X Bienvenue,

À compter de juin 2018, notre site devient semi-payant.
Écrit et élaboré par nos militants, il reste en grande partie en accès libre, en particulier les prises de position du parti et de son président Jacques Cheminade. C’est notre chronique du jour, « Le monde en devenir », ainsi qu’un certain nombre de dossiers de fond, qui sont dorénavant payants.
Permettre le travail de recherche d’informations et garantir un contenu de qualité suppose évidemment de les rémunérer. Nous faisons le pari de votre curiosité envers des idées novatrices qui répondent aux défis de l’époque.

Découvrir les abonnements

Solidarité & progrès

Le parti du travail humainTel. 01 76 69 14 50

AccueilActualitéNouvelle Solidarité
Nouvelle Solidarité N°12/3013

Démasqué ! L’Empire monétariste nous conduit à la guerre !

JPEG - 885.7 ko

• ÉDITORIAL DE JACQUES CHEMINADE : Adhésion (p. 1)

• DÉMASQUÉ ! L’EMPIRE MONÉTARISTE NOUS CONDUIT A LA GUERRE ! Alors que le système financier mondial frôle l’implosion, l’option d’une nouvelle guerre mondiale, contexte idéal pour faire accepter la mise en place de pouvoirs d’exception, se précise. Face à un Barack Obama qui s’affiche ouvertement avec l’Empire britannique, un vent de patriotisme se lève pour défendre la Constitution américaine sous l’impulsion de notre parti frère aux États-Unis, le Comité d’action politique de l’économiste américain Lyndon LaRouche (LPAC). En France, il plus que temps que François Hollande comprenne le rôle déterminant des Britanniques dans cette course à la guerre. DOSSIER STRATÉGIQUE préparé par Christine Bierre et Karel Vereycken (p. 4 et 5) :

  • La perfide Albion entraîne ses alliés dans la guerre.
  • Barack Obama dans le parti de la paix ou celui de la guerre ?
  • Turquie : la rue soutient la Syrie et l’héritage du grand Atatürk.
  • Obama, dégage, la coupe est pleine !
  • Surveillance électronique : les Britanniques au cœur du scandale.

• SOLIDARITÉ & PROGRÈS AU MUNICIPALES DE RENNES. Tel un village gaulois, bousculons la donne ! Déclaration de candidature d’Alexandre Noury. (p. 8)

• ÉLUS DE LA NATION : CERTAINS SE DÉBINENT, D’AUTRES S’AFFIRMENT ! Par Remi Lebrun. En Ile-de-France, à Rennes, Lyon ou encore Toulouse, des dizaines de Conseils municipaux ont eu à rencontrer nos militants depuis un mois. Ailleurs, des militants isolés et hardis prennent contact pour la première fois avec leurs élus municipaux pour que soient votés en Conseil des voeux appelant les parlementaires à strictement couper les banques en deux. (p. 2)

• LE CONSEIL NATIONAL DE LA RÉSISTANCE (CNR) AUJOURD’HUI ? C’EST LA SÉPARATION DES BANQUES !. Alexandre Noury (S&P Rennes) s’est entretenu avec Charles Paperon, ancien combattant volontaire de la Résistance pour qui "s’indigner c’est une chose, mais ça ne suffit pas". (p. 2)

• AFFAIRE DUMAS/1995 : CHEMINADE SE POURVOIT EN CASSATION. Harcelé depuis dix-huit ans par les services de l’État suite au scandaleux rejet de son compte de campagne en 1995, Jacques Cheminade vient de se pourvoir en cassation après un étonnant jugement rendu par la Cour administrative d’appel de Paris. (p. 2)

• FRANCE : CE QU’IL FAUT CHANGER : FACE AUX FERMENT DE DISPERSION QUI NOUS MENACENT : VITE, UNE FRANCE AVEC LES YEUX DU FUTUR ! Par Christine Bierre. On savait certains pans de la société française malades : perte de confiance dans un système politique où plus les choses changent, plus elles se rassemblent, crainte de déclassement de la nation, désarroi de la population dont une partie importante vire aux extrêmes, alors que d’autres semblent avoir perdu le ressort vital et se tétanisent. PUTSCHISME : 6 février 1934, l’ombre de la synarchie. (p. 3)

• L’ART ET LA SCIENCE AU PEUPLE : LE SECRET DE JEAN-SÉBASTIEN BACH. Le dialogue polyphonique, modèle réduit de la société idéale. Par Bruno Abrial. Tout artiste doit avoir une conscience aiguë de son époque, de sa société. De même, il faut qu’il soit pleinement conscient de son rôle, qui est de faire entrevoir un idéal pas encore réalisé - un idéal en quelque sorte étranger à la culture établie. L’œuvre artistique a le pouvoir, si elle est bien composée et bien interprétée, de communiquer un sentiment si fort de cet idéal qu’il semble plus réel que la vie de tous les jours. (p. 6-7)

• APPEL A UN GLASS-STEAGALL GLOBAL. . En 1933, le président américain Franklin Roosevelt imposa le Glass-Steagall Act (loi de séparation bancaire). Il s’agissait de briser l’emprise des cartels financiers de l’Empire britannique, opérant à partir de la City de Londres et de Wall Street. (p. 8)

• SOLIDARITE & PROGRES : COMMENT ADHÉRER ? Le formulaire à nous retourner. (p. 8)

Écrire un commentaire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

Don rapide

Tout le site web en accès libre
8€/mois
90€ pour un an

Accès à la chronique de S&P Le monde en devenir + accès illimité à la base documentaire de 13 000 articles (brèves, documents de fond, etc.)

Je m'abonne
Tout le site web en accès libre
+ tout le journal
10€/mois
ou 112€ pour un an
Je m'abonne
Tout le journal
48€/an
25€ pour 6 mois

Je reçois chaque mois Nouvelle Solidarité : sur 8 pages, l'éditorial de Jacques Cheminade et les propositions de S&P face aux défis de notre époque
(version papier + numérique + archives)

Je m'abonne
Nous sollicitons votre contribution parce que

Vos contributions couvrent les dépenses stratégiques de notre parti Solidarité & Progrès : frais d’hébergement et maintenance d’un site alimenté quotidiennement par des bénévoles, publication du mensuel Nouvelle Solidarité rédigé par des militants, tractages et affichages pendant et hors périodes électorales, autocollants, conférences, élargissement de notre présence sur l’ensemble du territoire.

Ainsi, vos contributions sont le garant précieux de notre liberté politique. Car loin des pressions des annonceurs, des grands partis et des lobbies, vos contributions servent à promouvoir des idées qui changent la donne.

Au-delà de l’argent, c’est vos actions militantes à nos cotés qui nous intéressent ! Pour cela : adhérez ! Et surtout, appelez-nous au plus vite pour être en contact avec d’autres sympathisants dans votre région.

Prêt à agir ?
Devenez adhérent S&P et militez pour des idées !
J'adhère

Devenir adhérent ne donne pas accès de manière automatique aux articles à accès restreint.