www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité >Grands projets

Toutes les grandes villes chinoises bientôt reliées par TGV

La rédaction
1329 visites
JPEG - 46.4 ko

En Chine, d’ici la fin de l’année, 2000 km supplémentaires de lignes de chemin de fer à grande-vitesse viendront s’ajouter au réseau, pour un total de 18 000 km, selon la société chinoise des voies ferrées (CRC). Toutes les villes d’au moins 500 000 habitants bénéficieront alors d’au moins une ligne à grande vitesse.

PNG - 198.9 ko
Schéma directeur des TGV chinois d’ici 2020. Les cercles concentriques indiquent le nombre d’heures de trajet nécessaire pour se rendre dans la capitale Beijing.
Crédit : Wikipedia

Ces chiffres sont plus qu’impressionnants – pour quelque pays que ce soit. Et tout cela a été réalisé en l’espace de huit ans ! Quant au plan quinquennal 2016-2020, 32 000 km à grande vitesse seront ajoutés avant 2020, portant le total à 50 000 km.

Le nouveau rapport de la CRC prévoit aussi des progrès destinés à augmenter la vitesse des trains jusqu’à 500 km/h tout en consommant moins d’énergie électrique, au moyen d’une technologie de traction dite « moteur synchrone à aimant permanent ». D’autres fabricants de trains rapides tels Toshiba, l’ont également adoptée.

Les investissements chinois dans la grande vitesse représentent 130 à 140 milliards de dollars par an, la composante la plus important de son économie industrielle par ailleurs en léger recul.

JPEG - 28.6 ko
Nouvelle Solidarité N°19/2015. Pour s’abonner.

La Chine compte aussi exporter sa technologie dans le cadre de l’initiative « Une Ceinture, une Route », plus connue comme la Nouvelle route de la soie.

Parmi les projets pour l’Eurasie, une ligne à grande vitesse reliant Beijing à Moscou par le Kazakhstan. Le trajet de 7000 km prendra 33 heures, au lieu des six jours actuels.

Alexander Micharine des Chemins de Fer russes estime à environ 10 ans le délai nécessaire pour construire cette ligne, qu’il compare au nouveau Canal de Suez « par son envergure et son importance ».

Par ailleurs, le 27 janvier, la Chine et l’Union africaine ont signé un protocole d’entente prévoyant de relier les capitales du continent africain – depuis Addis-Abeba et Nairobi à l’Est, jusqu’à Johannesburg au Sud et Abuja à l’Ouest — par rail, par route et par transport aérien.

Une ligne de 472 km est déjà en voie de construction en Afrique de l’Est, entre la capitale kényane de Nairobi et son grand port de Mombasa, qui réduira le temps de transport à 4,5 heures au lieu de 15 !

Par ailleurs, des projets ferroviaires sont à l’étude pour l’Amérique du Sud, et même pour les États-Unis où jusqu’ici pas un seul kilomètre de train à grande vitesse à été construit !

L’agence Macauhub (Macao) du 2 novembre constate que « pour la première fois, la Chine construit des lignes de chemin de fer en Europe, là où la technologie fut inventée il y a 200 ans déjà, un signe du transfert historique du centre de gravité de l’économie mondiale vers l’Orient. »

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 
Page spéciale
Notre avenir est avec les BRICS

Cette nouvelle dynamique des BRICS est le fruit d’un combat international pour le droit au développement mené par Solidarité et progrès en France et l’Institut Schiller à l’international.

En savoir plus
Le choix de la rédaction
Autres articles
Plus d'articles

Écrire un commentaire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet