Solidarité & progrès

Le parti du travail humainTel. 01 76 69 14 50

16 novembre - Jacques Cheminade soutient les gilets jaunes (vidéo) Lire 16 novembre - L’Afrique, la Chine de demain ? Lire 16 novembre - Sacha Lin-Jung : L’amitié France-Chine et les Nouvelles Routes de la soie Lire
AccueilActualité
Brèves

Airbus AF-447 : et s’il s’agissait d’un attentat ?

La rédaction

2 juin 2009 (Nouvelle Solidarité) – Si l’hypothèse principale retenue par les médias pour expliquer « la disparition » étrange de l’Airbus A330 d’Air France reliat Rio à Paris est celui de la foudre, de plus en plus de spécialistes s’accordent pour croire que l’hypothèse d’un attentat ne peut être écartée d’un revers de manche.

Dans un entretien au Figaro, un pilote de ligne désirant garder l’anonymat, relève d’abord que « dans l’histoire de l’aviation, on ne connaît pas aujourd’hui de cas de foudroiement qui aboutisse à la perte d’un avion. »

Ensuite il s’interroge sur le message électronique annonçant une panne de circuit électrique : « Il y a cinq sources d’énergie électrique à bord d’un appareil. Pour qu’il y ait une panne totale, il faudrait que ces cinq sources ne fonctionnent plus. Lorsque tout tombe en panne, une batterie prend de façon transitoire et partielle le relais, ainsi qu’un moteur qu’on utilise généralement au sol. Une sorte d’éolienne est déclenchée pour générer de l’électricité. Pour que le commandant de bord n’ait plus aucune capacité à piloter l’avion, il faudrait que toutes ces sources d’électricité soient endommagées. Ça me paraît difficile. »

Enfin, il n’hésite pas à affirmer que l’on « peut très bien imaginer qu’une bombe a provoqué une dépressurisation de l’appareil, et que l’avion prenne du temps à se démonter en morceaux. De même, ça peut carrément être une grosse bombe qui a fait exploser tout l’avion, ce qui expliquerait que l’appareil n’a pas eu le temps d’envoyer un signal d’alerte. »

Dans un point de vue publié par Le Télégramme de Brest d’aujourd’hui, le spécialiste du renseignement Jean Guisnel, pourtant en guerre contre le conspirationnisme, évoque également la thèse de l’attentat :

« Nous n’évoquons pas cette éventualité pour nourrir une quelconque théorie du complot, d’autant moins que les services spécialisés estiment n’avoir pas eu d’indice d’une particulière montée de tension, ni avoir identifié de menace spécifique. Pour autant, ne laissons pas complètement de côté cette éventualité, à tout le moins tant que des éléments techniques ne l’auront pas exclue. N’oublions pas que des groupes moyens-orientaux sont très implantés en Amérique du Sud, et qu’ils y font d’ailleurs l’objet d’une surveillance attentive des services spécialisés. L’histoire ne manque pas, hélas, d’attentats non revendiqués, non annoncés, et ne faisant l’objet d’aucune explication. Mais la France, très engagée au Moyen-Orient, dans le Golfe, en Afghanistan, et ailleurs, n’aurait-elle reçu aucun avertissement ? Et si c’était le cas, l’aurait-elle dit ? Il ne s’agit que d’une hypothèse parmi d’autres, et rien de plus. Mais ne la balayons pas d’un revers de manche... »

Sans tirer de conclusion, signalons l’inquiétude exprimée par certains de nos militaires depuis le retour de la France dans le commandement intégré de l’OTAN.

D’après Le Canard Enchaîné du 27 mai, parlant de la nouvelle base française d’Abou Dhabi, située à 220 km des côtes iraniennes et que le président Sarkozy vient d’inaugurer, ces spécialistes « décèlent chez Sarkozy ‘un comportement à risque’, car, lors d’une crise majeure, la France pourrait être impliquée dans un éventuel conflit. Et sans qu’elle l’ait voulu, en cas de raids israéliens ou américains contre des sites nucléaires iraniens. »

A lire : France/OTAN : Jeune recrue déjà cocufiée !

Un message, un commentaire ?


form pet message commentaire
Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

  • Kirsten Gama • 12/12/2009 - 19:36

    Non, pas d’attentat mais peut être le noyau d’ un satellite désintégré qui contrariant les statistiques a heurté l’ avion, de là l’effet soudain , violent ,incontrôlable.
    Pourquoi après avoir annoncé que au bout de 2 mois il serait inutile de continuer a chercher la boite noire, car elle ne serait plus en mesure de fournir des informations, non seulement on reprend les recherches de la dite boite mais aussi d’ autres pays non concernés directement comme les USA ,se mettent au travail en dépensant des sommes astronomiques ...en période de crise .

    Faute militaire peut être. Fernando de Noronha étant depuis très longtemps une importante base militaire .....
    Dans un cas comme dans l’autre il ya peu de chance qu’on nous le dise un jour . Il y a trop d intérêts en jeu , alors on invente autre chose jusqu à ce qu’ on oublie ....car une chose est sûre l’avion a bien plongé dans une zone déserte et profonde , pas de témoins sauf les corps et débris qui ne parlent pas même avec de très bons experts ....

    Répondre à ce message

  • UN chouka • 08/06/2009 - 21:05

    Juste une toute petite hypothèse au sujet "de keenes" :
    Pourquoi les voitures brulent’elles spontanément ?
    Pourquoi,donc "les avions" ,n’en feraient ’ils pas autant ?

    Répondre à ce message

  • Virgile • 07/06/2009 - 20:06

    A ce jour, il semble que l’armée brésilienne ait retrouvé des corps et des objets de l’Airbus AF-447. Nous ne pouvons qu’avoir une réelle tristesse pour les victimes et les familles endeuillées.
    Pour le reste, tout est possible dans ce monde de fou et de flase flag. De la panne technique à l’attentat, c’est trop tôt pour connaître la vérité.
    La question qui se poserait s’il y avait attentat, c’est à qui profite le crime ? Et de toute façon, malgré les doutes, la France n’a pas de poids majeur malgré les grands baratins ça et là même si c’est la plus grande diapora d’Europe. La France a besoin du pognon et du pétrole arabes, donc ce n’est pas son intérêt d’initier des stratégies de tension !

    • dra • 08/06/2009 - 20:22

      Hypothèse attentat  : le provoquer dans le "pot au noir" évite un soupçon........ cela discrédite Airbus .... on apprendra peut-être un jour par hasard que la France de Sarkozy a obtenu telle chose .......... lorsque cet "accident " sera oublié !!!!
      Seul l’avenir nous dira à qui profite le crime mais la plupart d’entre nous aura oublier et personne ne fera le lien.
      Tout cela est très simple à mettre en oeuvre par certains et il faut donc envisager cette hypothèse au même titre que les autres.

    Répondre à ce message

  • libre penseur • 03/06/2009 - 17:21

    Pour avoir une idée il faudrait avoir la liste des personnes présentes dans l’avion et surtout leurs qualifications... alors là peut-être pourrions nous avoir une idée.... Beaucoup de gens conspirent mais il ne faut non plus oublier que les accidents existes... Encore une fois, si c’est possible nous ne saurons la vérité que lorsque tout les acteurs potentiels auront été mis hors de cause....

    • dra • 08/06/2009 - 20:13

      Il y avait à bord le fils ou petit fils de dom Pedro, l’héritier des Bragance.

    Répondre à ce message

  • ffi • 02/06/2009 - 21:53

    Le plus grands des profits pour l’empire, serait que l’Iran et le Venezuela soit désigné commanditaire.
    Logiquement ...
    Jean Guisnel - pseudo-expert - est bien connu pour son rôle dans l’éviction d’Aymeric Chauprade, et son "effroyable mensonge : thèse et foutaises sur les attentats du 11 septembre" (livre), ceci, alors que de manière évidente la chute des tours viole le principe de moindre action, à la base de la physique depuis 3 siècles.
    Guère confiance dans ce bougre...

    • YOUP LA LA • 04/06/2009 - 15:46

      JE REGARDE CECI COMME UN ACTE DE GUERRE POUR MOI IL S AGIT D UN AVERTISSEMENT A LA FRANCE MAIS AUSSI AU MONDE QUE L EMPIRE NE RECULERA DEVANT AUCUN CRIME MI 6 OU AUTRES COUVERTURES SONT ACTIVES EN REACTION A LA POSITION DES TENANTS D UN REEL NOUVEAUX BRETTON WOOD L EMBARRAS APPARENT DE NOS DECIDEURS APRES L ECHEC DU G 20 ME SUGGERE QU IL EXISTE UN VIDE CONCEPTUEL QU IL FAUDRAIS COMBLER PAR UN MARCHING ORDER DES PATRONS YOUPI

    Répondre à ce message

  • Guiles • 03/06/2009 - 14:08

    Au lieu de colporter le premier ragot venu pourquoi S&P ne conseillerait pas la lecture d’ouvrage rendant plus intelligent, histoire de contrebalancer un peu la pensée unique. Comme par exemple : ‘Les 7 pêchés d’Hugo Chavez’ de Michel Collon ou ‘IRAN : L’irrésistible ascension’ de Robert Baer ou encore ‘La Discorde’ sur le sionisme.

    Répondre à ce message

  • Toto • 02/06/2009 - 23:29

    "Jean Guisnel, pourtant en guerre contre le conspirationnisme"... Faut-il comprendre que ce cher Monsieur est le défenseur des thèses complotistes qui attribuent tous les attentats depuis 10 ans à des illuminés en babouches, plutôt qu’aux services très spéciaux de l’OTAN ou d’autres ? L’étude de l’histoire nous révèle pourtant que les "actions terroristes" sont la plupart du temps des opérations faux-drapeaux. Ce Monsieur qui émarge au journal le Point, un des tambours de l’Empire, est certainement le mieux placé pour jouer les pompiers pyromanes et voir la main de l’Iran, du Pape ou de ma soeur partout où ça arrange les affaires de l’Empire. Pourquoi ne pas y aller carrément et dénoncer l’acte anti-sémite derrière ce crash tant qu’on y est ?
    Quand on mesure la proximité historique des présumés terroristes avec les services secrets anglo-saxons, il faut vraiement être naïf ou partie-prenante pour continuer de nous sortir la tarte à la crème de la menace islamiste.

    Les récentes images d’une altercation parisienne lors d’un tractage sur un marché semble confirmer que certains relèvent enfin la tête. Au delà des révolutionnaires virtuels du web, ils incarnent une résistance authentique face à ceux qui se prennent en France pour les maîtres d’un pays conquis. Ces militants courageux, en quête de justice, méritent notre soutien plus que tout autre.

    Répondre à ce message

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Vous souhaitez aider ? Adhérer, faire un virement mensuel, participer à un stand militant ? Prenez contact avec nous.

Don rapide

Pour quoi se bat  ?

« Élever à la dignité d’homme tous les individus de l’espèce humaine » Lazare Carnot

Solidarité et progrès est le parti du travail humain. Nous voulons :
- que les capacités créatrices de chaque être humain soient libérées pour le bien commun ;
- que personne ne puisse être exploité ou abusé ;
- que les féodalités financières soient mises hors d’état de nuire.

Notre but est donc de vaincre la City, Wall Street et leurs complices européens. En menant :
Une politique internationale de détente, d’entente et de coopération entre peuples et nations, dont les Nouvelles Routes de la soie sont l’amorce. Comme on ne peut les bâtir sur le sable mouvant du système dollar actuel, construisons-les avec le ciment d’un nouveau système monétaire international, ce Nouveau Bretton Woods pour lequel nous nous battons avec nos alliés dans le monde.
Une politique de crédit public national finançant en priorité l’école, la production, l’hôpital et le laboratoire. Le nécessaire préalable pour libérer ce crédit est une moralisation de la vie bancaire (un Glass-Steagall contre les spéculateurs). Mettons-le en place, comme à la Libération !
La sortie de l’Union européenne, de l’euro et de l’OTAN, instruments de l’oligarchie financière. Associons-nous avec les autres pays d’Europe et du monde en vue de grands projets de développement mutuel : espace, essor de l’Afrique libérée du franc CFA, économie bleue, énergie de fusion, numérique, création d’emplois qualifiés.

La France doit donner l’exemple. Battons-nous donc ensemble, avec l’arme d’une culture de la découverte et du rire contre le respect qui n’est pas dû.

La politique de en vidéo

Animations réalisées lors de la campagne présidentielle Cheminade 2017.

» Voir le projet complet

en chiffres

La part des dons de personnes physiques dans les ressources financières de S&P.

Le nombre de candidats présentés par S&P lors de 116 campagnes électorales locales et nationales.

Fondation de Solidarité & progrès suite à la dénonciation du "cancer financier" par Jacques Cheminade.

La part allouée à S&P sur les 70 millions d’aide de l’Etat aux partis politiques.

Actions politiques et citoyennes entreprises (au minimum !) par S&P sur une année.

a vu juste sur...

La crise financière de 2008

Lors de sa campagne présidentielle de 1995, où Jacques Cheminade met en garde contre la spéculation insensée sur l’immobilier et les produits dérivés. Il publie ensuite son alternative au monétarisme dans l’ouvrage « Un plan de relance par le crédit productif public. »

La dérive néo-conservatrice de l’administration Obama

Ainsi que nos amis américains, nous avons dénoncé l’emprise du parti de la guerre sur l’administration Obama bien avant le scandale des écoutes illégales ou celui des assassinats "extra-judiciaires", y compris de citoyens américains.

La nature de la guerre en Syrie et le terrorisme

S&P a démasqué dès 2012 (vérifie) l’instrumentalisation des mouvances terroristes pour renverser certains régimes, dont la Syrie.

L’extrême-droite et néo-nazis en Ukraine

Dès le rejet du traité de libre association par le gouvernement ukrainien fin 2013, nous dénoncions le soutien insensé des occidentaux à des mouvances néo-nazies dans le but d’élargir l’OTAN aux frontières de la Russie.

La confiscation des dépôts bancaires ou "bail-in"

Bien avant janvier 2016 et l’application effective d’une directive européenne permettant de renflouer les banques avec l’argent des déposants, nous avons dénoncé dès 2013 cette logique confiscatoire et destructrice.

Le Tsunami financier qui vient

C’est vrai que beaucoup d’économistes en parlent, en tout cas bien plus qu’avant la crise de 2008 ! Et pourtant aucun ne défend la politique de crédit public démocratique qui nous permettrait d’éviter un choc économique sans précédent.

et la vraie Europe

La vraie question est la nécessité de mettre en place un nouvel ordre économique international fondé sur le développement mutuel, en partenariat avec la conception de la Nouvelle route de la soie que portent les BRICS.

L’Union européenne (UE) est devenue le cheval de Troie de la mondialisation financière, de la City et de Wall Street. L’euro en est le vice financier et l’OTAN le bras armé. C’est pourquoi il faut en sortir, mais pas pour faire un saut dans le vide.

Il faut refonder la vraie Europe, l’Europe des peuples, des patries et des
projets, la version du plan Fouchet de 1962 pour le XXIè siècle. Il ne s’agit pas de revenir en arrière mais de repartir de l’avant, avec une monnaie commune de référence porteuse de grands projets : ni monnaie unique servant l’oligarchie financière, ni deux monnaies qui ne seraient pas gérables.

Une vraie Europe ne peut se construire sans réelle participation citoyenne. Construisons une France et une Europe que serve réellement le progrès économique et social, contre tout dévoiement financier et géopolitique.

pour une écologie humaine

S&P promeut une écologie responsable et humaine, s’inspirant notamment des travaux de Vernadski sur la Biosphère et la Noosphère.

Nous condamnons les mouvements obscurantistes qui prônent un écologisme "Malthusien" (l’idéologie de Thomas Malthus) qui considèrent que les ressources de la planète sont limitées. Ces mouvements aboutissent fatalement à la conclusion inadmissible qu’il faut imposer une politique de dépopulation.

Ainsi, la première des ressources est pour nous la créativité humaine, la faculté qu’a l’Homme de comprendre et de transformer le monde qui l’entoure.

L’être humain a une responsabilité, et c’est pour cela qu’il faut sortir de la mondialisation prédatrice.

et l’énergie

Il est fou de vouloir sortir du nucléaire, qui est l’expression d’une découverte humaine. Cependant, il doit être réinventé pour en faire un nucléaire citoyen du XXIe siècle, qui nous donnera les moyens d’accueillir les générations futures.
Nous sommes pour la conception de réacteurs de IVe génération et la mise en place d’un programme de recherche accéléré vers la fusion thermonucléaire contrôlée.

Le nucléaire du futur n’est pas un mal nécessaire. Il doit impliquer une société plus juste, plus inclusive et plus responsable, sans quoi - comme toute autre découverte - il serait réduit à un instrument de domination.
Le nucléaire est, enfin, la "clé" de l’énergie nécessaire à la propulsion des voyages spatiaux, qui définissent l’étape prochaine de notre Histoire.

Défendre le travail humain, c’est rejeter totalement les logiques actuelles de rentabilité à court terme. Se battre pour le nucléaire, c’est se battre pour le fondement d’un monde élargi et plus juste.

est fier de déranger

Vous trouverez sur internet un lot défraîchi d’étiquettages en tous genres : S&P est qualifié de d’extrême-gauche, d’extrême-droite, financé par le KGB ou par un milliardaire américain (mais volant des vieilles dames), aux idées tour-à-tour farfelues et dangereuses, et bien évidemment adeptes de la théorie du complot !
Le tout visant à dissuader les citoyens de découvrir nos idées et notre engagement.

Mais derrière ces accusations vous avez d’incessantes manoeuvres politiques : rejet du compte de campagne de Jacques Cheminade en 1995, saisie de 170 000€ sur le remboursement de la campagne de 2012, et bien entendu une exposition médiatique réduite au minimum, ou la plus défavorable possible pendant les présidentielles !

Pour nos ennemis ou adversaires, il s’agit d’empêcher que soit comprise par le peuple une politique de crédit public démocratique, la seule arme qui nous permettrait de diriger la finance plutôt que d’être dirigée par elle.

Si S&P dérange, c’est parce que nos idées frappent l’oligarchie financière en plein coeur. Ce combat émancipateur est l’enjeu culturel de notre temps.

Participez à l'effort politique !

Adhérez à S&P, devenez éducateur et créateur de la Nation

Au cours de cette élection présidentielle nous avons entrouvert une porte, car nous avons été les seuls à poser les défis qui sont devant nous.

Nous rentrons dans un monde tout-à-fait instable, dangereux, et sans majorité politique.
Un monde qui peut rentrer en crise à tout moment, y compris avec un risque de guerre.

En adhérant à Solidarité & progrès, en apportant vos moyens financiers et humains, nous pourrons ensemble franchir le seuil de la porte et faire ce qui est nécessaire.
Aller vers un futur qui soit vivable, meilleur, plus juste.

Jacques Cheminade
Faire un don et adhérer plus tard