Solidarité & progrès

Le parti du travail humainTel. 01 76 69 14 50

12 décembre - Brexit, innovation et éolien au menu des Assises de l’économie de la mer à Brest Lire 12 décembre - 13 décembre, Clichy - L’urgence climatique est un leurre Lire 12 décembre - Ce sont nos vies Lire
AccueilNouvelle Solidarité
Nouvelle Solidarité N°3/2016

Modèle chinois : les chiens aboient, la caravane passe

JPEG - 52.1 ko

• ÉDITORIAL de Jacques Cheminade : Chômage II. (p. 1)

• FRANCE :

  • RÉFUGIÉS : Les Britanniques maîtres de la jungle de Calais. Le 23 janvier, à Calais, une manifestation en faveur de « meilleures conditions d’accueil pour les réfugiés » s’est terminée par la
    prise d’assaut d’un ferry britannique et le taggage de la statue du Général de Gaulle. Alors que les conditions de vie des migrants sont au-delà du précaire, le groupe britannique No Borders a été pris en flagrant délit de fomenter un climat de guerre civile.
    Par Karel Vereycken. (p. 2-3)
  • DIALOGUE AVEC LA NATION. Pourquoi convaincre votre voisin d’y participer. Gagnant chaque mois en
    auditoire, le dialogue mensuel de Jacques Cheminade avec la nation (DALN) devient un rendez-vous incontournable pour tous ceux qui comptent oeuvrer pour le changement.
    Par Yannick Caroff. (p. 3)
  • NON à l’uberisation de la santé ! Lors du DALN (voir ci-dessus), Gilles Guillen, chirurgien-dentiste à Grasse (06), a posé la question suivante, à laquelle la responsable du secteur santé de S&P, répond.
    Par Agnès Farkas. (p. 3)

• FOCUS :

  • MODÈLE CHINOIS : les chiens aboient, la caravane passe. Du côté de Wall Street et de la City de Londres, nombreux sont ceux qui, face à la dégringolade de la bourse chinoise, se lèchent déjà les babines, fantasmant sur la chute prochaine de ce dangereux compétiteur. C’est oublier que la croissance chinoise n’a rien à voir avec la bourse : à peine 5 % de ses entreprises se financent sur les marchés boursiers. La croissance chinoise est physique, elle dépend de grands programmes d’équipement lancés par le gouvernement au niveau national, mais aussi à leur extension désormais à tous les pays du monde, via les projets de « Nouvelles routes de la soie », lancés par Xi Jinping. Tout autre est, malheureusement, notre politique « perdant-perdant » occidentale, où la croissance n’est faite que de bulles spéculatives – immobilier, pétrole et matières premières, monnaies, taux d’intérêts. Et face à l’effondrement possible, hors de question de se réformer, comme la Chine l’a entrepris avec sa bourse. C’est aussi une politique de guerre et d’expansion coloniale au Moyen-Orient et en Afrique, qui est en train de nous conduire vers une nouvelle guerre mondiale.
    Par Christine Bierre. (p. 4-5)
  • ALORS LES BRICS, c’est fini ? Avec la dégringolade de la bourse chinoise, la chute du rouble en Russie et les déboires politiques et économiques du Brésil, l’oligarchie occidentale exulte : où en sont aujourd’hui ces BRICS qui allaient en remontrer à l’Occident ?
    Par Christine Bierre. (p. 4-5)
  • LA CARTE SUNNITE DE LA FRANCE. Contrairement à la Chine, qui vient de poser les bases d’une sortie par le haut de la crise au Moyen-Orient, clé de voûte de la paix mondiale, la France, elle, préfère jouer les chiens aboyant au passage de cette caravane de paix.
    Par Christine Bierre. (p. 5)

• CULTURE :

  • ENTRETIEN AVEC HELGA ZEPP-LAROUCHE : La beauté, une nécessité politique ? Jamais nos pays n’ont connu de crises aussi graves. Pourquoi alors si peu de contestation contre cet ordre inique imposé par Washington, Londres et Bruxelles, cette nouvelle mouture de l’Empire britannique ? Ce n’est pas par ignorance, car tout est désormais accessible sur internet. Pour le grand poète, dramaturge, philosophe et politique allemand que fut Friedrich Schiller, la solution est à chercher du côté de ce que de Gaulle appelait le caractère – le courage de se lever pour défendre la justice et le bien – et dans les émotions qui le nourrissent. Megan Beets, de l’équipe de jeunes chercheurs animée par notre ami, l’homme politique américain Lyndon LaRouche, s’est entretenue fin janvier avec Helga Zepp-LaRouche, fondatrice et présidente de l’Institut Schiller, sur cette question fondamentale. (Extraits) (p. 6-7)

• CINÉMA :

  • ALLEZ VOIR The Big Short. Dès 1995, lors de sa campagne présidentielle, Jacques Cheminade alertait ses concitoyens des risques inhérents à la spéculation financière. Vingt ans plus tard, après la fameuse crise dite des subprimes, Adam McKay réalise un film, adaptation du livre de Michael Lewis, The Big Short (en français : Le casse du siècle).
    Par Alexis Rannou. (p. 8)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

Elections présidentielles :
hold-up sur la République

5 novembre 2015
Nouvelle Solidarité N°20/2015
Elections présidentielles :<br> hold-up sur la République

Krach systémique, que faire pour changer la donne ?

7 janvier 2016
Nouvelle Solidarité N°1/2016
Krach systémique, que faire pour changer la donne ?

Pourquoi la City et Wall Street sont nos ennemis

21 janvier 2016
Nouvelle Solidarité N°2/2016
Pourquoi la City et Wall Street sont nos ennemis

Don rapide

Tout le site web en accès libre
8€/mois
90€ pour un an

Accès à la chronique de S&P Le monde en devenir + accès illimité à la base documentaire de 13 000 articles (brèves, documents de fond, etc.)

Je m'abonne
Tout le site web en accès libre
+ tout le journal
10€/mois
ou 112€ pour un an
Je m'abonne
Tout le journal
48€/an
25€ pour 6 mois

Je reçois chaque mois Nouvelle Solidarité : sur 8 pages, l'éditorial de Jacques Cheminade et les propositions de S&P face aux défis de notre époque
(version papier + numérique + archives)

Je m'abonne
Nous sollicitons votre contribution parce que

Vos contributions couvrent les dépenses stratégiques de notre parti Solidarité & Progrès : frais d’hébergement et maintenance d’un site alimenté quotidiennement par des bénévoles, publication du mensuel Nouvelle Solidarité rédigé par des militants, tractages et affichages pendant et hors périodes électorales, autocollants, conférences, élargissement de notre présence sur l’ensemble du territoire.

Ainsi, vos contributions sont le garant précieux de notre liberté politique. Car loin des pressions des annonceurs, des grands partis et des lobbies, vos contributions servent à promouvoir des idées qui changent la donne.

Au-delà de l’argent, c’est vos actions militantes à nos cotés qui nous intéressent ! Pour cela : adhérez ! Et surtout, appelez-nous au plus vite pour être en contact avec d’autres sympathisants dans votre région.

Prêt à agir ?
Devenez adhérent S&P et militez pour des idées !
J'adhère

Devenir adhérent ne donne pas accès de manière automatique aux articles à accès restreint.