Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité

Paix mondiale : Helga Zepp-LaRouche somme l’Assemblée générale de l’ONU d’agir sans tarder

visites
916
JPEG - 341.5 ko

De plus en plus de gens dans le monde entier en sont profondément préoccupés, mais peu de personnalités le disent en public : la provocation de l’OTAN vis-à-vis de la Russie et de la Chine s’intensifie au point de rendre presque certaine une guerre thermonucléaire mondiale, faute de changer de cap.

PDF - 104.7 ko

C’est ainsi que commence une déclaration en date du 28 août de la fondatrice et présidente de l’Institut Schiller, Helga Zepp-LaRouche.

L’effondrement en cours du système financier transatlantique, dont le « lundi noir » n’était qu’un symptôme, explique le danger de guerre, bien plus que tout ce que la Russie ou la Chine aurait pu faire.

Sur le plan militaire, l’OTAN modernise les armes nucléaires tactiques en Europe tout en poursuivant la doctrine de première frappe, alors que des millions de réfugiés se déplacent dans le monde. Tout ceci montre que le système de la communauté internationale ne fonctionne plus.

« Où est l’instance capable d’intervenir en ce moment, pratiquement à la dernière minute », se demande Zepp-LaRouche, pour faire en sorte que l’humanité évite son propre naufrage.

S’il existe une telle instance, répond-elle, alors c’est l’Assemblée générale des Nations unies à New York, où de nombreux chefs d’Etat et de gouvernement se réuniront du 24 septembre au 1er octobre. « C’est donc à Manhattan, New York, que sera débattu le sort de l’humanité et qu’une vision pour un futur meilleur pourra être convenue. Pour le dire autrement : les préconditions seront créées pour déterminer si nous aurons effectivement un futur. »

Il existe une solution à cette crise, poursuit Zepp-LaRouche, mais elle doit se situer dans un tout autre paradigme, « conforme à l’identité de l’humanité en tant qu’espèce créatrice », et elle doit « ouvrir une nouvelle ère pour l’humanité ».

Les chefs d’État présents à l’Assemblée générale de l’ONU devraient donc :

Faire preuve de capacité de présenter une vision pour l’humanité. Les premières pierres sont déjà posées. La réalisation de la Ceinture économique de la Route de la Soie et de la Route de la Soie maritime (« Une ceinture, une route ») et leur intégration avec l’Union économique eurasiatique sont pleinement engagées. De nombreux Etats en Asie, en Amérique latine et en Afrique accélèrent leur développement grâce à la coopération avec les BRICS. Tous les problèmes de ce monde pourront être résolus, si l’on réussit lors de l’AG de l’ONU à convaincre les nations européennes et les Etats-Unis à développer, de concert avec les BRICS, les régions qui s’effondrent actuellement à cause de la guerre, de la faim, du manque d’eau, des épidémies et du terrorisme.

La déclaration intégrale de Helga Zepp-LaRouche est disponible ICI en français et ICI en anglais.

Contactez-nous !