Solidarité & progrès

Le parti du travail humainTel. 01 76 69 14 50

18 décembre - Macron : sa transition énergétique et la nôtre Lire 18 décembre - La Chine selon Washington et Londres Lire 17 décembre - Réduire les émissions de CO2 : quelles conséquences ? Lire
AccueilActualité
Brèves

« Nous sommes à un pas de la guerre », dit la Première Chaîne russe

La rédaction

Vremya, le programme très écouté de la Première Chaîne de télévision russe (la plus grande audience en Russie) a fait passer dimanche un dossier de sept minutes, consacré à la menace de guerre qui plane sur le monde, avec un focus particulier sur l’Iran.

Le ton dramatique de ce reportage est mieux saisi en citant certaines parties du script ou en visionnant directement le programme :

« Cette semaine, dans le Golfe Persique, les préparatifs ont démarré pour une possible utilisation de la force. A en juger par les armements amassés, il se peut que l’on ne soit qu’à un pas de l’éclatement de cette guerre. Les manœuvres ont lieu dans le détroit d’Ormuz, au large des côtes iraniennes. Un record historique de navires de guerre venant de plus de 30 pays, dont les Etats-Unis, la Grande Bretagne et l’Arabie Saoudite, se trouve dans cette région ; bateaux de guerre, sous-marins et porte-avions, dont certains de classe Nimitz avec jusqu’à 70 avions de chasse à bord. Les participants ne cachent pas le fait que cette démonstration de force vise l’Iran. (…) Jamais des manœuvres d’une telle ampleur n’ont été menées jusqu’à présent. Avec les esprits surchauffés par la rhétorique belliqueuse, les flexions de muscles battent leur plein. »

Vremya montre ensuite un clip du Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, exigeant que « les Etats-Unis établissent une ligne rouge, afin d’empêcher l’Iran de se doter des armes nucléaires ». « Certes », ajouta le reporter russe, « Washington a rétorqué qu’il déciderait lui-même s’il y avait lieu ou non d’établir une ligne rouge. Mais Israël insiste et fait des pressions. »

Après avoir passé en revue plusieurs problématiques comme le fait qu’Israël ne veut pas déclencher une guerre sans les Etats-Unis, alors que de son côté Obama a d’autres considérations électorales, la Première Chaîne a diffusé un entretien avec Alexei Arbatov du Centre pour la sécurité international de l’Institut IMEMO, pour qui : « La situation est extrêmement explosive. Je dirai que la crise est la plus aiguë que nous ayons connu depuis 20 ans. »

Le journaliste russe a aussi examiné le rôle des Saoudiens dans les « Printemps » arabes et la suite de leurs déploiements en Egypte et en Syrie, montrant qu’il s’agit là d’une instrumentalisation du pouvoir des Etats-Unis pour les besoins de la cause saoudienne. Il a aussi noté que : « Le Commandement interarmées états-unien ne brûle pas de désir de s’impliquer dans une guerre, arguant qu’un tel conflit n’est pas dans l’intérêt des Etats-Unis ». Il n’en reste pas moins, poursuit la Première chaîne, que « des guerres peuvent commencer à travers des provocations. » Le programme évoque ensuite plusieurs scénarios de guerre élaborés par Thierry Meyssan du Réseau Voltaire et par d’autres sources de renseignements, ainsi que les conséquences d’une telle guerre sur la Russie, notamment la perspective d’un exode de masse dans le Sud du pays.

Vremya a fait aussi le tour des manœuvres militaires russes, Kavkaz-2012, qui viennent de se terminer dans le Sud, et a cité les remarques de Vladimir Poutine, le 17 septembre, après avoir passé en revue les exercices :

« Aujourd’hui, comme dans le temps de Suvorov [héro militaire russe du XVIIIe siècle], ce n’est pas tant le nombre qui sera important au combat, mais les compétences. Je veux souligner que nous allons poursuivre dans cette voie. Nous allons renforcer les capacités de défense de notre pays. L’importance de votre travail et de votre service à la patrie ne peut que grandir. Vous avez eu un entraînement excellent et vous êtes des gens lettrés ; vous voyez ce qui se passe dans le monde actuellement, et le fait que malheureusement l’utilisation de la force dans les affaires internationales ne fait qu’augmenter. Tout ceci veut dire que nous devons être très prudents. Nous devons accroître les capacités de défense de la Russie. »

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • dams • 26/09/2012 - 11:40

    Bonjour,
    Je vous rappelle quand même qu’Israël a bénéficier de l’arme atomique durant la guerre de Kippour (1973), et qu’a cette époque, les pays qui ont fait en sorte que Israël est la bombe était parfaitement conscients que celui-ci pouvait en faire usage, notamment contre l’Égypte.
    Aujourd’hui si l’Iran a l’arme atomique, tout le monde leur foutra la paix voila.
    Cherchez n’importe qu’elle prétexte pour poussez certain pays du golf (et du reste du monde par effet dominos) à combattre, pour je ne sais quel prétexte économico-religieux, il ne faut pas blâmé les pays mais leurs dirigeants, car, que l’ont soit bien claire, les premières personnes qui souffriront de ces guerre, ce sera les civils (femme, enfant).
    Alors a vous tous qui essai de prétexté une possible intervention dans un pays, sachez une chose, c’est que chaque personne qui sera victime de ce conflit, vous serez vous et moi aussi coupable que le pilote qui aura appuyer sur le bouton, n’agissons pas comme des abrutis aveugler par les conneries de la télé.
    Est ce que les hommes ne peuvent pas vivre tous simplement en bonne entente ? Sans que des connards ce disant parler au nom de millions de personnes, crache sur sont voisin pour prétexté une guerre atomique.
    Forgés vos propres opinions et regarder les pays limitrophe a l’Iran et occupé par quel pays, essayer de vous mettre dans leurs baskets et qui dans tous ça est le plus dangereux.

    • Elie • 26/09/2012 - 12:12

      Merci Dams, mais nous dire celà à nous, ca ne sert à rien. Prenez un billet d’avion et allez le dire à Ahmadinedjab. C’est lui et personne d’autre qui désire un conflit avec Israël.
      Personnellement je suis comme le reste du monde, je veux la paix.....

    • edith • 26/09/2012 - 13:02

      Elie je ne m’identifie à aucune culture ,car pour moi il s’agit de garder un esprit scientifique ,ce que je dis simplement c’est que les peuples doivent aujourd’hui se lever pour arrêter la guerre atomique il ne s’agit d’être pour les uns ou pour les autres ,il s"agit de la réorganisation du monde au niveau financier ,economique ,technologique ,et surtout plein de sagesse et d’esprit philosophique. Je m’interresse à beaucoup de choses et j’aime apprendre des langues étrangères ,mais voyant le manque de questionnement dans la psychosociologie humaine emplie de superstition et d’apriori ritualiste ,je me pose la question de notre survie spirituelle .Les gens se detestent mais ne font aucun effort pour acquérir une éthique et il est temps de faire de l’introspection dans la sagesse et l’éthique si nous voulons survivre ,ce qui n’est pas le cas des élites mondiales !!!

    • Elie • 26/09/2012 - 17:17

      Edith, je suis mille fois d’accord avec tout ce que vous me dites.
      Mais le monde voit émmerger à intervalles réguliers des types complètement fous et mégalos qui s’en prennent à une race ou a un pays, et qui n’ont malheureusement aucune sagesse ou esprit philosophique. Il n’y a justement que la spiritualité et l’amour et le désir d’entraide pour son prochain qui pourra nous sauver. Je pense, finalement, que beaucoup d’états sont dirigés par des mafieux et celà même jusque dans nos démocraties. Alors, la spiritualité.......

    Répondre à ce message

  • edith • 25/09/2012 - 12:21

    Sur LAROUCHE PAC il y a une conférence de presse du 21 septembre où un des participants dit clairement qu’il faudrait un coup d’état aux Etats-Unis pour calmer le monde guerrier. Pourquoi le général Dempsey ne prendrait il pas le pouvoir ? surtout qu’une majorité de militaires en ont assez de se battre ,il y a même eu un soldat censuré sur CNN pour avoir commencé à en parler. Un autre intervenant souligne le fait que les membres du congrés n’agissent pas ,pour destituer OBAMA car ils ont peur que l’on parle de leurs turpitudes sexuelles ou financières .Je pensais que les protestants croyaient au pardon ! En fait comme tout est corrompu dans les hautes sphères ,et qu’il faut faire du ménage ,a commencer aux states ,je crois que l’armée est la plus qualifiée cela evitera que MAIN STREET soit parquée dans des camps ou s"entretue.
    @Elie cesser de vous identifiez a un pays qui n’est pas blanc comme neige L’Iran n’a pas l’arme atomique et fait bien moins de dégâts dans le monde que les occidentaux. Il nous faut regarder la véritè en face si nous voulons changer le monde et apprendre à dire non aux idéologies !!!

    • Elie • 26/09/2012 - 11:39

      Pic et Puce est franchement désespérant et devrait, en effet, retourner à sa BD préférée.
      Edith, je ne m’identifie à aucun pays. Par contre, je n’en dirais pas autant de vous, et je pense que votre idéologie est dirigée par certains personnages, ce qui vous rend partiale.

    Répondre à ce message

  • edith • 25/09/2012 - 12:37

    Je ne comprends pas pourquoi Poutine et ses ministres ,qui me semblent bien plus intelligents et responsables que les autres , ne demandent pas une grande conférence internationale ,avec les Chinois, pour enfin démanteler le nucléaire militaire. Je sais que le coeur des hommes est empli de peur ,il Y en a même qui pensent qu’une invasion allien est proche et prennent ce pretexte pour continuer leur fourberie guerrière . Après çà je ne vois pas ce qu’ils vont inventer pour continuer les délires de leur âme malade . En effet nous avons bien eu des créateurs mais aujourd’hui je ne pense qu’ils soient belliqueux à notre encontre ,seuls ceux qui ont toujours eu de mauvaises intentions ont du mouron à se faire ,pour le reste evitons la paranoïa et changeons le système monétaire et financier en profondeur ,parce que pour l’instant il n’y a que des supputations à cause d’un attachement mortifère .

    Répondre à ce message

  • petite souris • 24/09/2012 - 22:50

    Qu’Israël et les stètes signent déjà le traité de non prolifération des armes nucléaires ............

    Après ils seront plus légitimes à exiger quelque chose d’un autre pays !!!
    Qu’ils montrent l’exemple !!!

    Après on cause.

    Répondre à ce message

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Vous souhaitez aider ? Adhérer, faire un virement mensuel, participer à un stand militant ? Prenez contact avec nous.

La City et Wall-Street fomentent la guerre pour éviter la refonte des institutions financières. Il nous faut changer la donne afin d’empêcher que la situation dégénère en catastrophe nucléaire.

En savoir plus

La véritable histoire de ce qui se joue en Syrie

8 août 2012
Brève
La véritable histoire de ce qui se joue en Syrie

France-Syrie : l’oscillation au bord de l’abîme

4 septembre 2012
Brèves
France-Syrie : l’oscillation au bord de l’abîme

Guerre contre la Syrie : cessons les velléités coloniales, rétablissons l’exception française !

20 août 2012
Brèves
Guerre contre la Syrie :  cessons les velléités coloniales, rétablissons l’exception française !

Don rapide

Pour quoi se bat  ?

« Élever à la dignité d’homme tous les individus de l’espèce humaine » Lazare Carnot

Solidarité et progrès est le parti du travail humain. Nous voulons :
- que les capacités créatrices de chaque être humain soient libérées pour le bien commun ;
- que personne ne puisse être exploité ou abusé ;
- que les féodalités financières soient mises hors d’état de nuire.

Notre but est donc de vaincre la City, Wall Street et leurs complices européens. En menant :
Une politique internationale de détente, d’entente et de coopération entre peuples et nations, dont les Nouvelles Routes de la soie sont l’amorce. Comme on ne peut les bâtir sur le sable mouvant du système dollar actuel, construisons-les avec le ciment d’un nouveau système monétaire international, ce Nouveau Bretton Woods pour lequel nous nous battons avec nos alliés dans le monde.
Une politique de crédit public national finançant en priorité l’école, la production, l’hôpital et le laboratoire. Le nécessaire préalable pour libérer ce crédit est une moralisation de la vie bancaire (un Glass-Steagall contre les spéculateurs). Mettons-le en place, comme à la Libération !
La sortie de l’Union européenne, de l’euro et de l’OTAN, instruments de l’oligarchie financière. Associons-nous avec les autres pays d’Europe et du monde en vue de grands projets de développement mutuel : espace, essor de l’Afrique libérée du franc CFA, économie bleue, énergie de fusion, numérique, création d’emplois qualifiés.

La France doit donner l’exemple. Battons-nous donc ensemble, avec l’arme d’une culture de la découverte et du rire contre le respect qui n’est pas dû.

La politique de en vidéo

Animations réalisées lors de la campagne présidentielle Cheminade 2017.

» Voir le projet complet

en chiffres

La part des dons de personnes physiques dans les ressources financières de S&P.

Le nombre de candidats présentés par S&P lors de 116 campagnes électorales locales et nationales.

Fondation de Solidarité & progrès suite à la dénonciation du "cancer financier" par Jacques Cheminade.

La part allouée à S&P sur les 70 millions d’aide de l’Etat aux partis politiques.

Actions politiques et citoyennes entreprises (au minimum !) par S&P sur une année.

a vu juste sur...

La crise financière de 2008

Lors de sa campagne présidentielle de 1995, où Jacques Cheminade met en garde contre la spéculation insensée sur l’immobilier et les produits dérivés. Il publie ensuite son alternative au monétarisme dans l’ouvrage « Un plan de relance par le crédit productif public. »

La dérive néo-conservatrice de l’administration Obama

Ainsi que nos amis américains, nous avons dénoncé l’emprise du parti de la guerre sur l’administration Obama bien avant le scandale des écoutes illégales ou celui des assassinats "extra-judiciaires", y compris de citoyens américains.

La nature de la guerre en Syrie et le terrorisme

S&P a démasqué dès 2012 (vérifie) l’instrumentalisation des mouvances terroristes pour renverser certains régimes, dont la Syrie.

L’extrême-droite et néo-nazis en Ukraine

Dès le rejet du traité de libre association par le gouvernement ukrainien fin 2013, nous dénoncions le soutien insensé des occidentaux à des mouvances néo-nazies dans le but d’élargir l’OTAN aux frontières de la Russie.

La confiscation des dépôts bancaires ou "bail-in"

Bien avant janvier 2016 et l’application effective d’une directive européenne permettant de renflouer les banques avec l’argent des déposants, nous avons dénoncé dès 2013 cette logique confiscatoire et destructrice.

Le Tsunami financier qui vient

C’est vrai que beaucoup d’économistes en parlent, en tout cas bien plus qu’avant la crise de 2008 ! Et pourtant aucun ne défend la politique de crédit public démocratique qui nous permettrait d’éviter un choc économique sans précédent.

et la vraie Europe

La vraie question est la nécessité de mettre en place un nouvel ordre économique international fondé sur le développement mutuel, en partenariat avec la conception de la Nouvelle route de la soie que portent les BRICS.

L’Union européenne (UE) est devenue le cheval de Troie de la mondialisation financière, de la City et de Wall Street. L’euro en est le vice financier et l’OTAN le bras armé. C’est pourquoi il faut en sortir, mais pas pour faire un saut dans le vide.

Il faut refonder la vraie Europe, l’Europe des peuples, des patries et des
projets, la version du plan Fouchet de 1962 pour le XXIè siècle. Il ne s’agit pas de revenir en arrière mais de repartir de l’avant, avec une monnaie commune de référence porteuse de grands projets : ni monnaie unique servant l’oligarchie financière, ni deux monnaies qui ne seraient pas gérables.

Une vraie Europe ne peut se construire sans réelle participation citoyenne. Construisons une France et une Europe que serve réellement le progrès économique et social, contre tout dévoiement financier et géopolitique.

pour une écologie humaine

S&P promeut une écologie responsable et humaine, s’inspirant notamment des travaux de Vernadski sur la Biosphère et la Noosphère.

Nous condamnons les mouvements obscurantistes qui prônent un écologisme "Malthusien" (l’idéologie de Thomas Malthus) qui considèrent que les ressources de la planète sont limitées. Ces mouvements aboutissent fatalement à la conclusion inadmissible qu’il faut imposer une politique de dépopulation.

Ainsi, la première des ressources est pour nous la créativité humaine, la faculté qu’a l’Homme de comprendre et de transformer le monde qui l’entoure.

L’être humain a une responsabilité, et c’est pour cela qu’il faut sortir de la mondialisation prédatrice.

et l’énergie

Il est fou de vouloir sortir du nucléaire, qui est l’expression d’une découverte humaine. Cependant, il doit être réinventé pour en faire un nucléaire citoyen du XXIe siècle, qui nous donnera les moyens d’accueillir les générations futures.
Nous sommes pour la conception de réacteurs de IVe génération et la mise en place d’un programme de recherche accéléré vers la fusion thermonucléaire contrôlée.

Le nucléaire du futur n’est pas un mal nécessaire. Il doit impliquer une société plus juste, plus inclusive et plus responsable, sans quoi - comme toute autre découverte - il serait réduit à un instrument de domination.
Le nucléaire est, enfin, la "clé" de l’énergie nécessaire à la propulsion des voyages spatiaux, qui définissent l’étape prochaine de notre Histoire.

Défendre le travail humain, c’est rejeter totalement les logiques actuelles de rentabilité à court terme. Se battre pour le nucléaire, c’est se battre pour le fondement d’un monde élargi et plus juste.

est fier de déranger

Vous trouverez sur internet un lot défraîchi d’étiquettages en tous genres : S&P est qualifié de d’extrême-gauche, d’extrême-droite, financé par le KGB ou par un milliardaire américain (mais volant des vieilles dames), aux idées tour-à-tour farfelues et dangereuses, et bien évidemment adeptes de la théorie du complot !
Le tout visant à dissuader les citoyens de découvrir nos idées et notre engagement.

Mais derrière ces accusations vous avez d’incessantes manoeuvres politiques : rejet du compte de campagne de Jacques Cheminade en 1995, saisie de 170 000€ sur le remboursement de la campagne de 2012, et bien entendu une exposition médiatique réduite au minimum, ou la plus défavorable possible pendant les présidentielles !

Pour nos ennemis ou adversaires, il s’agit d’empêcher que soit comprise par le peuple une politique de crédit public démocratique, la seule arme qui nous permettrait de diriger la finance plutôt que d’être dirigée par elle.

Si S&P dérange, c’est parce que nos idées frappent l’oligarchie financière en plein coeur. Ce combat émancipateur est l’enjeu culturel de notre temps.

Participez à l'effort politique !

Adhérez à S&P, devenez éducateur et créateur de la Nation

Au cours de cette élection présidentielle nous avons entrouvert une porte, car nous avons été les seuls à poser les défis qui sont devant nous.

Nous rentrons dans un monde tout-à-fait instable, dangereux, et sans majorité politique.
Un monde qui peut rentrer en crise à tout moment, y compris avec un risque de guerre.

En adhérant à Solidarité & progrès, en apportant vos moyens financiers et humains, nous pourrons ensemble franchir le seuil de la porte et faire ce qui est nécessaire.
Aller vers un futur qui soit vivable, meilleur, plus juste.

Jacques Cheminade
Faire un don et adhérer plus tard