X Bienvenue,

À compter de juin 2018, notre site devient semi-payant.
Écrit et élaboré par nos militants, il reste en grande partie en accès libre, en particulier les prises de position du parti et de son président Jacques Cheminade. C’est notre chronique du jour, « Le monde en devenir », ainsi qu’un certain nombre de dossiers de fond, qui sont dorénavant payants.
Permettre le travail de recherche d’informations et garantir un contenu de qualité suppose évidemment de les rémunérer. Nous faisons le pari de votre curiosité envers des idées novatrices qui répondent aux défis de l’époque.

Découvrir les abonnements

Solidarité & progrès

Le parti du travail humainTel. 01 76 69 14 50

AccueilActualité

Xi Jinping : construire ensemble un monde meilleur

La rédaction
PNG - 1.3 Mo

Le 30 novembre 2017 a eu lieu à Beijing le dialogue de haut niveau entre le Parti communiste chinois (PCC) et des partis politiques du monde entier.

A cette occasion, plus de 200 dirigeants de partis et organisations politiques de plus de 120 pays ont eu un dialogue approfondi et de nombreux échanges sur le thème : « Construire une communauté de destin humain, pour construire un monde meilleur : la responsabilité des partis politiques ».

Ce dialogue n’a pas l’intention d’être une alliance politique, mais d’être une plate-forme et un mécanisme permettant aux partis et aux organisations politiques de mettre de côté leurs différends.

À l’heure actuelle », dit le Président Xi Jinping, « le paysage du monde change, de même que la donne du développement. Tous les partis politiques se doivent de suivre le courant de notre époque, de se conformer aux exigences du progrès de l’humanité, de répondre aux attentes communes des peuples et d’associer étroitement leur propre développement au développement des pays, des nations et de l’humanité tout entière. Nous devons avoir de nobles idéaux et travailler à accomplir les missions de notre époque dans l’intérêt de nos pays et celui du monde, avec un haut sens des responsabilités et une vision globale et de long terme. C’est sur la base d’une étude approfondie des conditions de vie des peuples que nous traduirons leurs attentes en concepts, buts et principes des partis politiques et élaborerons des plans d’action adaptés aux réalités. Et c’est en mobilisant tous les peuples du monde que nous parviendrons à bâtir une communauté de destin pour l’humanité.

Voici la transcription du discours du Président chinois Xi Jinping à cette occasion.

Construire ensemble un monde meilleur

Allocution de Monsieur Xi Jinping, secrétaire général du Comité central du PCC et Président de la République populaire de Chine à l’occasion de la cérémonie d’ouverture du Dialogue de haut niveau entre le PCC et les Partis politiques du monde.

(Beijing, 1er décembre 2017)

Mesdames et Messieurs les Dirigeants de partis politiques,
Mesdames et Messieurs,

Chers Amis, Bonjour à vous tous.

JPEG - 28.6 ko

C’est un grand plaisir pour moi de participer, avec les dirigeants de partis politiques et d’organisations politiques de différents pays, au Dialogue de haut niveau entre le PCC et les Partis politiques du monde. Vous avez trouvé le temps de venir à Beijing assister à cette session, malgré vos emplois du temps déjà chargés à l’approche de la fin d’année, pour discuter de la coopération, ce qui illustre pleinement votre attachement au développement de l’humanité et à l’avenir du monde.

Au nom du PCC et en mon nom personnel, je tiens à souhaiter une chaleureuse bienvenue aux amis venus de loin. J’aimerais également saisir cette occasion pour remercier sincèrement les partis et les organisations politiques ainsi que leurs dirigeants d’avoir adressé des messages de félicitations à l’occasion de l’ouverture du XIXe Congrès national du PCC.

Le XIXe Congrès national a tracé le plan pour le développement de la Chine d’ici le milieu du siècle et affirmé la sincère volonté de la Chine d’œuvrer avec les autres parties à promouvoir la construction d’une communauté de destin pour l’humanité. Les partis politiques jouent un rôle important dans la vie politique de chaque pays et constituent une force majeure pour faire progresser la civilisation humaine. Aujourd’hui, nous avons parmi nous des dirigeants de près de 300 partis et organisations politiques de différents pays, et j’aimerais partager avec vous nos expériences et réflexions là-dessus.

Mesdames et Messieurs,
Chers Amis,

L’aspiration à une meilleure vie est le rêve que poursuit l’humanité depuis toujours. Au cours des milliers d’années de développement, les êtres humains ont créé une civilisation splendide et, parallèlement, ont subi d’innombrables misères à cause de guerres et conflits incessants et de diverses calamités naturelles et épidémies. Les hommes n’ont jamais été aussi interdépendants grâce au grand essor d’Internet, des mégadonnées, de l’informatique en nuage, du satellite quantique et de l’intelligence artificielle. En même temps, l’humanité fait face à des problèmes planétaires d’une quantité, d’une ampleur et d’une profondeur sans précédent. L’avenir et le destin des peuples sont liés de manière toujours plus étroite.

Face à cette situation, l’humanité a devant elle deux options. L’une est la course au pouvoir et au profit, par la concurrence vicieuse voire les hostilités, qui dégénérerait probablement en crises catastrophiques. L’autre consiste à répondre au courant de l’époque, à relever ensemble les défis et à développer la coopération internationale, ce qui contribue à créer des conditions favorables à la construction d’une communauté de destin pour l’humanité. Nous devons saisir l’opportunité historique et faire le bon choix pour créer ensemble un avenir plus radieux.

La nation chinoise a derrière elle une longue histoire et est dotée d’une civilisation splendide. Pourtant, dans les temps modernes, elle s’était enlisée dans le feu et le sang. Le peuple chinois n’a pas cédé au fatalisme. Il s’est dressé et a mené un combat de longue haleine avec persévérance pour s’engager dans une marche grandiose du grand renouveau de la nation. L’histoire montre que la nation chinoise et la civilisation chinoise se perpétuent pendant plus de 5 000 ans grâce aux gènes culturels dans le sang. Depuis toujours, la nation chinoise est à la recherche d’un monde harmonieux où tous les peuples et pays vivent en paix les uns avec les autres et que la grande vertu et l’esprit public règnent. Malgré des désaccords et des frictions qui existent entre les pays, nous vivons tous sous le même ciel, et nous sommes de la même famille. Les peuples du monde doivent, dans cet esprit, ouvrir les bras les uns aux autres, accroître la compréhension mutuelle et chercher des convergences par-delà les divergences, en vue de construire ensemble une communauté de destin pour l’humanité.

En 2013, j’ai avancé pour la première fois l’initiative de la construction d’une communauté de destin pour l’humanité. Je me réjouis de voir que l’amitié et la coopération entre la Chine et les autres pays ne cessent de s’élargir, que l’idée de la communauté de destin pour l’humanité gagne davantage de soutien et d’adhésion, et que cette initiative se traduit dans les actions concrètes.

J’ai avancé l’initiative « la Ceinture et la Route » pour mettre en pratique l’idée de la communauté de destin pour l’humanité. Depuis quatre ans, cette initiative est devenue une plateforme de coopération importante en faveur du développement commun des pays concernés. Les petits ruisseaux font les grandes rivières, les étoiles scintillantes illuminent toute la galaxie. Je suis convaincu que l’objectif de la construction d’une communauté de destin pour l’humanité sera atteint tant qu’il y a une conviction commune, une planification conjointe et des efforts inlassables de part et d’autre.

Mesdames et Messieurs,
Chers Amis,

Construire une communauté de destin pour l’humanité appelle chaque nation et chaque pays, dont le destin et l’avenir sont étroitement liés, à faire preuve de solidarité et à partager heurs et malheurs pour faire de la planète sur laquelle nous vivons une famille harmonieuse pour tous et concrétiser l’aspiration des peuples à une vie meilleure.

  • Nous devons nous efforcer de construire un monde de sécurité universelle à l’abri de la peur. En passant en revue l’histoire de la civilisation humaine, nous constatons qu’en dépit de l’aspiration constante des hommes à une paix durable depuis des dizaines de siècles, la guerre ou le spectre de la guerre ne se sont jamais éloignés. Nous vivons sur une même planète. La sécurité des uns ne peut pas être assurée au prix de l’insécurité des autres, car les menaces qui pèsent sur les uns pourraient un jour devenir les défis des autres. Face aux menaces sécuritaires de plus en plus complexes et multidimensionnelles, les efforts d’un seul pays et le recours aveugle à la force n’aboutissent pas. Nous devons poursuivre une nouvelle conception de la sécurité commune, globale, coopérative et durable, établir ensemble une architecture de sécurité pour tous caractérisée par l’équité et la justice, et œuvrer de concert pour éradiquer la racine de la guerre, sauver les victimes obligées de fuir les conflits, et protéger les femmes et les enfants des flammes de la guerre, de sorte que la lumière de la paix soit répandue et que chacun mène une vie paisible.
  • Nous devons nous efforcer de construire un monde de prospérité commune à l’abri de la pauvreté. Dans le monde d’aujourd’hui, le développement matériel et technologique a atteint un niveau inimaginable pour nos ancêtres. Pourtant, le développement demeure déséquilibré et insuffisant, l’écart entre le Nord et le Sud reste considérable, la pauvreté et la famine persistent toujours, le nouveau fossé numérique se creuse et les populations dans un grand nombre de pays vivent encore dans des conditions difficiles. Celui qui agit avec la vieille mentalité du jeu à somme nulle et la vieille méthode consistant à tromper autrui et à rechercher ses intérêts aux dépens d’autrui bouche le chemin des autres, mais en fin de compte bloque sa propre voie, sabote les fondements de son propre développement et compromet l’avenir de toute l’humanité. Nous devons maintenir le principe de bénéfice pour tous, promouvoir une mondialisation économique ouverte, inclusive, équilibrée, gagnant-gagnant et bénéfique pour tous, créer des conditions favorables au développement commun de l’humanité, promouvoir la prospérité partagée, éliminer la pauvreté et le sous-développement dans de nombreux pays et créer un monde où les besoins fondamentaux des enfants sont assurés, de sorte que tous les pays puissent bénéficier des fruits du développement et que tous les peuples mènent une vie heureuse.
  • Nous devons nous efforcer de construire un monde ouvert et inclusif qui refuse le repli sur soi-même. Comme le dit un vieil adage chinois : « Les choses de ce monde se développent sans rivalité, et les quatre saisons alternent sans contradiction ». Le rayonnement des civilisations et le progrès de l’humanité ne peuvent se réaliser que dans le respect de la diversité, dans l’esprit d’ouverture et d’inclusivité et par l’enrichissement mutuel. L’histoire appelle à un épanouissement commun, à une coexistence harmonieuse et au renforcement mutuel des différentes civilisations pour offrir une force morale au développement humain. Nous vivons dans un monde à mille facettes marqué par la diversité culturelle. Nous avons vocation à faire en sorte que les civilisations rayonnent et rivalisent d’éclats, que soient éliminés les barrières, les préjugés et les incompréhensions entravant les échanges culturels et le rapprochement des peuples, que les diverses civilisations coexistent en harmonie et que chacun puise l’énergie dans les richesses culturelles.
  • Nous devons nous efforcer de construire un monde propre et beau. La Terre reste jusqu’ici le seul foyer commun de tous les êtres humains. Malgré les efforts d’exploration de certains, vivre dans l’espace atmosphérique est encore un rêve lointain. C’est un fait incontestable que dans le futur prévisible, toute l’humanité continuera à vivre sur la Terre. Nous devons donc prendre soin ensemble de notre planète, ceci dans nos intérêts et dans ceux des futures générations. Nous devons veiller à une coexistence harmonieuse entre l’homme et la nature, préserver l’environnement comme la vie, rester humbles devant la nature, respecter, accepter et protéger la nature. Nous devons conjuguer nos efforts pour préserver notre Terre irremplaçable, réparer les multiples cicatrices environnementales et construire un monde harmonieux où il fait bon vivre, de sorte que la nature reprenne sa force et que chacun ait droit aux rivières limpides et montagnes verdoyantes. Mesdames et Messieurs,

Chers Amis,

À l’heure actuelle, le paysage du monde change, de même que la donne du développement. Tous les partis politiques se doivent de suivre le courant de notre époque, de se conformer aux exigences du progrès de l’humanité, de répondre aux attentes communes des peuples et d’associer étroitement leur propre développement au développement des pays, des nations et de l’humanité tout entière. Nous devons avoir de nobles idéaux et travailler à accomplir les missions de notre époque dans l’intérêt de nos pays et celui du monde, avec un haut sens des responsabilités et une vision globale et de long terme. C’est sur la base d’une étude approfondie des conditions de vie des peuples que nous traduirons leurs attentes en concepts, buts et principes des partis politiques et élaborerons des plans d’action adaptés aux réalités. Et c’est en mobilisant tous les peuples du monde que nous parviendrons à bâtir une communauté de destin pour l’humanité. Nous devons fédérer les esprits et unir les peuples de différentes nations, croyances, cultures et régions dans la réalisation de cette grande cause.

La réalisation d’un grand rêve nécessite la sagesse et les efforts de tous. Il nous faut donc mobiliser la sagesse collective tous azimuts, multidimensionnelle et à plusieurs niveaux, et faire le bilan des expériences pour en tirer les enseignements, y trouver de l’inspiration, optimiser les idées et obtenir la force d’avancer. Les partis politiques de tous les pays doivent raffermir la confiance mutuelle, renforcer la communication et intensifier la coordination dans le but d’établir, sur la base du nouveau modèle de relations internationales, un nouveau type de relations de parti à parti caractérisées par la recherche de l’entente par-delà les divergences, le respect mutuel et l’inspiration réciproque, de mettre en place un réseau international d’échanges et de coopérations entre les partis politiques sous de multiples formes et à divers niveaux et de rassembler les forces puissantes pour construire la communauté de destin de l’humanité.

L’action mène au succès. Et le chemin se construit en marchant. Bâtir une communauté de destin pour l’humanité est un processus historique, qui ne se fera pas du jour au lendemain, ni sans heurts. Des efforts assidus et persévérants sont indispensables pour y parvenir. Jamais nous ne devons renoncer à notre rêve sous le prétexte que la réalité est complexe, ni baisser les bras sous le prétexte que notre rêve est lointain.

Mesdames et Messieurs,
Chers Amis,

Le Parti communiste chinois s’engage pour le bien-être du peuple chinois et le progrès de l’humanité. En tant que le plus grand parti au monde, le PCC doit, j’ai eu l’occasion de le dire, se montrer digne de son statut. Tout ce qu’a fait le PCC a pour objectif d’apporter du bonheur au peuple chinois, de créer les conditions pour la réalisation du renouveau de la nation chinoise, et de favoriser la paix et le développement de l’humanité. Mener à bien nos propres affaires est en soi une contribution à la construction de la communauté de destin pour l’humanité. Nous devons, par notre propre développement, offrir plus d’opportunités au monde ; par nos pratiques plus poussées, explorer les lois régissant l’évolution de la société humaine et les partager avec le reste du monde. La Chine n’importe pas de modèle d’autres pays, ni n’exporte le sien. Elle n’imposera jamais sa pratique à un autre pays.

Le PCC restera fermement attaché aux principes suivants :

  • Premièrement, continuer à contribuer à la paix et à la sécurité dans le monde. Il y a environ cent ans, le PCC a vu le jour dans une Chine en proie à de violents bouleversements sociaux. L’une de ses vocations était de mettre fin aux guerres incessantes et à la vie misérable dont la Chine et sa population étaient victimes depuis le milieu du 19e siècle. De 1921 à 1949, le PCC a uni et conduit le peuple chinois dans une lutte armée longue de 28 ans et lourde de sacrifices afin d’instaurer la paix et la stabilité en Chine et d’assurer une vie paisible au peuple chinois. C’est la raison pour laquelle les communistes chinois sont profondément conscients de la valeur précieuse de la paix et fermement déterminés à la préserver. Portant haut levé l’étendard de la paix, du développement, de la coopération et du principe gagnant-gagnant, la Chine continuera à suivre la voie du développement pacifique, à promouvoir la construction d’un réseau mondial de partenariats, et à participer activement au processus de règlement politique des tensions et questions épineuses internationales. Jusqu’à présent, la Chine a envoyé au total 36 000 Casques bleus, devenant ainsi un des principaux contributeurs, en termes d’hommes et de financement, des opérations de maintien de la paix des Nations Unies. En ce moment, plus de 2 500 officiers et soldats chinois participent aux huit missions onusiennes de maintien de la paix pour défendre la paix et la sécurité locales en bravant les difficultés et dangers. La Chine participera activement à la réforme et à l’édification du système de la gouvernance mondiale pour faire évoluer l’ordre politique et économique international dans un sens plus équitable et plus rationnel. Quel que soit le degré de développement qu’elle aura atteint, la Chine ne recherchera jamais l’hégémonie ni l’expansion. Nous appelons les autres partis politiques du monde à travailler ensemble avec nous pour construire la paix mondiale, promouvoir le développement global et préserver l’ordre international.
  • Deuxièmement, continuer à contribuer au développement commun du monde. Issu du peuple, le PCC s’appuie sur le peuple et s’attache profondément au peuple. Dévoué au service du peuple chinois, le PCC porte également des sentiments profonds envers les autres peuples du monde et entend contribuer à leur bien-être. Depuis de longues années, la Chine a fourni d’importants dons, prêts préférentiels et soutiens technologiques, humains et intellectuels aux autres pays en développement et réalisé pour eux un grand nombre de projets au profit de leur développement économique et social et de l’amélioration des conditions de vie des populations locales. Aujourd’hui, dans de nombreux pays en développement, des milliers de scientifiques, ingénieurs, entrepreneurs, techniciens, médecins, enseignants, employés et bénévoles chinois travaillent main dans la main avec les populations locales pour les aider à construire un meilleur avenir. Le XIXe Congrès national du PCC a défini pour la Chine les objectifs de parachever la construction intégrale d’une société de moyenne aisance à l’horizon 2020, de réaliser l’essentiel de la modernisation socialiste en 2035 et de faire de la Chine un grand pays socialiste moderne, prospère, puissant, démocratique, harmonieux, beau et hautement civilisé vers le milieu du 21e siècle, traçant de belles perspectives dans l’intérêt du peuple chinois mais aussi dans celui des autres peuples du monde. Nous appelons les partis politiques des différents pays à travailler avec nous pour créer davantage d’opportunités de coopération et promouvoir le développement et la prospérité communs de tous les pays du monde.
  • Troisièmement, continuer à contribuer aux échanges et à l’inspiration mutuelle entre les différentes civilisations. Comme le dit un adage chinois, « Les pierres des autres montagnes peuvent servir à polir le jade ». Animé toujours d’une vision globale, le PCC s’inspire activement des acquis des différentes civilisations tout en tenant compte des réalités chinoises. Le marxisme est une vérité scientifique qu’il a introduite de l’étranger. Sur la base des conditions réelles de la Chine, nous avons travaillé à la sinisation et à la popularisation du marxisme tout en l’adaptant à notre temps, pour en faire une théorie scientifique guidant la marche en avant du peuple chinois sous la direction du PCC. Avec un esprit ouvert à l’égard des acquis culturels des autres peuples, le PCC souhaite dialoguer, échanger et coopérer avec les autres peuples et partis politiques du monde, et soutient l’intensification des échanges humains et culturels entre les peuples. Dans les cinq ans à venir, le PCC invitera 15 000 cadres des partis politiques étrangers à visiter la Chine. Nous proposons d’institutionnaliser le Dialogue de haut niveau entre le PCC et les partis politiques du monde et d’en faire une plateforme de dialogue politique de haut niveau, largement représentative et influente au niveau international.

Mesdames et Messieurs,
Chers Amis,

Il y a plus de 2 000 ans, le philosophe chinois Confucius a dit :

Il y a trois sortes d’amitiés bénéfiques : amitiés des hommes droits, des hommes sincères et des hommes de grand savoir.

Le PCC souhaite faire des amis partout dans le monde et maintient depuis de longues années des contacts réguliers avec plus de 400 partis et organisations politiques de plus de 140 pays.

Son « cercle d’amis » n’a cessé de s’élargir. En envisageant l’avenir, le PCC entend multiplier les échanges avec les partis politiques des différents pays, partager avec eux les expériences d’administration du parti et de gouvernance d’État, promouvoir le dialogue interculturel, raffermir la confiance stratégique mutuelle et œuvrer avec les autres peuples du monde pour construire la communauté de destin pour l’humanité et un monde meilleur.

Pour terminer, je souhaite pleins succès au Dialogue de haut niveau entre le PCC et les Partis politiques du monde !

Je vous remercie.

Source et traduction : Ambassade de Chine à Paris

Écrire un commentaire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Cet article vous parle ? Rejoignez-nous !

Don rapide

Pour quoi se bat  ?

« Élever à la dignité d’homme tous les individus de l’espèce humaine » Lazare Carnot

Solidarité et progrès est le parti du travail humain. Nous voulons :
- que les capacités créatrices de chaque être humain soient libérées pour le bien commun ;
- que personne ne puisse être exploité ou abusé ;
- que les féodalités financières soient mises hors d’état de nuire.

Notre but est donc de vaincre la City, Wall Street et leurs complices européens. En menant :
Une politique internationale de détente, d’entente et de coopération entre peuples et nations, dont les Nouvelles Routes de la soie sont l’amorce. Comme on ne peut les bâtir sur le sable mouvant du système dollar actuel, construisons-les avec le ciment d’un nouveau système monétaire international, ce Nouveau Bretton Woods pour lequel nous nous battons avec nos alliés dans le monde.
Une politique de crédit public national finançant en priorité l’école, la production, l’hôpital et le laboratoire. Le nécessaire préalable pour libérer ce crédit est une moralisation de la vie bancaire (un Glass-Steagall contre les spéculateurs). Mettons-le en place, comme à la Libération !
La sortie de l’Union européenne, de l’euro et de l’OTAN, instruments de l’oligarchie financière. Associons-nous avec les autres pays d’Europe et du monde en vue de grands projets de développement mutuel : espace, essor de l’Afrique libérée du franc CFA, économie bleue, énergie de fusion, numérique, création d’emplois qualifiés.

La France doit donner l’exemple. Battons-nous donc ensemble, avec l’arme d’une culture de la découverte et du rire contre le respect qui n’est pas dû.

La politique de en vidéo

Animations réalisées lors de la campagne présidentielle Cheminade 2017.

» Voir le projet complet

en chiffres

La part des dons de personnes physiques dans les ressources financières de S&P.

Le nombre de candidats présentés par S&P lors de 116 campagnes électorales locales et nationales.

Fondation de Solidarité & progrès suite à la dénonciation du "cancer financier" par Jacques Cheminade.

La part allouée à S&P sur les 70 millions d’aide de l’Etat aux partis politiques.

Actions politiques et citoyennes entreprises (au minimum !) par S&P sur une année.

a vu juste sur...

La crise financière de 2008

Lors de sa campagne présidentielle de 1995, où Jacques Cheminade met en garde contre la spéculation insensée sur l’immobilier et les produits dérivés. Il publie ensuite son alternative au monétarisme dans l’ouvrage « Un plan de relance par le crédit productif public. »

La dérive néo-conservatrice de l’administration Obama

Ainsi que nos amis américains, nous avons dénoncé l’emprise du parti de la guerre sur l’administration Obama bien avant le scandale des écoutes illégales ou celui des assassinats "extra-judiciaires", y compris de citoyens américains.

La nature de la guerre en Syrie et le terrorisme

S&P a démasqué dès 2012 (vérifie) l’instrumentalisation des mouvances terroristes pour renverser certains régimes, dont la Syrie.

L’extrême-droite et néo-nazis en Ukraine

Dès le rejet du traité de libre association par le gouvernement ukrainien fin 2013, nous dénoncions le soutien insensé des occidentaux à des mouvances néo-nazies dans le but d’élargir l’OTAN aux frontières de la Russie.

La confiscation des dépôts bancaires ou "bail-in"

Bien avant janvier 2016 et l’application effective d’une directive européenne permettant de renflouer les banques avec l’argent des déposants, nous avons dénoncé dès 2013 cette logique confiscatoire et destructrice.

Le Tsunami financier qui vient

C’est vrai que beaucoup d’économistes en parlent, en tout cas bien plus qu’avant la crise de 2008 ! Et pourtant aucun ne défend la politique de crédit public démocratique qui nous permettrait d’éviter un choc économique sans précédent.

et la vraie Europe

La vraie question est la nécessité de mettre en place un nouvel ordre économique international fondé sur le développement mutuel, en partenariat avec la conception de la Nouvelle route de la soie que portent les BRICS.

L’Union européenne (UE) est devenue le cheval de Troie de la mondialisation financière, de la City et de Wall Street. L’euro en est le vice financier et l’OTAN le bras armé. C’est pourquoi il faut en sortir, mais pas pour faire un saut dans le vide.

Il faut refonder la vraie Europe, l’Europe des peuples, des patries et des
projets, la version du plan Fouchet de 1962 pour le XXIè siècle. Il ne s’agit pas de revenir en arrière mais de repartir de l’avant, avec une monnaie commune de référence porteuse de grands projets : ni monnaie unique servant l’oligarchie financière, ni deux monnaies qui ne seraient pas gérables.

Une vraie Europe ne peut se construire sans réelle participation citoyenne. Construisons une France et une Europe que serve réellement le progrès économique et social, contre tout dévoiement financier et géopolitique.

pour une écologie humaine

S&P promeut une écologie responsable et humaine, s’inspirant notamment des travaux de Vernadski sur la Biosphère et la Noosphère.

Nous condamnons les mouvements obscurantistes qui prônent un écologisme "Malthusien" (l’idéologie de Thomas Malthus) qui considèrent que les ressources de la planète sont limitées. Ces mouvements aboutissent fatalement à la conclusion inadmissible qu’il faut imposer une politique de dépopulation.

Ainsi, la première des ressources est pour nous la créativité humaine, la faculté qu’a l’Homme de comprendre et de transformer le monde qui l’entoure.

L’être humain a une responsabilité, et c’est pour cela qu’il faut sortir de la mondialisation prédatrice.

et l’énergie

Il est fou de vouloir sortir du nucléaire, qui est l’expression d’une découverte humaine. Cependant, il doit être réinventé pour en faire un nucléaire citoyen du XXIe siècle, qui nous donnera les moyens d’accueillir les générations futures.
Nous sommes pour la conception de réacteurs de IVe génération et la mise en place d’un programme de recherche accéléré vers la fusion thermonucléaire contrôlée.

Le nucléaire du futur n’est pas un mal nécessaire. Il doit impliquer une société plus juste, plus inclusive et plus responsable, sans quoi - comme toute autre découverte - il serait réduit à un instrument de domination.
Le nucléaire est, enfin, la "clé" de l’énergie nécessaire à la propulsion des voyages spatiaux, qui définissent l’étape prochaine de notre Histoire.

Défendre le travail humain, c’est rejeter totalement les logiques actuelles de rentabilité à court terme. Se battre pour le nucléaire, c’est se battre pour le fondement d’un monde élargi et plus juste.

est fier de déranger

Vous trouverez sur internet un lot défraîchi d’étiquettages en tous genres : S&P est qualifié de d’extrême-gauche, d’extrême-droite, financé par le KGB ou par un milliardaire américain (mais volant des vieilles dames), aux idées tour-à-tour farfelues et dangereuses, et bien évidemment adeptes de la théorie du complot !
Le tout visant à dissuader les citoyens de découvrir nos idées et notre engagement.

Mais derrière ces accusations vous avez d’incessantes manoeuvres politiques : rejet du compte de campagne de Jacques Cheminade en 1995, saisie de 170 000€ sur le remboursement de la campagne de 2012, et bien entendu une exposition médiatique réduite au minimum, ou la plus défavorable possible pendant les présidentielles !

Pour nos ennemis ou adversaires, il s’agit d’empêcher que soit comprise par le peuple une politique de crédit public démocratique, la seule arme qui nous permettrait de diriger la finance plutôt que d’être dirigée par elle.

Si S&P dérange, c’est parce que nos idées frappent l’oligarchie financière en plein coeur. Ce combat émancipateur est l’enjeu culturel de notre temps.

Participez à l'effort politique !

Adhérez à S&P, devenez éducateur et créateur de la Nation

Au cours de cette élection présidentielle nous avons entrouvert une porte, car nous avons été les seuls à poser les défis qui sont devant nous.

Nous rentrons dans un monde tout-à-fait instable, dangereux, et sans majorité politique.
Un monde qui peut rentrer en crise à tout moment, y compris avec un risque de guerre.

En adhérant à Solidarité & progrès, en apportant vos moyens financiers et humains, nous pourrons ensemble franchir le seuil de la porte et faire ce qui est nécessaire.
Aller vers un futur qui soit vivable, meilleur, plus juste.

Jacques Cheminade
Faire un don et adhérer plus tard