X Bienvenue,

À compter de juin 2018, notre site devient semi-payant.
Écrit et élaboré par nos militants, il reste en grande partie en accès libre, en particulier les prises de position du parti et de son président Jacques Cheminade. C’est notre chronique du jour, « Le monde en devenir », ainsi qu’un certain nombre de dossiers de fond, qui sont dorénavant payants.
Permettre le travail de recherche d’informations et garantir un contenu de qualité suppose évidemment de les rémunérer. Nous faisons le pari de votre curiosité envers des idées novatrices qui répondent aux défis de l’époque.

Découvrir les abonnements

Solidarité & progrès

Le parti du travail humainTel. 01 76 69 14 50

AccueilActualité
Brèves

Le « Climategate » expose la stratégie pro-génocide de l’Empire britannique

La rédaction

23 novembre 2009 (Nouvelle Solidarité) – Le 17 novembre, des pirates informatiques ont publié sur le web 1073 emails dérobés dans les ordinateurs de la très respectée Climatic Research Unit (CRU) de l’Université de l’East Anglia à Norwich en Angleterre. Ces révélations exposent au grand jour le lobby impérial britannique qui a sponsorisé la thèse du réchauffement climatique dans le but de réduire la population mondiale.
Elles interviennent à quelques semaines du Sommet de Copenhague sur le climat et après la publication du rapport des Nations Unies sur la population, demandant que le contrôle démographique soit mis à l’ordre du jour de ce sommet.

Au cœur de la controverse on trouve le directeur du CRU, Phil Jones, déjà connu pour avoir refusé de divulguer ses méthodes de correction des données ainsi que ses données de départ, malgré un recours de ses opposants au Freedom of Information Act. Dans un email de 1999, il expliquait comment masquer le déclin des températures : « Je viens de terminer d’utiliser l’astuce Nature de Mike [Mickael Mann, l’inventeur de la fameuse « courbe en crosse de hockey » reprise dans le film de Al Gore - ndt] qui consiste à ajouter aux vraies températures de chaque série depuis les 20 dernières années (depuis 1981) et depuis 1961, celles de Keith’s afin de masquer le déclin.  »

Dans un email de 2003, Mickael Mann évoque des pressions contre un magazine scientifique pour que les vues adverses n’y paraissent plus : « Je pense qu’il va falloir cesser de considérer "Climate Research" comme une revue à comité de lecture légitime. Peut-être devrions-nous encourager nos collègues de la communauté de la recherche climatique de ne plus soumettre d’article à ce journal, ni d’en citer des articles. Nous devrions aussi penser à en parler à nos collègues plus raisonnables qui siègent au comité éditorial...  »

Mann explique aussi, en 2003, comment masquer l’optimum médiéval pour obtenir une courbe historique des températures plus lisse et ainsi amplifier la hausse actuelle : « Je pense que le fait d’utiliser une période de 2000 ans plutôt que 1000 répond au problème soulevé précédemment par Peck par rapport au mémo. C e serait bien pour essayer de "contenir" le soi-disant "OM" [Optimum Médiéval – ndt] »

De son côté, le statisticien Kevin Trenberth, qui a présidé aux travaux scientifiques du GIEC en 2001 et 2007, déplore dans un email : «  Le fait est que nous ne savons pas expliquer l’absence de réchauffement actuellement et c’est ridicule. Les données du CERES publiées dans le supplément d’août BAMS 09 en 2008 montre qu’il devrait y avoir encore plus de réchauffement : mais les données sont certainement fausses. Notre système d’observation est déficient . » Mieux vaut donc adapter les données au résultat voulu.

Dans un email de 2008, Phil Jones demande à Mickael Mann et à d’autres, d’effacer tous leurs échanges de peur que le pot-aux-roses ait été découvert :«  Peux-tu effacer tous les emails que tu as échangés avec Keith re AR4 ? Keith fera pareil. Peux-tu également écrire à Gene et lui dire de faire de même ?On va demander à Caspar d’en faire autant. J’ai vu que le CA dit avoir découvert l’anomalie de 1945 dans le rapport Nature. »

Edifiant.

Créé en 1972, la même année où le Club de Rome publia son fameux rapport anti-population « Limites à la croissance », le CRU a cherché à établir l’historique des températures globales. Au milieu des années 1980, les travaux du CRU ont été promus par la Premier ministre britannique Margaret Thatcher, à l’origine, en 1988, de la création du GIEC dont les travaux se sont basés sur les données et modèles du CRU. Parmi ses sponsors, on trouve les institutions clés de l’Empire britannique comme British Petroleum, la Royal Society et le WWF, ce dernier ayant été fondé par les princes pronazis Bernard des Pays-Bas et Philip d’Edimbourg, mari de la Reine d’Angleterre. L’Otan, Greenpeace, la Commission européenne, le ministère américain de l’Energie, l’assureur Norwich Union, le Programme des Nations-Unies pour l’Environnement et divers ministères britanniques figurent également sur cette liste.

Pour toute personne honnête, le réchauffement climatique apparaît donc comme une escroquerie. A l’heure où l’austérité financière frappe de plein fouet notre système de santé publique et où le rationnement des soins et le tri sélectif des patients sont promus par l’administration Obama, ne pas combattre cette politique génocidaire serait se rendre complice de crime contre l’humanité.


Focus spécial Copenhague : Annulons le sommet de la dépopulation !


Voir les 13 commentaires

  • OJ • 24/11/2009 - 04:01

    mais ca change quoi ?

    on se doute que l’on ne peut faire de telles previsions.

    cependant quelques variations aléatoires ou bien systemiques dues au soleil ou aux hommes ou tout autre chose peuvent modifier et deregler via l’effet papillon les equilibres locaux.

    et puis les glaciers ne fondent pas ?
    n’y a t-il pas des problemes de ressources et energies qui se posent ?

    • Bébert • 24/11/2009 - 09:39

      Ca change que le réchauffement climatique est une propagande mondiale et mensongère, qui en provoquant une réduction des émissions de CO2, vise à réduire l’activité humaine sur Terre.

      Mais sinon tout va bien, ne t’inquiète pas.

    • fleens • 24/11/2009 - 16:31

      Chauqe année la banquise Arctique fond à 50% et reconstitue à peu près les 50% qui ont fondu. Les glaciers, c’est plus lent. Ce n’est donc pas de la faute des humains.

      Par contre, ce qui est bien la faute des humains ou tout au moins des pollueurs, ce sont les vraies pollutions, chimiques, biologiques et radiologiques qui tuent, rendent malades tous les jours. Ce qui est bien la faute des humains, ou en tout cas de ceux qui le décident, c’est que 1 milliard d’humains ont faim alors que la terre produit ou est capable de fournir de la nourriture poour tous.

      Le plus important, c’est que la fable du CO2 qui fait le climat est maintenant dévoilée.

      J’aurai bien aimé le rechauffement climatique car je suis frileux, mais ce n’est pas pour maintenant. Dommage !

    • ? • 24/11/2009 - 18:03

      Ces quelques notes sorties de leur contexte nourrissent à l’envie votre idéologie du grand satan britannique, elles ne sont pas des preuves de quoi que ce soit pour un esprit un brin critique. On peut certes prendre ces quelques extraits pour argent comptant en criant "au loup"... on peut.

      Mais sinon tout va bien en effet, le réchauffement climatique n’existe pas, la pollution non plus d’ailleurs, les activités humaines contribuent par essence au progrès et n’ont qu’un impact insignifiant sur nos écosystèmes, les grands producteurs de CO² ( i.e. les industries des pays occidentaux rejointes par celles des PVD) doivent donc être laissés tranquilles pour générer de la croissance et du progrès comme ils le font depuis 2 siècles.
      Si des millions d’être humains ont encore faim et soif aujourd’hui alors que cela fait des décennies qu’on sait que ce n’est pas un problème de stock mais de répartition de ces "richesses" élémentaires, c’est bien entendu la faute des écolos manipulés par les affreux sbires de la couronne et ça n’a rien à voir avec le fait que l’industrie est la propriété des capitalistes qui n’ont guère d’autre intérêt que celui toujours en vogue de faire de la "prise de bénéfice".

    Répondre à ce message

  • A.Pélaprat • 22/02/2010 - 15:55

    Lyndon LaRouche !!!!! Dites-vous ?
    J’ai écouté une de ses conférences sur le net qui durait deux heures. Cet homme là ne m’inspire nullement et je suis gentille. Violent, péremptoire, agressant, limité en arguments et j’en passe. Ces déclarations m’invitent fortement à ne pas croire ce qu’il dit. Je lis ici que le prince Philip serait pronazi ?! Je reconnais les termes de ce farouche larouche ! Permettez-moi de douter de cette affirmation et ça n’est pas comme cela que l’on fédère un public... en liquidant toute sa haine (car c’est le mot)...

    Enfin, je suis d’accord avec l’un des commentaires.... les pôles fondent et cela est une réalité visible. Alors ?

    Répondre à ce message

  • jules • 22/12/2009 - 18:38

    la manipulation d’opinion nous laisse sans voix. cela veut dire que depuis plus de 40ans nous sommes abusé par la propagande.il est dur de l’admettre j’ai confiance dans les média de mon pays.

    Répondre à ce message

  • eric • 16/12/2009 - 01:03

    merci pour la page ! je savais que c’etait une mascarade ! ils etouffent les scientifiques qui ne pensent pas comme eux etc !! ou les traitent de negationnistes !
    est ce que vous savez que la dame Blythe Masters qui a créé les CDS, suprimes de jpmorgan va maintenant s occuper du business carbone ! cherchez l’erreur !!!!!
    http://www.guardian.co.uk/business/2008/sep/20/wallstreet.banking

    LA MAGOUILLE SUR LA TAXE CARBONE, VUE PAR EUROPOL
    http://www.telegraph.co.uk/earth/copenhagen-climate-change-confe/6778003/Copenhagen-climate-summit-Carbon-trading-fraudsters-in-Europe-pocket-5bn.html

    Répondre à ce message

  • patrice sanchez • 08/12/2009 - 18:56

    Voyez-vous j’aime bien votre site, mais ce qui me gêne c’est votre paranoîa envers l’empire britannique et il est un fait indéniable que la banquise et le permafrost fondent comme peau de chagrin relachant dans l’atmosphère des quantités astronomiques de métane !

    Répondre à ce message

  • yamcha • 27/11/2009 - 22:20

    Demander aux bobos de votre coin, qui se jugent écolo et qui mettent des pannaux solaires sur leur toit, ce qu’est l’écologie ?

    Vous leur répondrez :

    C’est la préservation de l’homme et de son environnement

    Pas l’inverse ...

    Pensons donc à aider l’afrique et à pronner une meilleur répartition des richesse

    Qu’en on sera tous sur un meme pied d’estale, on pourra foutre des panneaux solaire sur nos toit

    N’oublier pas de dire au bobo en face de vous qu’il n’est finalement qu’un Bof, ce que j’appel dans mon jargon, un pauvre individualiste ignorant frustré

    Keep human !

    Répondre à ce message

  • Midenet Chantal • 25/11/2009 - 00:16

    Répondre à ce message

  • super.mouton • 24/11/2009 - 17:05

    En tout cas, c’est hallucinant comme dans les forums pro RCA, cette info est tout simplement censurée et impossible de mettre des commentaire (ou comment taire les commentaires...), que les journaux tels que le Monde ou l’Express, désinforme et rabat la chose avec des articles plus alarmiste que jamais...
    Je suis très heureuse de la nouvelle , enfin ! dans le monde anglo-saxon, la nouvelle s’est vite répandu, et c’est tant mieux !

    Répondre à ce message

  • petite souris • 24/11/2009 - 00:02

    la petite souris hallucine et reste dans son trou !!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Cet article vous parle ? Rejoignez-nous !

Si le monde est réduit aux seules énergies renouvelables, qui par leur faible densité et leur caractère intermittent permettent de produire beaucoup moins que les combustibles fossiles et le nucléaire, la capacité d’accueil de la Terre se réduira brutalement à un milliard d’êtres humains !

En savoir plus

Don rapide

Pour quoi se bat  ?

« Élever à la dignité d’homme tous les individus de l’espèce humaine » Lazare Carnot

Solidarité et progrès est le parti du travail humain. Nous voulons :
- que les capacités créatrices de chaque être humain soient libérées pour le bien commun ;
- que personne ne puisse être exploité ou abusé ;
- que les féodalités financières soient mises hors d’état de nuire.

Notre but est donc de vaincre la City, Wall Street et leurs complices européens. En menant :
Une politique internationale de détente, d’entente et de coopération entre peuples et nations, dont les Nouvelles Routes de la soie sont l’amorce. Comme on ne peut les bâtir sur le sable mouvant du système dollar actuel, construisons-les avec le ciment d’un nouveau système monétaire international, ce Nouveau Bretton Woods pour lequel nous nous battons avec nos alliés dans le monde.
Une politique de crédit public national finançant en priorité l’école, la production, l’hôpital et le laboratoire. Le nécessaire préalable pour libérer ce crédit est une moralisation de la vie bancaire (un Glass-Steagall contre les spéculateurs). Mettons-le en place, comme à la Libération !
La sortie de l’Union européenne, de l’euro et de l’OTAN, instruments de l’oligarchie financière. Associons-nous avec les autres pays d’Europe et du monde en vue de grands projets de développement mutuel : espace, essor de l’Afrique libérée du franc CFA, économie bleue, énergie de fusion, numérique, création d’emplois qualifiés.

La France doit donner l’exemple. Battons-nous donc ensemble, avec l’arme d’une culture de la découverte et du rire contre le respect qui n’est pas dû.

La politique de en vidéo

Animations réalisées lors de la campagne présidentielle Cheminade 2017.

» Voir le projet complet

en chiffres

La part des dons de personnes physiques dans les ressources financières de S&P.

Le nombre de candidats présentés par S&P lors de 116 campagnes électorales locales et nationales.

Fondation de Solidarité & progrès suite à la dénonciation du "cancer financier" par Jacques Cheminade.

La part allouée à S&P sur les 70 millions d’aide de l’Etat aux partis politiques.

Actions politiques et citoyennes entreprises (au minimum !) par S&P sur une année.

a vu juste sur...

La crise financière de 2008

Lors de sa campagne présidentielle de 1995, où Jacques Cheminade met en garde contre la spéculation insensée sur l’immobilier et les produits dérivés. Il publie ensuite son alternative au monétarisme dans l’ouvrage « Un plan de relance par le crédit productif public. »

La dérive néo-conservatrice de l’administration Obama

Ainsi que nos amis américains, nous avons dénoncé l’emprise du parti de la guerre sur l’administration Obama bien avant le scandale des écoutes illégales ou celui des assassinats "extra-judiciaires", y compris de citoyens américains.

La nature de la guerre en Syrie et le terrorisme

S&P a démasqué dès 2012 (vérifie) l’instrumentalisation des mouvances terroristes pour renverser certains régimes, dont la Syrie.

L’extrême-droite et néo-nazis en Ukraine

Dès le rejet du traité de libre association par le gouvernement ukrainien fin 2013, nous dénoncions le soutien insensé des occidentaux à des mouvances néo-nazies dans le but d’élargir l’OTAN aux frontières de la Russie.

La confiscation des dépôts bancaires ou "bail-in"

Bien avant janvier 2016 et l’application effective d’une directive européenne permettant de renflouer les banques avec l’argent des déposants, nous avons dénoncé dès 2013 cette logique confiscatoire et destructrice.

Le Tsunami financier qui vient

C’est vrai que beaucoup d’économistes en parlent, en tout cas bien plus qu’avant la crise de 2008 ! Et pourtant aucun ne défend la politique de crédit public démocratique qui nous permettrait d’éviter un choc économique sans précédent.

et la vraie Europe

La vraie question est la nécessité de mettre en place un nouvel ordre économique international fondé sur le développement mutuel, en partenariat avec la conception de la Nouvelle route de la soie que portent les BRICS.

L’Union européenne (UE) est devenue le cheval de Troie de la mondialisation financière, de la City et de Wall Street. L’euro en est le vice financier et l’OTAN le bras armé. C’est pourquoi il faut en sortir, mais pas pour faire un saut dans le vide.

Il faut refonder la vraie Europe, l’Europe des peuples, des patries et des
projets, la version du plan Fouchet de 1962 pour le XXIè siècle. Il ne s’agit pas de revenir en arrière mais de repartir de l’avant, avec une monnaie commune de référence porteuse de grands projets : ni monnaie unique servant l’oligarchie financière, ni deux monnaies qui ne seraient pas gérables.

Une vraie Europe ne peut se construire sans réelle participation citoyenne. Construisons une France et une Europe que serve réellement le progrès économique et social, contre tout dévoiement financier et géopolitique.

pour une écologie humaine

S&P promeut une écologie responsable et humaine, s’inspirant notamment des travaux de Vernadski sur la Biosphère et la Noosphère.

Nous condamnons les mouvements obscurantistes qui prônent un écologisme "Malthusien" (l’idéologie de Thomas Malthus) qui considèrent que les ressources de la planète sont limitées. Ces mouvements aboutissent fatalement à la conclusion inadmissible qu’il faut imposer une politique de dépopulation.

Ainsi, la première des ressources est pour nous la créativité humaine, la faculté qu’a l’Homme de comprendre et de transformer le monde qui l’entoure.

L’être humain a une responsabilité, et c’est pour cela qu’il faut sortir de la mondialisation prédatrice.

et l’énergie

Il est fou de vouloir sortir du nucléaire, qui est l’expression d’une découverte humaine. Cependant, il doit être réinventé pour en faire un nucléaire citoyen du XXIe siècle, qui nous donnera les moyens d’accueillir les générations futures.
Nous sommes pour la conception de réacteurs de IVe génération et la mise en place d’un programme de recherche accéléré vers la fusion thermonucléaire contrôlée.

Le nucléaire du futur n’est pas un mal nécessaire. Il doit impliquer une société plus juste, plus inclusive et plus responsable, sans quoi - comme toute autre découverte - il serait réduit à un instrument de domination.
Le nucléaire est, enfin, la "clé" de l’énergie nécessaire à la propulsion des voyages spatiaux, qui définissent l’étape prochaine de notre Histoire.

Défendre le travail humain, c’est rejeter totalement les logiques actuelles de rentabilité à court terme. Se battre pour le nucléaire, c’est se battre pour le fondement d’un monde élargi et plus juste.

est fier de déranger

Vous trouverez sur internet un lot défraîchi d’étiquettages en tous genres : S&P est qualifié de d’extrême-gauche, d’extrême-droite, financé par le KGB ou par un milliardaire américain (mais volant des vieilles dames), aux idées tour-à-tour farfelues et dangereuses, et bien évidemment adeptes de la théorie du complot !
Le tout visant à dissuader les citoyens de découvrir nos idées et notre engagement.

Mais derrière ces accusations vous avez d’incessantes manoeuvres politiques : rejet du compte de campagne de Jacques Cheminade en 1995, saisie de 170 000€ sur le remboursement de la campagne de 2012, et bien entendu une exposition médiatique réduite au minimum, ou la plus défavorable possible pendant les présidentielles !

Pour nos ennemis ou adversaires, il s’agit d’empêcher que soit comprise par le peuple une politique de crédit public démocratique, la seule arme qui nous permettrait de diriger la finance plutôt que d’être dirigée par elle.

Si S&P dérange, c’est parce que nos idées frappent l’oligarchie financière en plein coeur. Ce combat émancipateur est l’enjeu culturel de notre temps.

Participez à l'effort politique !

Adhérez à S&P, devenez éducateur et créateur de la Nation

Au cours de cette élection présidentielle nous avons entrouvert une porte, car nous avons été les seuls à poser les défis qui sont devant nous.

Nous rentrons dans un monde tout-à-fait instable, dangereux, et sans majorité politique.
Un monde qui peut rentrer en crise à tout moment, y compris avec un risque de guerre.

En adhérant à Solidarité & progrès, en apportant vos moyens financiers et humains, nous pourrons ensemble franchir le seuil de la porte et faire ce qui est nécessaire.
Aller vers un futur qui soit vivable, meilleur, plus juste.

Jacques Cheminade
Faire un don et adhérer plus tard