Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Nos actions
Actions

Conférence Internet de Lyndon LaRouche : après 6 mois de désintégration financière

visites
3342

Conférence Internet de Lyndon LaRouche

Jeudi 17 janvier 2008 à 19h (heure de Paris), en direct de Washington (traduction française simultanée)

Le Webcast est disponible >>ICI<< en version original en anglais


Fin de partie, Alan Greenspan a craché le morceau : « Quelque chose d’inattendu va se produire et nous jeter à terre ». L’aveu est de poids puisqu’il vient de celui qui a tenu les rênes de la Réserve Fédérale américaine pendant les 19 années qui ont succédé au krach boursier de 1987, et qui avait été mandaté par la communauté financière pour mettre en œuvre une batterie d’instruments financiers « créatifs » dont les « subprimes » ne sont qu’une infime partie.

Mais cette désintégration irrémédiable du système financier est en même temps une crise économique réelle, où l’inflation ne fait que précéder l’hyperinflation et les pénuries.

C’est donc la fin de ce qu’on nomme trop poliment « la mondialisation », et des factions financières qui l’ont promue. Mais certaines, prêtes à tout, n’ont pas hésité à envoyer Benazir Bhutto à la mort et à faire porter le chapeau au président Musharraf pour qu’un Pakistan déstabilisé fasse l’effet d’une grenade lancée sur la scène mondiale.

Face à cette politique qu’il a qualifiée d’ « opération chaos » émanant de la City de Londres, Lyndon LaRouche s’adressera à une audience internationale pour que se mette en place une nouvelle architecture financière dans l’esprit du New Deal de Franklin Delano Roosevelt. LaRouche et la City ont donc un point commun - il s’agit d’une fin de partie - mais leurs politiques sont diamétralement opposées : désintégration, spéculation et dépopulation à tout va d’un côté, production, équipement et justice sociale de l’autre.

L’heure de vérité sonne. Chacun d’entre nous doit se définir entre ces deux choix, car ce sont les seuls : détruire la vie des générations futures ou les servir.

Téléchargez et distribuez l’invitation (format.pdf) ICI

Contactez-nous !