www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité >Nucléaire

La Russie financera la première centrale nucléaire égyptienne

698 visites | 1 commentaire
JPEG - 63.3 ko

L’Égypte et la Russie ont signé le 19 novembre un accord pour la construction de la première centrale nucléaire en Égypte, a annoncé la télévision publique qui a diffusé la cérémonie en présence du président Abdel Fattah al-Sissi.

« Cette signature est un message illustrant le poids des relations entre nous et la Russie », a souligné le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi, quelques semaines après le crash d’un appareil russe dans le Sinaï égyptien ayant coûté la vie aux 224 personnes à bord, majoritairement russes.

PNG - 130.4 ko

« Depuis longtemps l’Égypte rêvait d’avoir son programme nucléaire pacifique, pour la production électrique », a-t-il affirmé. Au début des années 1980, sous le régime du président Hosni Moubarak, l’Égypte avait déjà envisagé la construction d’une centrale électrique nucléaire à Dabaa à l’ouest d’Alexandrie mais le projet n’a jamais vu le jour, suspendu après la catastrophe de Tchernobyl en 1986.

Une centrale nucléaire avec quatre réacteurs de chacun 1200 Mw de génération 3+ sera réalisée d’ici 2022. Le Caire s’est engagée à respecter sans faille le traité de non-prolifération des armes nucléaires. Après l’Afrique du Sud, l’Égypte deviendra le deuxième pays africain à accéder au nucléaire civil.

Si ce pays a choisit la Russie et non pas la France pour ce chantier, c’est que la Russie participe au financement de la centrale par le biais d’un prêt accordé aux autorités du Caire, selon un second accord signé lors de la même cérémonie au Caire.

Le président Sissi a précisé que ce prêt sera remboursé sur 35 ans, sans dévoiler plus de détails quant à ses modalités ou son montant. Déjà en février, lors d’une visite du président russe Vladimir Poutine au Caire, les deux pays avaient signé un accord préliminaire pour la construction de la centrale.

La centrale de Dabaa sera « le projet russo-égyptien le plus important depuis la construction du barrage d’Assouan et écrira une nouvelle page dans nos relations bilatérales », a conclu Sergeï Kirienko, le directeur général de Rosatom, l’Agence fédérale russe de l’énergie atomique.

Leader mondial en nombre de réacteurs nucléaires construits simultanément à l’étranger, le portefeuille de Rosatom peut se prévaloir actuellement de commandes garanties pour 29 réacteurs dans 12 pays d’Europe, du Moyen-Orient et en Asie-Pacifique.

Egalement en première position en nombre de réacteurs en projet, Rosatom compte signer des contrats pour construire d’ici 5 ans entre 30 et 40 réacteurs à l’étranger. Son carnet de commande total dépasse aujourd’hui 300 milliards de dollars — ce qui en fait le plus grand « portefeuille nucléaire » du monde.

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 

Voir le commentaire

Vos commentaires

  • Le 21 novembre 2015 à 08:31
    par Ternon Max

    Encore un domaine où nous, la petite France à l’échelle du monde, étions leader... Merci a nos partenaires européens de nous avoir permis d’y rester....a se demander si certains sont vraiment pro-européen ou des vassaux vendus à ceux qui nous craignent, et ce, sur tant de sujets...

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet