X Bienvenue,

À compter de juin 2018, notre site devient semi-payant.
Écrit et élaboré par nos militants, il reste en grande partie en accès libre, en particulier les prises de position du parti et de son président Jacques Cheminade. C’est notre chronique du jour, « Le monde en devenir », ainsi qu’un certain nombre de dossiers de fond, qui sont dorénavant payants.
Permettre le travail de recherche d’informations et garantir un contenu de qualité suppose évidemment de les rémunérer. Nous faisons le pari de votre curiosité envers des idées novatrices qui répondent aux défis de l’époque.

Découvrir les abonnements

Solidarité & progrès

Le parti du travail humainTel. 01 76 69 14 50

AccueilActualitéNouvelle Solidarité
Nouvelle Solidarité N°2/2013

Offensive mondiale pour Glass-Steagall :

JPEG - 169.1 ko

• L’EDITORIAL DE JACQUES CHEMINADE : France-Allemagne : arrêtons de détruire le travail !

• OFFENSIVE MONDIALE POUR COUPER LES BANQUES EN DEUX ! Depuis 2008, le mouvement politique fondé par l’économiste américain Lyndon LaRouche et ses soutiens dans le monde entier se mobilisent pour rétablir les principes du Glass-Steagall Act, cette loi adoptée par Franklin Roosevelt en 1933 imposant une séparation stricte entre, d’une part, les banques de dépôt et de crédit, et d’autre part, les banques d’affaires et de marché. En France, suite à d’intenses pressions du lobby bancaire, on tente de convaincre nos députés que « personne » n’envisagerait de rétablir le Glass-Steagall d’origine, alors que dans le monde entier, des voix s’élèvent pour exiger cette solution. GLASS-STEAGALL : tour mondial des projets législatifs (p. 3). DECRYPTAGE DE LA REFORME BANCAIRE : des trous plus gros que le gruyère, par Karel Vereycken (p. 2). MOBILISATION CITOYENNE : Le jour où Christian B. a rencontré son député (p. 2). SIGNEZ : l’Appel à un Glass-Steagall global (p. 8).

• MALI, CRISE STRATEGIQUE. Dans deux déclarations, « Mali, notre intervention militaire doit conduire à un changement de politique » et « Comment sortir du bourbier malien » (p. 4), Jacques Cheminade précise que « Les djihadistes ne peuvent pas être simplement éliminés par les armes. C’est une autre politique de bien plus grande portée qui est nécessaire, dépassant le cadre de l’Afrique et rompant avec celle que nous avons pratiquée jusqu’à présent, en particulier pendant les années de la présidence Sarkozy. (…) A terme, cela ne ferait que favoriser leur multiplication et l’extension du chaos. Il faut tarir la source qui les alimente. » Christine Bierre voit dans la crise malienne « l’occasion de bâtir une alliance pour le progrès et la paix » (p. 4). Armes en Libye ; relations avec le Qatar ; le rôle des Etats-Unis et l’Africom ; l’auteur rappelle pourquoi avec le développement du djihadisme, l’Occident ne fait que récolter la tempête qu’il a semée (p. 5).

• FRANCE-SYRIE. Un certain nombre de mouvements, dont Solidarité & Progrès, viennent de donner naissance à la « Coordination pour la souveraineté de la Syrie et contre l’ingérence étrangère », qui vise à informer et provoquer l’indignation de nos concitoyens contre ces politiques qui nous déshonorent (p. 5).

• INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE : au service du profit ou des citoyens ? Agnès Farkas a lu pour vous le Guide des 4000 médicaments utiles, inutiles ou dangereux des professeurs Philippe Even et Bernard Debré, où les produits de la juteuse industrie pharmaceutique sont passés au crible, médicament par médicament. Le bilan est édifiant : 50 % des médicaments s’avèrent inutiles et 5 % sont « potentiellement très dangereux ». Sans compter la facture et le pillage insensé des caisses de l’Etat par les très spéculatives grandes firmes du médicament. (p. 6)

• ART ET SCIENCE AU PEUPLE ! La musique, secret du génie d’Einstein. Shawna Halevy, du Comité d’action politique de Lyndon LaRouche et co-auteure du documentaire The genius of Albert Einstein, souligne à quel point, pour ce scientifique, musique, science et politique ne faisaient qu’un (p. 7).

• LYON : pourquoi S&P dit non au projet de Grand Stade. Pour Théodore Rottier, la question du Grand Stade est un des éléments les plus représentatifs des petits arrangements entre amis du monde politico-financier lyonnais (p. 8).

Écrire un commentaire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

Don rapide

Tout le site web en accès libre
8€/mois
90€ pour un an

Accès à la chronique de S&P Le monde en devenir + accès illimité à la base documentaire de 13 000 articles (brèves, documents de fond, etc.)

Je m'abonne
Tout le site web en accès libre
+ tout le journal
10€/mois
ou 112€ pour un an
Je m'abonne
Tout le journal
48€/an
25€ pour 6 mois

Je reçois chaque mois Nouvelle Solidarité : sur 8 pages, l'éditorial de Jacques Cheminade et les propositions de S&P face aux défis de notre époque
(version papier + numérique + archives)

Je m'abonne
Nous sollicitons votre contribution parce que

Vos contributions couvrent les dépenses stratégiques de notre parti Solidarité & Progrès : frais d’hébergement et maintenance d’un site alimenté quotidiennement par des bénévoles, publication du mensuel Nouvelle Solidarité rédigé par des militants, tractages et affichages pendant et hors périodes électorales, autocollants, conférences, élargissement de notre présence sur l’ensemble du territoire.

Ainsi, vos contributions sont le garant précieux de notre liberté politique. Car loin des pressions des annonceurs, des grands partis et des lobbies, vos contributions servent à promouvoir des idées qui changent la donne.

Au-delà de l’argent, c’est vos actions militantes à nos cotés qui nous intéressent ! Pour cela : adhérez ! Et surtout, appelez-nous au plus vite pour être en contact avec d’autres sympathisants dans votre région.

Prêt à agir ?
Devenez adhérent S&P et militez pour des idées !
J'adhère

Devenir adhérent ne donne pas accès de manière automatique aux articles à accès restreint.