Solidarité & progrès

Le parti du travail humainTel. 01 76 69 14 50

10 décembre - 13 décembre, Clichy - L’urgence climatique est un leurre Lire 10 décembre - Réchauffement climatique : le carbone aussi innocent que les Gilets jaunes Lire 10 décembre - Vidéo : La Bulle et la Dette [ACTE 1] Lire
AccueilOrientation stratégiqueAnalyses
Déclarations de Lyndon LaRouche

Pourquoi Obama doit être destitué

par Lyndon H. LaRouche, Jr.

le 3 février 2010

La volonté exprimée par Barack Obama d’en finir avec l’essentiel du programme de la NASA, qui vient s’ajouter à une politique de santé comparable à celle d’Hitler et à la nature destructrice de ses principales autres initiatives, dépasse les bornes du supportable. Il n’est plus possible pour les Etats-Unis et le président Obama de coexister sur la même planète.

L’éviction de Barack Obama, que ce soit par démission ou par destitution, est désormais un enjeu existentiel pour notre république et le bien-être du monde entier.

Depuis la création de notre république, l’existence de notre nation a dépendu de l’accroissement des pouvoirs productifs du travail, par personne et par kilomètre carré de notre territoire, découlant de projets scientifiques moteurs. Désormais, et particulièrement depuis le règne de George W. Bush Jr. puis d’Obama, les fondations scientifiques et technologiques sur lesquelles reposait jadis notre prospérité, ont été détruites les unes après les autres. Nos industries ont disparu, notre sécurité alimentaire a été anéantie, et le dernier bastion de notre base pour le progrès technologique, le programme spatial, est maintenant promis à l’annihilation.

En clair, le temps est venu pour le Président Obama de partir, que ce soit de son propre chef ou du nôtre. L’esprit de notre Constitution fédérale l’exige.


A lire : Pourquoi Obama est passible de destitution


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • arcane • 04/02/2010 - 13:56

    Comme Obama est au service de la finance de wall street, chacune de ses décision est douteuse.
    On pourrait presque dire qu’en prenant une décision contraire à Obama, c’est prendre la bonne décision pour la nation.

    Mais de toute façon, aucune décision dans le systeme tel qu’il est ne sera bonne.
    Prendre des mesures pour améliorer, ou reparer ce systeme de société, c’est prolonger notre propre enfer.

    Une mutation totale est nécesssaire sur le sens meme de la vie.
    Nous parlons de conquete de l’espace, le mot meme de conquete est porteur de notre vielle pensee . Nous voulons nous approprier de l’espace sideral avec les meme comportements de prédateur que nous avons sur notre planete.
    En cela c’est deja voué à l’échec.
    Pour aller à la découverte de l’espace exterieur, il faudra necessairement opérer un voyage à l’intérieur de nous meme afin de decouvrir un nouvel approche et un sens de la vie plus coopératif est bienveillant avec toute forme de vie.
    C’est avec un champ de conscience plus vaste et compassionel que nous pourons a partir de la voyager dans l’espace. Pour pouvoir decouvrir une nouvelle porte exterieure et reduire les distance et le temp, il faut le faire tout d’abord en nous meme.

    • Jean-Gabriel • 04/02/2010 - 18:11

      @ arcane :

      Quel blabla d’impuissant castré ! Quel délire pseudo-mystique de flagellant masochiste ! Quel coup de pied au cul vous méritez !

      Jean-Gabriel

    • Elie • 04/02/2010 - 18:49

      Bravo Arcane...
      Ce que vous dites est beau et juste.....
      L’humanité n’est pas prête pour voyager dans l’espace, car elle veut y aller avec son âme de conquérant et de destructeur. On veut aller piller ailleurs ce que nous avons pillé chez nous, à tel point que nous n’en avons plus.

    • David • 04/02/2010 - 22:10

      Pour rester un peu sur terre cher Arcane et consorts, bien que les analyses de Mr LaRouche soient parfois/souvent de justes anticipations , je trouve vraiment dommage qu’il tombe de plus en plus dans un délire schizophrénique/paranoïaque/égocentrique du type : "je sais, vous ne savais rien" " bandes d’imbéciles malheureux" ; Socrate doit se retourner dans sa tombe...
      Est-ce là le propre de nos Justes contemporains qui se veulent LA voix(e) de la vérité ? Être imbu d’eux-même et méprisants envers ceux qui ne savent pas ? Bel exemple pour les apprentis penseurs.... "Tu ne sais pas, tu est un imbécile, un âne bâté.."
      Socrate (pour parler de lui) aurait simplement montré l’erreur et aurait fait changer d’avis son interlocuteur, par la simple prise de conscience du non fondé de son idée !
      Faut-il être insolent et grossier pour faire passer son idée ? Qui plus est lorsqu’elle est juste ??
      Mr Cheminade tend malheureusement à adopter la même voie(x) et la tête de liste de ma région (Bretagne) également...

      Alors s’il vous plaît, Messieurs, faites attention de ne pas vous faire "bouffer" par votre égo ou par le mode de communication US (beaucoup plus provocateur et simpliste) alors que votre cause est noble et juste !
      Merci à vous de m’avoir lû
      Rendez-vous aux régionales ;-)

    • arcane • 05/02/2010 - 12:48

      Je suppose que c’est de vous dont vous parlez cher monsieur Jean-gabriel
      Il n’y a la aucune impuissance, aucun masochisme et aucune castration, vous avez du vous tromper de site, allez sur psycho . org ou autre site de ce type.

      Quand aux coup de pied à la lune, les internautes aprécieront qui les mérite.

      Sachez par ailleurs que certains grand sientifiques comme Einstein, avaient une approche assez mystique de la science, ce qui leur a permis d’aller bien plus loin dans leur découverte.

      Conquerir l’espace à coup de bulldozer, d’explosif pour aller piller les planetes allentour, ne me semblait pas partir sur de bonnes bases.

      Nous serons tres vite limiter si nous envisageons l’espace et ses planetes comme de simples ressources energeniques et minieres.

      La preuve, c’est que le systeme financier actuel empeche mr obama de poursuivre son programe spacial.

      Pour envisager une aventure spatiale enrichissante, l’homme sera obligé de régler certains disfonctionnements
      sur sa vision de la vie et de l’univers c’est une condition sinequanone.

      Il n’y a aucun masochisme ou castration dans mes propos, encore une fois, c’est à tavers vos filtres personnels que vous voyez les autres.

      sans rancune

    • matiere invisible • 06/02/2010 - 21:05

      Obama va être coincé entre les oligarques qui peuvent l’assassiner comme avec JFK et le peuple en colère qu’on ne contrôle pas.

      Il faudrait dire cela à Obama pour le motiver à quitter le présidence.

    • XXX • 06/02/2010 - 23:47

      Votre texte David, n’aurait jamais dû être cité sur ce site.
      Vous ne maitrisez pas du tout ce que vous racontez ! Pire encore, vous vour réferez à Socrate et pour un peu à Platon lui-même. Il semble que vous ne connaissez ni l’un ni l’autre, il semble au contraire que Lyndon Larouche connait bien Platon, et mieux que vous précisément. Mais vous ne saurez pas la raison pour laquelle je le prétend. J’aurais certainement beaucoup de choses à dire à Lyndon Larouche et à Jacques Cheminade s’ils parvenaient au résultat qu’ils espèrent, mais là encore vous n’en saurez rien, de ce que j’aurais à leur dire, cher Mr David !
      Peut-être comprendrez-vous pourquoi je préfère m’abstenir d’instruire, au moins publiquement !
      Le N.W.O. vaincra, soyez rassuré. Il vaincra ! Je pousse moi-même dans ce sens.

    • Elie • 08/02/2010 - 09:16

      XXX...
      Je dis, contrairement à vous, que le commentaire de David devait être cité. Cela prouve que sur ce site, la plupart des gens peuvent s’exprimer. On appelle ca la démocratie. Je pense, par contre, que toutes les déclarations de Larouche ne devraient pas l’être car certaines tombent dans la démagogie la plus totale, et desservent votre cause. Cet article est une nouvelle preuve flagrante des délires de cet homme.
      Vous êtes certain que le N.W.O vaincra. Et bien moi, je ne le pense pas, car tous les partis démagos et populistes du genre front national, N.P.A, lutte ouvrière, etc...n’ont jamais été capables de rassembler beaucoup plus qu’une frange très marginale de la population et finissent par tomber un jour ou l’autre dans les enfers de l’oubli. Si Larouche continue à patauger dans ce type de déclarations, il se marginalisera également à tel point qu’il ne sera plus écouté par par le cercle très fermé de ses adeptes ou partisans les plus irrationnels. Ce n’est pas suffisant pour vaincre....

    • XXX • 08/02/2010 - 13:06

      Je ne relèverais pas les contradictions internes à vos phrases Elie, mais je relèverais quand même votre pensée dans cette phrase ci :

      « Je pense, par contre, que toutes les déclarations de Larouche ne devraient pas l’être car certaines tombent dans la démagogie la plus totale, et desservent votre cause. »

      Vous avez un sens de la démocratie à géométrie variable Elie, David aurait le droit de s’exprimer ici sur le site de Cheminade/Lyndon Larouche pour dire : « je trouve vraiment dommage qu’il tombe de plus en plus dans un délire schizophrénique/paranoïaque/égocentrique. » et pour des raisons qui n’en sont pas ; naturellement elles n’en sont pas, évidemment qu’elles ne sont pas maladives les déclarations de Lyndon Larouche, alors que Lyndon Larouche lui, selon vous, devrait s’interdire de prétendre que le monde ne sait pas et ne comprend pas ?
      Voyons ! Elie ayez un peu de sérieux dans votre démarche cela ferait du bien à tout le monde.
      Sinon relisez Malthus qui fait lui le même constat, le monde ne comprend pas où se trouve son intérêt, et il nous le démontre d’une manière consternante et exponentielle depuis le début du XIXe siècle.

      Cela ne peut évidemment pas durer éternellement, cela dit, Larouche/Cheminade peuvent être d’un avis contraire. Et comme je l’ai dit, s’ils gagnaient j’aurais des choses à leur dire, mais pas avant. Bien que leur chance d’aboutir soit mince.

    • Gaïagénaire • 09/02/2010 - 15:30

      Bonjour ou bonsoir,
      Pourquoi ? Tout est expliqué dans le plan de Lyndon LaRouche et complété par les beaux commentaires d’Arcane.
      @XXX "...m’abstenir d’instruire au moins publiquement ", je vous invite à le faire privément : gaiagernaire hotmail.fr à moins que vous considériez, criminologiquement, qu’il ne faille pas révéler aux criminels par quels moyens ils sont démasqués, ce qui les ferait améliorer leur " modus operandi" !
      Mais c’est du je-m’en-fichisme que de NOUS laisser à la merci des loups.Je vous invite à être "téthal" et à semer, car il se peut qu’il y ait du terreau fertile, même chez un grand blessé non dépourvu de talent, si on en juge par ses connaissances encyclopédiques, qu’il partage, lui et par la qualité intellectuelle de ceux qui l’entourent !!!
      Montréal2010020909:27

    • XXX • 10/02/2010 - 23:40

      Gaïagénaire vous m’embêtez ! Vous êtes intelligent et pertinent et je ne sais comment vous répondre sans éveiller les soupçons de personne.
      Les maitres du monde doivent faire leur travail et Lyndon Larouche doit faire le sien.
      C’est comme ça que les choses vont bien. J’aurais fait le mien quand l’heure serait arrivée. Et c’est comme ça que les choses auraient été bien aussi.
      Vous n’êtes pas à la merci des loups, la légende dit que Romulus et Remus ont été élevé par une louve. Il y a d’autres louves, même chez les maitres du monde il y a des louves… nourricières ! Et que les louves m’entendent désormais, quand il n’est même pas nécessaire qu’elles m’entendent, elles le savent, d’instinct elles le savent. Pour moi, il y a bien pire que les maitres du monde, ce contre quoi il n’y a pas de remède, il n’y a plus de remède. Les remèdes sur terre sont iatrogènes. Il est nécessaire que tout s’accomplisse. « Au nom du bien ou nom du mal, seuls le savent ce qui se turent » et je me tais donc ! Un jour, un jour viendra où le jour ne viendra plus, mais pour des raisons physiques évidemment, pas pour des raisons mystiques. Un jour viendra où la terre mourra, mais pas d’elle-même, pour elle-même, elle en avait encore pour une centaine de million d’années. Tout ce sur quoi la physique de la Terre repose est méconnue, nécessairement ! Largement méconnue. Obligatoirement ! Je vous adresse mes profonds respects.

    • David • 17/02/2010 - 20:16

      Bonjour Mr XXX anonyme
      Merci pour votre commentaire. Comme peut-être vous avez pû le lire, je ne me prétends qu’apprenti penseur et n’aurait pas l’arrogance de me croire à votre niveau.

      Ceci étant, n’étant pas suffisamment instruit, j’aimerais beaucoup que vous me citiez un passage des textes de Socrate (ou éventuellement Platon) où il se permet d’insulter ses condisciples, autrement que par la démonstration de leur ignorance et de leurs fausses certitudes ? Mais avec toute la courtoisie et le juste parlé qui semblaient le caractériser. Un tant soit peu insolent mais jamais insultant ou vulgaire. Et c’est bien là que le bas blesse. Car c’était bien là mon propos ! Le ton et le vocabulaire employés pour faire passer ses idées, et rien d’autre !
      Alors évidement vous avez sans doute sauté sur votre fidèle destrier afin de faire sortir votre fiel d’intello frustré, qui au vue de vos arguments (pour le moins mégalo) n’apportent rien à personne, si ce n’est à vous même.
      Car désolé mais des "J’aurais certainement beaucoup de choses à dire à...mais.." ou autre " je ne dirais rien de peur de vous instruire" etc...n’apportent ABSOLUMENT rien au débat ; Mais au contraire donne la mesure de votre capacité à la miséricorde ou philanthropie intellectuelle.
      Bien à vous, docteur es-science qui ne doit pas être prononcée.. chuuuuttt ! trop dangereux malheureux !!

    • noogernaire • 17/02/2010 - 23:11

      Parce que le président Obama est issue de la même corruption que Romulus et Remus. Eux, enfants d’un inceste et lui corrompu par son Alma Mater Harvard. Eux, élevés par une prostituée du nom de Luva donc pas trop nourricière moralement, lui accompagné par une louve corrompue par son Alma Mater Harvard. S’ils s’étaient associés avec des personnes de l’étoffe de Me Born(voir Frontline du 16 février au soir), je dirais autrement. Quand à la physique de la terre, je vous réfère à Armel Larochelle http://science-univers.qc.ca/ , il y a de belles "fleurs" génératrices de désespoir pour le n.o.m.à long terme.

    • XXX • 24/02/2010 - 15:09

      David, voici un texte agréable à lire, je me permets de vous incitez à toujours faire de même pour la bonne compréhension par tous de ce que vous souhaitez exprimer.

      Mais ne vous méprenez pas, si je défends Lyndon Larouche contre une certaine injustice qu’on peu lui faire, je ne le défends pas sur le fond.
      Ce contre quoi je m’insurge, c’est que le pouvoir, et ce depuis le début, n’a jamais rien fait pour assurer l’équilibre, celui qui eût permis que nous n’arrivions pas, de loin en loin, à un réajustement par la terreur. C’est ici que, pour moi, la démocratie prend tout son sens. Je n’ai pas un sens mystique de la démocratie, mais pragmatique, et vous pouvez dès lors me comprendre. Je l’espère du moins !

      Il faut « nous » -eux et nous- laisser une chance de nous en sortir par le haut. L’entropie ne dit rien d’autre dans sa troisième loi. La solution aux deux premières lois de l’entropie ne passe pas par les remèdes de Lyndon Larouche. Donc il y a conflit ! Et je suis spectateur de ce conflit.
      Comme je ne pense pas un seul instant que Lyndon Larouche puisse réussir, je m’en amuse. Il n’y a aucune chance pour qu’un jour j’ai à lui dire quoi que ce soit qui ne va pas dans ses solutions. C’est donc, qu’à titre hypothétique que je m’exprime. Et alors, si j’avais à lui parler c’est pour votre intèrêt aussi ! Merci donc pour votre critique amusée sur mes propos.

    • Gaïagénaire • 26/02/2010 - 22:45

      @ XXX

      Enfin de la viande autour de l’os.

      Question : Les vases communicants est-ce de l’entropie ?

    • XXX • 27/02/2010 - 17:19

      Il va falloir patienter Gaïagénaire, mais la réponse risque de te décevoir.

    • GAÎAGÉNAIRE • 26/03/2011 - 22:17

      @ XXX

      J’attends toujours...?

    Répondre à ce message

  • Bertrand Buisson • 08/02/2010 - 11:08

    Merci aux lecteurs de ce site d’avoir l’intelligence d’argumenter parce que la plupart des commentaires que l’on reçoit sur LaRouche, Obama et les Etats-Unis relève plus de l’astiquage que de la pensée stratégique.

    Soyons sérieux, l’onglet dit "répondre à cet article", alors si vous n’êtes pas d’accord avec ce qui y est dit, répondez avec des arguments de fond. Parce que s’il s’avérait que LaRouche pète les plomb dans un délire populiste, ca serait bien qu’on sache en quoi son jugement sur Obama est faux.

    Personnellement, j’attends des arguments solides sur la réalité de la situation aux Etats-Unis, pas des jets d’opinions webeux qui servent à se donner de l’importance en critiquant LaRouche sans avoir à se justifier vis à vis de la situation américaine réelle.

    Au plaisir (j’espère) de vous lire.

    Cordialement,

    Bertrand Buisson

    • Elie • 08/02/2010 - 12:27

      Bonjour Bertrand...Il est tout à fait normal que Larouche, en sa qualité d’homme politique (bien qu’il ne représente que lui même), critique la gouvernance des Etats Unis. C’est son rôle et c’est sa raison d’exister. C’est très facile de dire "il faut destituer Obama". C’est très facile de dire aussi " y a qu’a virer les patrons", "y a qu’à faire payer les riches", "y qu’à tout nationaliser", "y a qu’à renvoyer tous les immigrés chez eux" etc, etc, etc... Ce genre de déclarations est utilisé en permanence pas des chefs de petits partis politiques marginaux et toujours situés dans les courants de pensée les plus extrêmes. Quand on sait qu’on exercera jamais de formes de pouvoir on peut dire tout et n’importe quoi, pourvu que cela plaise à ses adhérents, à ses sympathisants. Celà s’appelle la démagogie, le populisme, et cà ; Larouche en use et en abuse en permanence parce que depuis la nuit des temps, ca marche. C’est pour cette raison qu’il n’est pas crédible et restera, (à mon avis) un marginal amuseur de salon. Obama a été élu démocratiquement, que celà plaise ou non à Mr Larouche. Y’avait qu’à destituer aussi Bush fils, Clinton, Bush père, et avant eux, Reagan, Carter, ford etc....qui ont tous mené, à quelque chose près, la même politique.

    • citoyen01 • 09/02/2010 - 20:28

      Argument fallacieux qui peut être pris à double sens, la preuve ne peut-on pas dire tout aussi facilement :
      " y a qu’a virer les salariés", "y a qu’à faire payer les pauvres", "y qu’à tout privatiser", "y a qu’à régulariser tous les sans papiers (pour en faire un sous-prolétariat)" etc, etc, etc

      Voilà en plus, c’est exactement la politique appliquée en ce moment, à part pour les sans paps, on a de la chance pas vrai. C clair, que si on suit un tel raisonnement attentiste, on ne fera jamais rien, autant se coucher et attendre. C’est ce qu’on attend de nous de toute façon !

    Répondre à ce message

  • STAG • 05/02/2010 - 21:14

    Le président OBAMA n’est pas représentatif des USA, il a démontré a plusieurs reprises sont ignorance sur les USA, et quoiqu’il fasse, il ne sera jamais un cow-boy, un marines, un GI’s, un noir ne peut s’intégrer dans un environnement de blancs.Et vis et versa.La destitution ne stoppera pas la crise. Il faut remettre en question la valeur des conseillers du Président,qui jouent pas le jeu. Chez nous, quelqu’un qui vit a 10kms du village est un étranger.

    • citoyen01 • 09/02/2010 - 20:17

      J’ai envie de répondre à STAG quand il dit "un noir ne peut s’intégrer dans un environnement de blancs", déjà à la base les 2tats Unis n’était ni une terre blanche, ni noire, mais c’était la terre des peaux rouges, ensuite les noirs ont été importés de force soit depuis au moins deux cents ans dans ce pays, et ils ont dû plus souffrir que tout autre minorité pour accéder à la citoyenneté, ils ont subi la ségrégation, ils ont initié le mouvement des droits civiques, ils sont une partie intégrante de ce pays, ils font partie de leur Histoire, et je ne vois pas en quoi les noirs ne pourraient être représentés au même titre que les blancs, ce pays leur appartient de la même manière. Blancs et noirs sont immigrés sur ces terres d’amérique du nord, hors la moindre des choses c’est de leur reconnaître un minimum de respect et de légitimité. Je rappellerai aussi que bientôt les blancs seront minoritaires dans quelques décennies aux usa (les chicanos seront la première ethnie représenté en 2030), alors on dira quoi à ce moment là que c’est plus la place des blancs... attention à ce que vous dites, ça témoigne d’un esprit de clôcher renfermé sur lui-même et totalement en dehors des réalités. Encore une remarque simple mais évidente : chez les GI’S il n’y a pas de noirs peut-être...? bref des fois on croit réver à voir le niveau de certains com’ !

    Répondre à ce message

  • patouraux • 09/02/2010 - 18:52

    les choix des collaborateurs d’Obama au lendemain de son élection démontrent bien que le nouveau président est coincé entre Wallstreet et le consortium militaro-industriel.
    S’il se permet de temps à autre des fantaisies (son dada d’une sécurité sociale à l’européenne) les sanctions tombent très vite par le biais des urnes.
    Et s’il s’insurge à la tribune contre les excès des banquiers cela reste de la rhétorique :a-t-il vraiment les moyens de sa politique ?
    Si ses moyens devaient consister à faire tourner la planche à billets il pourrait encore donner l’illusion mais cela ne semble être que du domaine des vrais maîtres de l’Amérique : Ben Bernanke,Tim Geitner et Larry Summer+ les dirigeants de Northrop,Goldman Sachs...etc
    Alors destituer une marionnette n’est pas dans les plans des hommes de l’ombre !

    Répondre à ce message

  • Cyril • 05/02/2010 - 00:03

    Vous dites qu’il faut destituer Obama, ce qui est le summum du ridicule ! A moins que vous cherchiez à faire rire la planète ! Et les personnalités, lobbies en tout genre qui l’ont amené au pouvoir, ils vont être destitués eux aussi ? mdr
    Tantôt ils soutiennent les républicains, tantôt ils soutiennent les démocrates ! Au final, on a toujours les mêmes bien cachés derrière un bouc-émissaire, le président bien entendu.
    Pour la Lune, les choses sont loin d’être simples...

    • Bébert • 05/02/2010 - 09:46

      @Cyril :
      Puisqu’il est selon vous "ridicule" de vouloir changer les choses, que proposez-vous/que faites-vous pour bouter ces lobbies hors du temple ??

    • Cyril • 05/02/2010 - 15:32

      Un peu de rigueur quand même ! Je n’ai jamais dit qu’il était ridicule de changer les choses ! Croyez-vous que changer le président américain va apporter un renouveau à la politique du pays ? Vous vous discréditez bêtement avec de tels discours alors que je vois bien que vous portez des idées intéressantes. C’est franchement dommage.

    Répondre à ce message

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Vous souhaitez aider ? Adhérer, faire un virement mensuel, participer à un stand militant ? Prenez contact avec nous.

Don rapide

Pour quoi se bat  ?

« Élever à la dignité d’homme tous les individus de l’espèce humaine » Lazare Carnot

Solidarité et progrès est le parti du travail humain. Nous voulons :
- que les capacités créatrices de chaque être humain soient libérées pour le bien commun ;
- que personne ne puisse être exploité ou abusé ;
- que les féodalités financières soient mises hors d’état de nuire.

Notre but est donc de vaincre la City, Wall Street et leurs complices européens. En menant :
Une politique internationale de détente, d’entente et de coopération entre peuples et nations, dont les Nouvelles Routes de la soie sont l’amorce. Comme on ne peut les bâtir sur le sable mouvant du système dollar actuel, construisons-les avec le ciment d’un nouveau système monétaire international, ce Nouveau Bretton Woods pour lequel nous nous battons avec nos alliés dans le monde.
Une politique de crédit public national finançant en priorité l’école, la production, l’hôpital et le laboratoire. Le nécessaire préalable pour libérer ce crédit est une moralisation de la vie bancaire (un Glass-Steagall contre les spéculateurs). Mettons-le en place, comme à la Libération !
La sortie de l’Union européenne, de l’euro et de l’OTAN, instruments de l’oligarchie financière. Associons-nous avec les autres pays d’Europe et du monde en vue de grands projets de développement mutuel : espace, essor de l’Afrique libérée du franc CFA, économie bleue, énergie de fusion, numérique, création d’emplois qualifiés.

La France doit donner l’exemple. Battons-nous donc ensemble, avec l’arme d’une culture de la découverte et du rire contre le respect qui n’est pas dû.

La politique de en vidéo

Animations réalisées lors de la campagne présidentielle Cheminade 2017.

» Voir le projet complet

en chiffres

La part des dons de personnes physiques dans les ressources financières de S&P.

Le nombre de candidats présentés par S&P lors de 116 campagnes électorales locales et nationales.

Fondation de Solidarité & progrès suite à la dénonciation du "cancer financier" par Jacques Cheminade.

La part allouée à S&P sur les 70 millions d’aide de l’Etat aux partis politiques.

Actions politiques et citoyennes entreprises (au minimum !) par S&P sur une année.

a vu juste sur...

La crise financière de 2008

Lors de sa campagne présidentielle de 1995, où Jacques Cheminade met en garde contre la spéculation insensée sur l’immobilier et les produits dérivés. Il publie ensuite son alternative au monétarisme dans l’ouvrage « Un plan de relance par le crédit productif public. »

La dérive néo-conservatrice de l’administration Obama

Ainsi que nos amis américains, nous avons dénoncé l’emprise du parti de la guerre sur l’administration Obama bien avant le scandale des écoutes illégales ou celui des assassinats "extra-judiciaires", y compris de citoyens américains.

La nature de la guerre en Syrie et le terrorisme

S&P a démasqué dès 2012 (vérifie) l’instrumentalisation des mouvances terroristes pour renverser certains régimes, dont la Syrie.

L’extrême-droite et néo-nazis en Ukraine

Dès le rejet du traité de libre association par le gouvernement ukrainien fin 2013, nous dénoncions le soutien insensé des occidentaux à des mouvances néo-nazies dans le but d’élargir l’OTAN aux frontières de la Russie.

La confiscation des dépôts bancaires ou "bail-in"

Bien avant janvier 2016 et l’application effective d’une directive européenne permettant de renflouer les banques avec l’argent des déposants, nous avons dénoncé dès 2013 cette logique confiscatoire et destructrice.

Le Tsunami financier qui vient

C’est vrai que beaucoup d’économistes en parlent, en tout cas bien plus qu’avant la crise de 2008 ! Et pourtant aucun ne défend la politique de crédit public démocratique qui nous permettrait d’éviter un choc économique sans précédent.

et la vraie Europe

La vraie question est la nécessité de mettre en place un nouvel ordre économique international fondé sur le développement mutuel, en partenariat avec la conception de la Nouvelle route de la soie que portent les BRICS.

L’Union européenne (UE) est devenue le cheval de Troie de la mondialisation financière, de la City et de Wall Street. L’euro en est le vice financier et l’OTAN le bras armé. C’est pourquoi il faut en sortir, mais pas pour faire un saut dans le vide.

Il faut refonder la vraie Europe, l’Europe des peuples, des patries et des
projets, la version du plan Fouchet de 1962 pour le XXIè siècle. Il ne s’agit pas de revenir en arrière mais de repartir de l’avant, avec une monnaie commune de référence porteuse de grands projets : ni monnaie unique servant l’oligarchie financière, ni deux monnaies qui ne seraient pas gérables.

Une vraie Europe ne peut se construire sans réelle participation citoyenne. Construisons une France et une Europe que serve réellement le progrès économique et social, contre tout dévoiement financier et géopolitique.

pour une écologie humaine

S&P promeut une écologie responsable et humaine, s’inspirant notamment des travaux de Vernadski sur la Biosphère et la Noosphère.

Nous condamnons les mouvements obscurantistes qui prônent un écologisme "Malthusien" (l’idéologie de Thomas Malthus) qui considèrent que les ressources de la planète sont limitées. Ces mouvements aboutissent fatalement à la conclusion inadmissible qu’il faut imposer une politique de dépopulation.

Ainsi, la première des ressources est pour nous la créativité humaine, la faculté qu’a l’Homme de comprendre et de transformer le monde qui l’entoure.

L’être humain a une responsabilité, et c’est pour cela qu’il faut sortir de la mondialisation prédatrice.

et l’énergie

Il est fou de vouloir sortir du nucléaire, qui est l’expression d’une découverte humaine. Cependant, il doit être réinventé pour en faire un nucléaire citoyen du XXIe siècle, qui nous donnera les moyens d’accueillir les générations futures.
Nous sommes pour la conception de réacteurs de IVe génération et la mise en place d’un programme de recherche accéléré vers la fusion thermonucléaire contrôlée.

Le nucléaire du futur n’est pas un mal nécessaire. Il doit impliquer une société plus juste, plus inclusive et plus responsable, sans quoi - comme toute autre découverte - il serait réduit à un instrument de domination.
Le nucléaire est, enfin, la "clé" de l’énergie nécessaire à la propulsion des voyages spatiaux, qui définissent l’étape prochaine de notre Histoire.

Défendre le travail humain, c’est rejeter totalement les logiques actuelles de rentabilité à court terme. Se battre pour le nucléaire, c’est se battre pour le fondement d’un monde élargi et plus juste.

est fier de déranger

Vous trouverez sur internet un lot défraîchi d’étiquettages en tous genres : S&P est qualifié de d’extrême-gauche, d’extrême-droite, financé par le KGB ou par un milliardaire américain (mais volant des vieilles dames), aux idées tour-à-tour farfelues et dangereuses, et bien évidemment adeptes de la théorie du complot !
Le tout visant à dissuader les citoyens de découvrir nos idées et notre engagement.

Mais derrière ces accusations vous avez d’incessantes manoeuvres politiques : rejet du compte de campagne de Jacques Cheminade en 1995, saisie de 170 000€ sur le remboursement de la campagne de 2012, et bien entendu une exposition médiatique réduite au minimum, ou la plus défavorable possible pendant les présidentielles !

Pour nos ennemis ou adversaires, il s’agit d’empêcher que soit comprise par le peuple une politique de crédit public démocratique, la seule arme qui nous permettrait de diriger la finance plutôt que d’être dirigée par elle.

Si S&P dérange, c’est parce que nos idées frappent l’oligarchie financière en plein coeur. Ce combat émancipateur est l’enjeu culturel de notre temps.

Participez à l'effort politique !

Adhérez à S&P, devenez éducateur et créateur de la Nation

Au cours de cette élection présidentielle nous avons entrouvert une porte, car nous avons été les seuls à poser les défis qui sont devant nous.

Nous rentrons dans un monde tout-à-fait instable, dangereux, et sans majorité politique.
Un monde qui peut rentrer en crise à tout moment, y compris avec un risque de guerre.

En adhérant à Solidarité & progrès, en apportant vos moyens financiers et humains, nous pourrons ensemble franchir le seuil de la porte et faire ce qui est nécessaire.
Aller vers un futur qui soit vivable, meilleur, plus juste.

Jacques Cheminade
Faire un don et adhérer plus tard