Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité

Xi Jinping : il faut défendre la Charte de l’ONU

La rédaction
visites
529
JPEG - 17.7 ko

Lors de sa visite d’Etat aux Etats-Unis, s’exprimant à Seattle devant le China Business Council, le président chinois Xi Jinping a une fois de plus exposé les fondements de sa politique. Extraits :

En à peine trois décennies, nous avons fait de la Chine la deuxième économie mondiale. Nous avons tiré 1,3 milliard de personnes de la précarité en leur apportant un bien-être de base ainsi que des droits et une dignité sans précédent. (…) Selon nos propres critères, nous avons encore plus de 70 millions de personnes vivant en-dessous du seuil de pauvreté. D’après les critères de la Banque mondiale, ce serait plutôt plus de 200 millions. Pour remédier à cette situation, nous avons proposé de doubler le PIB chinois de 2010 et le revenu par habitant afin d’arriver à une société relativement prospère d’ici 2020. Ainsi, nous construirons un pays prospère, fort, démocratique, harmonieux, moderne et socialiste qui réalisera la rénovation de la nation chinoise vers le milieu du siècle…

L’histoire nous donne une leçon importante qui nous apprend que le développement pacifique est la bonne voie, alors que la recherche de la domination ou de l’hégémonie par la force est à l’opposé de la tendance historique et condamnée à l’échec…

En ce qui concerne le système international existant, la Chine a été un participant, un bâtisseur et un contributeur. Nous défendons fermement un ordre et un système international fondé sur les buts et les principes de la Charte des Nations unies. Un grand nombre de pays, en particulier les pays en voie de développement, appellent de leurs vœux un système international plus juste et plus équitable…

Notre initiative ‘Une ceinture, une route’, la création du Fond de la Route de la soie ainsi que notre projet de Banque asiatique pour l’investissement dans les infrastructures (BAII), visent tous à favoriser le développement commun de tous les pays plutôt que la promotion d’une sphère d’influence politique. L’initiative ‘Une ceinture, une route’ est un projet ouvert et inclusif ; nous invitons les Etats-Unis et d’autres pays et organisations à y participer…

D’abord, nous devons interpréter correctement les intentions stratégiques des autres. Construire un nouveau modèle de relation entre grandes puissances avec les Etats-Unis, faisant l’impasse sur l’affrontement, le conflit, mais s’appuyant sur le respect mutuel et une coopération bienveillante, est la priorité de la politique étrangère chinoise.

Ensuite, nous devons promouvoir une coopération gagnant/gagnant. La coopération est le seul choix juste permettant d’obtenir des profits, mais la coopération exige une prise en compte des intérêts et préoccupations de l’autre ainsi que la recherche d’une base commune d’intérêts convergents. Si la Chine et les Etats-Unis coopèrent bien, ils peuvent constituer le fondement d’une stabilité globale et un facteur d’accélération de la paix mondiale. S’ils entrent en conflit ou s’affrontent, cela conduira à un désastre pour les deux pays ainsi que pour le monde entier…

Dans ma jeunesse, j’ai lu les Federalist Papers d’Alexander Hamilton et le Common Sense de Thomas Paine. J’ai été intéressé par la vie et la pensée de George Washington, Abraham Lincoln, Franklin Roosevelt et d’autres hommes d’État américains…

Je saisis cette occasion pour annoncer que la Chine soutient l’idée d’un échange de 50 000 étudiants avec les États-Unis pour étudier dans nos pays respectifs lors des trois années à venir.

Martin Luther King a dit qu’il est toujours temps de faire la bonne chose. Aujourd’hui, nous voici une fois de plus à la croisée des chemins. Travaillons ensemble à un avenir meilleur pour les relations sino-américaines et contribuons encore plus au bonheur de nos deux peuples et au bien-être du monde.

Contactez-nous !