X Bienvenue,

À compter de juin 2018, notre site devient semi-payant.
Écrit et élaboré par nos militants, il reste en grande partie en accès libre, en particulier les prises de position du parti et de son président Jacques Cheminade. C’est notre chronique du jour, « Le monde en devenir », ainsi qu’un certain nombre de dossiers de fond, qui sont dorénavant payants.
Permettre le travail de recherche d’informations et garantir un contenu de qualité suppose évidemment de les rémunérer. Nous faisons le pari de votre curiosité envers des idées novatrices qui répondent aux défis de l’époque.

Découvrir les abonnements

Solidarité & progrès

Le parti du travail humainTel. 01 76 69 14 50

AccueilActualitéNouvelle Solidarité
Nouvelle Solidarité N°7/2015

La banque asiatique qui fait trembler Wall Street

JPEG - 225 ko

• ÉDITORIAL de Jacques Cheminade : Désaveu. (p. 1)

• FRANCE :

  • ÉLECTIONS DÉPARTEMENTALES : Les binômes de S&P : des crocs et de grands projets ! Les candidats de S&P ont montré qu’ils avaient les crocs pour s’attaquer à la finance prédatrice, mais aussi une vision stratégique pour sortir la France du pétrin.
    Par la rédaction. (p. 2-3)
  • TARN-ET-GARONNE : ToXique comme DeXia.
    Article publié dans Le Petit Journal, par Jean-François Grilhault des Fontaines, candidat S&P dans le Tarn-et-Garonne. (p. 2)
  • NOTRE PAYS découvre la Nouvelle route de la soie. Jean-Pierre Raffarin, Dominique de Villepin, Davod Gosset, Maurice Gourdault-Montagne. Les soutiens apportés par des personnalités françaises à la stratégie chinoise de nouvelles routes de la soie se multiplient ces derniers jours. Ce n’est pas trop tôt !
    Par Karel Vereycken. (p. 3)

• FOCUS ECONOMIE :

  • LA BAII, LA BANQUE ASIATIQUE QUI FAIT TREMBLER WALL STREET. « Pour le Président Obama, qui a fait de l’Asie-Pacifique un pivot de sa politique étrangère, cela équivaut à une déclaration de guerre (...) à un petit Pearl Harbour... »
    Par Karel Vereycken. (p. 4-5)
  • ÉTATS-UNIS : O’Malley pour changer la donne. Si avec l’affaire de la BAII, Wall Street commence à perdre de son prestige et de son pouvoir dans le monde, sa remise en cause est déjà au coeur des prochaines élections présidentielles de 2016.
    Par Benoit Chalifoux. (p. 5)
  • TOTAL FERA APPEL A LA CHINE pour finaliser son projet gazien en Russie. Interdiction américaine de livrer nos Mistral à la Russie, main basse sur Alstom, amende record pour BNP Paribas au nom d’une extraterritorialité judiciaire douteuse... Pour la France, la coupe est pleine. Sans faire de déclarations fracassantes, le choix de Total de se tourner vers la Chine marque sans conteste un début de sursaut qui fait sortir la France du giron américain.
    Par Karel Vereycken. (p. 5)

• FOCUS CRISE STRATÉGIQUE :

  • LA GUERRE SECRÈTE DE WASHINGTON contre les BRICS. Que les États-Unis aient la Russie et la Chine dans le collimateur est connu de tous. Qu’ils aient enclenché leur machine à fabriquer des scandales et des putschs contre tous les BRICS et leurs amis, l’est beaucoup moins.
    Par Christine Bierre. (p. 6)
  • LES RÉVOLUTIONS DE COULEUR, une imposture à combattre.
    Extraits de l’intervention de Christine Bierre à la conférence de S&P du 15 janvier 2015. (p. 6-7)

• MOBILISATION :

  • INSTITUT SCHILLER : la Nouvelle route de la soie passe par New-York et Copenhague. Depuis le début de l’année, nos alliés de l’Institut Schiller mobilisent les forces vives de part et d’autre de l’Atlantique pour rallier l’Occident à la dynamique gagnant-gagnant des BRICS.
    Par Christine Bierre. (p. 8)

Écrire un commentaire

  • Lecteur • 02/04/2015 - 18:24

    Vous y allez un peu fort avec vos titres et prévisions. "la banque asiatique qui fait trembler Wall Street".
    Dans certains de vos articles Wall Street et la City marche main dans la main pour diriger le monde, créer un conflit mondial avec la Russie et la Chine, empêcher les BRICS de se développer ect..
    Aujourd’hui l’Angleterre rejoint BAII lâchant son ami de toujours (ce qui prouve au passage ou bien que la City ne dirige pas Londres ou bien la City et Wall Street ne se coordonnent pas forcement) Wall Street pas content...

    • Karel Vereycken • 02/04/2015 - 19:13

      D’après le Financial Times, la décision du Royaume-Uni de rejoindre la BAII fut prise... contre les instructions du Foreign Office. Profitons de la discorde dans le camp de l’ennemi !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

Don rapide

Tout le site web en accès libre
8€/mois
90€ pour un an

Accès à la chronique de S&P Le monde en devenir + accès illimité à la base documentaire de 13 000 articles (brèves, documents de fond, etc.)

Je m'abonne
Tout le site web en accès libre
+ tout le journal
10€/mois
ou 112€ pour un an
Je m'abonne
Tout le journal
48€/an
25€ pour 6 mois

Je reçois chaque mois Nouvelle Solidarité : sur 8 pages, l'éditorial de Jacques Cheminade et les propositions de S&P face aux défis de notre époque
(version papier + numérique + archives)

Je m'abonne
Nous sollicitons votre contribution parce que

Vos contributions couvrent les dépenses stratégiques de notre parti Solidarité & Progrès : frais d’hébergement et maintenance d’un site alimenté quotidiennement par des bénévoles, publication du mensuel Nouvelle Solidarité rédigé par des militants, tractages et affichages pendant et hors périodes électorales, autocollants, conférences, élargissement de notre présence sur l’ensemble du territoire.

Ainsi, vos contributions sont le garant précieux de notre liberté politique. Car loin des pressions des annonceurs, des grands partis et des lobbies, vos contributions servent à promouvoir des idées qui changent la donne.

Au-delà de l’argent, c’est vos actions militantes à nos cotés qui nous intéressent ! Pour cela : adhérez ! Et surtout, appelez-nous au plus vite pour être en contact avec d’autres sympathisants dans votre région.

Prêt à agir ?
Devenez adhérent S&P et militez pour des idées !
J'adhère

Devenir adhérent ne donne pas accès de manière automatique aux articles à accès restreint.