures humaines — l’école, l’hôpital, le laboratoire — cela forme un ensemble permettant le véritable progrès économique et moral de l’humanité et de chaque individu.

Il s’agit donc de briser les contraintes de la géopolitique où la rareté des ressources, les incidences géographiques et les circonstances politiques sont considérées comme des limites infranchissables.

Ce que nous défendons ici est donc une politique de « nouvelle frontière », repoussant les horizons du possible et du connu, avec comme vecteur le plus fondamental, l’exploration de l’espace qui nous entoure, comme objectif commun, non pas d’un peuple ou d’un groupe de pays, mais de l’humanité.

Pour sauver l’Europe et la France,
reconstruire l’espace méditerranéen !

JPEG - 184.9 ko
Cliquez sur l’image pour en savoir plus !

A l’opposé de l’austérité destructrice qui ramène l’Europe à ses pires heures, ce vaste Plan Marshall du XXIe siècle vise à faire du développement de la Méditerranée le moteur pour la relance de l’économie de toute l’Europe. Il sera financé par une véritable politique de crédit public productif reposant, au sein de chaque pays, sur des instituts d’émission souverains et ayant pour tâche prioritaire de financer, par l’entremise d’une agence commune, de grands projets d’infrastructure tout autour de la Méditerranée, tant en Europe qu’en Afrique, et ce sur le long terme.

La revitalisation du Lac Tchad :
poumon d’eau et vecteur de vie économique
pour l’Afrique centrale

JPEG - 49.5 ko

Aujourd’hui, le lac Tchad se meurt ; si rien n’est fait, d’ici 2020 il disparaîtra et des dizaines de millions d’êtres humains avec lui, renvoyant l’Afrique centrale au cœur des ténèbres. Le projet Transaqua, proposé pour la première fois en décembre 1982, puis en février 1985, par la société de travaux publics italienne Bonifica, constitue une référence fondamentale. Il s’agit de prélever par un grand canal navigable 5% des eaux du Congo pour créer un axe de développement Nord-Sud, remettre en eau le lac Tchad et faire renaître l’agriculture en Afrique centrale.

Les transports du futur pour désenclaver la France

JPEG - 49 ko
Cliquez sur l’image pour en savoir plus !

Réseau LGV limité et saturé, frets fluvial et ferroviaire quasi-inexistant et routes surchargées, villes embouteillées et régions enclavées... La France doit absolument revenir à une planification ambitieuse pour redévelopper son appareil productif, créer des millions d’emplois qualifiés, améliorer les conditions de vie des Français et être le cœur d’un réseau de transport européen allant de Lisbonne à Kiev !

NAWAPA, le New-Deal du XXIe siècle


Proposé dès 1964 et redéveloppé aujourd’hui par le Comité d’action politique de Lyndon LaRouche pour en faire le New Deal du XXIe siècle, la North American Water and Power Alliance (Alliance nord-américaine pour l’eau et l’énergie — NAWAPA) créerait 6 millions d’emploi direct et une plateforme de développement futur pour l’ensemble du Canada, des Etats-Unis et du Mexique.

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 

En 1989, Jacques Cheminade et Helga Zepp-LaRouche proposent un Triangle productif Paris-Berlin-Vienne, cœur d’une reconstruction économique vers l’Est.

Cette politique de grands projets deviendra le Pont terrestre eurasiatique reliant les pays par des corridors de développement : transports à grande vitesse, énergie nucléaire, industrie de pointe.

Sa logique de développement mutuel conduit à un projet mondial, notamment via le projet de tunnel sous le détroit de Béring.

Ainsi l’humanité sera équipée pour aller faire de grandes découvertes !

Écrire un commentaire

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet