X Bienvenue,

À compter de juin 2018, notre site devient semi-payant.
Écrit et élaboré par nos militants, il reste en grande partie en accès libre, en particulier les prises de position du parti et de son président Jacques Cheminade. C’est notre chronique du jour, « Le monde en devenir », ainsi qu’un certain nombre de dossiers de fond, qui sont dorénavant payants.
Permettre le travail de recherche d’informations et garantir un contenu de qualité suppose évidemment de les rémunérer. Nous faisons le pari de votre curiosité envers des idées novatrices qui répondent aux défis de l’époque.

Découvrir les abonnements

Solidarité & progrès

Le parti du travail humainTel. 01 76 69 14 50

AccueilActualitéNouvelle Solidarité
Nouvelle Solidarité N°1/2016

Krach systémique, que faire pour changer la donne ?

JPEG - 831.9 ko

• ÉDITORIAL de Jacques Cheminade : Voeux combattants. (p. 1)

• FRANCE :

  • QUEL AVENIR POUR L’ISLAM ? Faire société après le 13 novembre 2015. Par delà les idées toutes faites et les récupérations intéressées, ce sont de véritables docteurs, pasteurs et amis de l’Islam
    qui se sont réunis le 10 décembre 2015 à la mosquée Adda’wa de Paris, pour apporter leur contribution à tout ce qui peut arrêter la déchirure de la France.
    Par Jacques Cheminade. (p. 2-3)
  • LOI URVOAS : Chronologie d’un petit meurtre en famille. Plus de 2100 personnalités et citoyens ont déjà signé une pétition indépendante (à signer sur holdup-presidentielle.fr), pour protester contre les conséquences néfastes de deux propositions de loi présentées par le député socialiste Jean-Jacques Urvoas.
    Par Karel Vereycken. (p. 3)

• FOCUS :

  • KRACH FINANCIER. Que faire pour changer la donne ? Bien que personne ne puisse prédire l’avenir dans une boule en cristal, ce qui est certain, c’est que les conditions objectives et subjectives d’un nouveau krach, bien pire que celui de 2008, sont réunies : Implosion du marché du pétrole ; Krach obligataire des entreprises à haut rendement ; Porto-Rico en faillite ; Defaut de paiement de l’Ukraine ; La zone euro hantée par des banques zombies. La BRRD, vous connaissez ? Nos dépôts sont en danger !
  • L’ALTERNATIVE : 1. Rétablir la loi Glass-Steagall ; 2. Irriguer massivement l’économie physique avec du « crédit productif public » ; 3. Concentrer les investissements dans les secteurs permettant d’augmenter la densité de flux d’énergie de l’économie ; 4. Poursuivre la recherche scientifique aux frontières de la connaissance humaine.
    Par Karel Vereycken. (p. 4-5)

• ÉTATS-UNIS :

  • La révolte des généraux. Afin d’aider les Syriens dans leur lutte contre les islamistes extrémistes,
    des hauts gradés américains transmettent certains documents et informations à leurs homologues allemands, israéliens et russes, sachant qu’ils parviendraient par ce biais aux services de renseignement syriens et à l’armée syrienne.
    Par Karel Vereycken. (p. 5)

• ÉCONOMIE :

  • LE NUMÉRIQUE. Au service du financier ou de l’humanité ? La révolution numérique bouleverse nos vies et jusqu’à présent, elle a eu lieu sans réflexion philosophique ni cadre juridique international. A la veille des débats sur les projets de lois sur le numérique d’Axelle Lemaire et d’Emmanuel Macron, voici quelques réflexions du président de Solidarité & Progrès sur cette question essentielle, présentées le 16 avril à l’IUT de Tours.
    Par Jacques Cheminade. (p. 6-7)

• FRANCE : Eloge de la folie.

  • DECHEANCE DE NATIONALITE : « ...ô quant vous fascheront les choses signifiées ! »
    Par Philippe de Saint-Marine. (p. 8)
  • CARNET de campagne S&P.
    Par Yannick Caroff. (p. 8)

Écrire un commentaire

  • tiso • 10/01/2016 - 13:54

    Je voudrais bien vous aider mais je suis économiquement faible, je n’ai ni télévision, ni ordinateur, j’utilise celui d’une cousine, mais nous pouvons aider d’une autre manière, et nul besoin d’une boule de cristal pour découvrir l’avenir, il y a d’autres possibilités.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

Don rapide

Tout le site web en accès libre
8€/mois
90€ pour un an

Accès à la chronique de S&P Le monde en devenir + accès illimité à la base documentaire de 13 000 articles (brèves, documents de fond, etc.)

Je m'abonne
Tout le site web en accès libre
+ tout le journal
10€/mois
ou 112€ pour un an
Je m'abonne
Tout le journal
48€/an
25€ pour 6 mois

Je reçois chaque mois Nouvelle Solidarité : sur 8 pages, l'éditorial de Jacques Cheminade et les propositions de S&P face aux défis de notre époque
(version papier + numérique + archives)

Je m'abonne
Nous sollicitons votre contribution parce que

Vos contributions couvrent les dépenses stratégiques de notre parti Solidarité & Progrès : frais d’hébergement et maintenance d’un site alimenté quotidiennement par des bénévoles, publication du mensuel Nouvelle Solidarité rédigé par des militants, tractages et affichages pendant et hors périodes électorales, autocollants, conférences, élargissement de notre présence sur l’ensemble du territoire.

Ainsi, vos contributions sont le garant précieux de notre liberté politique. Car loin des pressions des annonceurs, des grands partis et des lobbies, vos contributions servent à promouvoir des idées qui changent la donne.

Au-delà de l’argent, c’est vos actions militantes à nos cotés qui nous intéressent ! Pour cela : adhérez ! Et surtout, appelez-nous au plus vite pour être en contact avec d’autres sympathisants dans votre région.

Prêt à agir ?
Devenez adhérent S&P et militez pour des idées !
J'adhère

Devenir adhérent ne donne pas accès de manière automatique aux articles à accès restreint.