Solidarité & progrès

Le parti du travail humainTel. 01 76 69 14 50

AccueilOrientation stratégiqueAnalyses

LaRouche : les Britanniques pourraient arranger l’assassinat du président Obama

13 août 2009 (LPAC) « Je me préoccupe du danger que les Britanniques, pour leurs propres raisons, envisagent probablement l’assassinat du président actuel des Etats-Unis », affirmait hier Lyndon LaRouche.

« Après tout, il n’est qu’un jeton sur la table du jeu historique globale et ils vont le larguer s’ils pensent que ça leur convient en ce moment. Ils peuvent le laisser traîner encore un moment, et laisser venir les choses, afin que quand il plongera l’effet sera encore plus grand ».

LaRouche souligna l’incapacité d’Obama à faire face à la « grève de masse », cette lame de fond de contestation et de rejet qui dresse tout le pays contre son gouvernement et le Congrès dans l’affaire de la réforme de la santé.

Dans l’esprit des gens, l’image d’Obama est dorénavant durablement associée avec la petite moustache d’Hitler – une politesse offerte par la campagne du LaRouche Political Action Committee (LPAC) menée à travers tout le pays, de la cote est à la cote ouest.
Les conseillers comportementalistes d’Obama, tel que le bioethicien Ezekiel Emanuel, sont identifiés par tous pour leur défense d’une politique d’euthanasie à but économique digne des Nazis. De plus en plus d’Américains s’interrogent, non pas à savoir de quel pays vient Obama, mais de quelle planète ?

« Il devient manifeste qu’Obama, pour les Britanniques qui le contrôlent, devient de plus en plus inutile, ou s’approche de ce point d’inutilité », estime LaRouche. « Faites donc très attention à la Reine, car quand elle lui pince les fesses, cela pourrait vouloir dire qu’elle lui dit au revoir ».

« Les Britanniques pourraient sans douter arranger l’assassinat de ce vaurien de Président. Actuellement, il épuise son utilité. Ils vont raisonner en ces termes. C’est leur façon de penser – si c’est de penser qu’il s’agit. Regardez la mentalité de ceux qui, aux Etats-Unis, ont été les complices de certains Saoudiens, y compris l’ambassadeur Saoudien à Washington, dans le 11 septembre. Et regardez toute cette opération qui a été fomenté à partir du 11 septembre et qui perdure, comme un jeu de guerre psychologique. Regardez la question de la torture, et le fait que c’est toujours un sujet à discussion pour le président. Les Britanniques et leurs alliés sont capables de provoquer toute sorte de malchances et des choses horribles. A moins de régler la question politiquement, en mettant le président sous contrôle — et en le mettant sous contrôle quand il est en vie, nous allons nous retrouver avec un vrai foutoir ».

« Parce qu’ils vont l’assassiner, simplement parce qu’ils adorent la confusion que cela provoquera. Et ils espéreront que cette confusion mettra fin à l’existence des Etats-Unis, ce qui a toujours été l’ambition britannique : se débarrasser des Etats-Unis. C’est leur intention – tout le monde le sait, à part des crétins stupides. Donc : toute chose qui permet de discréditer les Etats-Unis et permet de les détruire, ils le feront, y compris assassiner le président. Et ils le feront ! C’est de là que provient la menace contre sa vie ; cela vient des Britanniques ».

En guise de conclusion, LaRouche rappela le complexe de Néron narcissique d’Obama. « C’est vraiment une copie de Néron. Vous pensez peut-être que Néron était une grande figure historique, mais en réalité ce n’était qu’un petit bout de merde occupant une grande position. C’est pareil pour Obama : une petite merde occupant une grande position. Et son ego est proportionnel à cette disproportion ».

Article :
Si la réforme d’Obama est par terre, c’est la faute à LaRouche !


Suivre : La révolution citoyenne qui nous arrive des Etats-Unis


Voir les 30 commentaires

  • Philippe • 15/08/2009 - 00:34

    Oui, il est grand temps que "Solidarité et Progrès" coupe les ponts avec Lyndon LaRouche.
    Leurs liens sont comme le cordon ombilical : au début il apporte quelque chose de vital, mais à la longue il empoisonne.
    Il est certainement encore temps pour S&P de se consacrer à l’Union européenne dans le sens d’une grande Nation démocratique à construire, et d’un partenaire primordial pour des négociations Europe-Russie-Inde-Chine(pourquoi pas ?). Car le XXIème siècle ne sera pas américain, et pourtant il sera !

    • bigardz • 15/08/2009 - 17:17

      N’importe quoi, encore là les semeurs de troubles.
      L’Europe est sous contrôle total du monétarisme anglais. Les autres grandes puissances désirent en sortir.
      Et seule la population des USA aura le courage de lutter, car c’est inscrit dans leur histoire.
      Faudrait voir à pas confondre la population américaine et ses dirigeants.
      Le seul qui a des couilles c’est LR parmis les soumis.
      Je comprends pourquoi la France a été coupée en à lire vos commentaires.
      De la lâcheté, honteux.
      Mettez vous la tête dans un trou si vous avez peur.
      Larouche propose une révolution sans morts.
      Et vous voulez le lâcher ?
      Je rêve !
      Si vous voulez une vraie dictature, faut le dire.
      En tout cas, je remercie Solidarité et progrès car au moins ici, on peu s’exprimer et lutter à armes égales contre vous, les semeurs de troubles.
      Les internautes comprennent bien votre petit manège cagoulard. Ici vous n’êtes pas en terrain conquis, et vous n’avez pas de pouvoirs. Et c’est tant mieux, enfin un forum LIBRE en France.
      Relevons le tête, exprimons-nous !
      Cessez de faire silence, de baissez les yeux et de dire oui a tout.
      Informez vous autrement que par les médias officiels. Informez vos concitoyens. Internet est le seul chemin possible et encore libre.
      Et surtout, ne laissez pas vos esprits se faire troubler par des argumentaires à deux sous genre "ho le vilain, il est mal poli"
      Exemple sur Bigard, il a des couilles. Il est mal poli, mais c’est un homme d’honneur et personne ne lui enlèvera ça.

    • Philippe • 15/08/2009 - 21:58

      Mais Bigard, lui, parle de ce qu’il connait...
      Et encore, pas toujours.
      En revanche vous avez un vrai point commun avec LR : c’est la facilité de l’insulte - surtout quand vous êtes dépassés.
      Les mouvements contre la Réforme du système de santé américain échappent totalement à LaRouche en réalité. Sans la "petite moustache", il serait même totalement ignoré. Mais la caricature est tellement grotesque qu’elle se retourne contre lui.
      Si vous aimez tant le Web, renseignez vous !

    • bigardz • 15/08/2009 - 23:59

      Bla bla bla du semeur de trouble habituel dans les forums des médias officiels.
      Mes commentaires sont pas censurés, et c’est ça qui vous dérange.

      En outre, je vous vois pas argumenter.
      Moi je le fait. Et rien ne se retourne.
      Vous divaguez an avançant des choses sans aucun fondement.
      Feriez bien de retourner donnez de votre temps de cerveau disponible à TF1 et coca-cola.
      Vous vous êtes trompé de site en parcourant celui-ci, il est pas pour vous. ;-)
      A titre informatif, j’ai pas de télé, donc ce que vous pourrez ramener sur le tapis émanant de celle-ci, ne sera que mensonges éhontés ou vérités déformées, et ça, tout le monde le sait et l’a compris. Sauf vous...

    • petite souris • 16/08/2009 - 20:13

      J’espère Philippe que vous avez lu en v.o.la réforme du système de santé américain pour balayer d’un mot ce qu’en dit Lyndon LaRouche ; j’attends donc, nous attendons donc tous vos critiques explicites.

    • c • 25/08/2009 - 09:30

      L’insulte est salutaire parfois.
      En très peu de mots la majorité comprends.
      En tout cas ceux qui tirent les ficelles sont une bande de psychopathe dégénéré.

    Répondre à ce message

  • grandghana • 14/08/2009 - 16:34

    Je m’étonne de cette analyse curieuse.
    Je suis en phase sur les faits que UK est capable de cela.

    Par contre quel intérêt, quel mobile ? J’ai lu que ce serait pour provoquer la confusion.
    La confusion avec le pire de la crise à venir couplée avec une "pandémie" qui nécessitera l’état d’urgence de toutes les façons sera bien présente.
    Je ne vois pas trop l’intérêt de se priver de la belle mmarionnette Obama maintenant. Si on était en début d’un second mandat pourquoi pas mais là...

    D’autant plus qu’il reste un grand nombre de couleuvres à faire avaler au peuple US (responsabilité de l’état d’urgence et de ses conséquences, décisions économiques favorables à l’establishment...). Donc quitte à cramer quelqu’un autant lui faire porter sa croix juste qu’au bout.

    Non là décidément je ne vous suis pas.

    • Pic et Puce • 14/08/2009 - 23:43

      Tout dépend de ce qui va se passer à l’automne. Obama avec le peu d’aura qu’il lui reste peut encore être un président martyr. Dans quelques mois, ce sera peut être Néron poussé au suicide. Ce qui est triste dans tout cela c’est que cette formidable puissance anglo saxonne quia si bien manoeuvré pour éliminer tous ses concurrents à la course au pouvor mondial, n’a qu’une vision élitiste et génocidaire du futur de notre monde.
      Les têtes dirigantes ne sont nullement incompétentes...elles sont indifférentes et cynique au sort des peuples....+

    • citoyen01 • 15/08/2009 - 01:59

      Je suis d’accord avec le message de grandghana , et effectivemment l’insulte fait assez peu classe même si l’on a raison ...!

    • kingxvi • 15/08/2009 - 02:49

      idem que d’autres commentaires :
      Je ne comprends pas l’intérêt pour les UK de se débarasser des USA alors que ce sont leur fidèle allié. Il y a comme une incohérence.... En tout cas dans mon esprit.

      Peut-on avoir un éclairage plutôt qu’être baladé d’articles en articles avec des choses parachutées sans explications ?

      Au moins le réseau voltaire explique les tenants et aboutissants et les pourquoi du comment untel décide ceci et cela.

      Un peu de géopolitique svp.

    • Fern • 15/08/2009 - 17:21

      www.alterinfo.net/Obama-vit-dans-une-bulle-d-ignorance_a31632.html

      Si Obama ne met pas de bâtons dans les roues des Bilderberg et de la CIA, ses chances sont bonnes pour vivre plus longtemps..............................

    • jjj • 15/08/2009 - 19:21

      C’est pas compliqué, la désintégration s’accélère et Obama n’a pas réussi à mettre une structure légale pour trier la population par une discrimination sociale. La réforme de la santé "priorité numéro 1 d’Obama pour son mandat d’après lui-même" et ceux qu’ils l’ont mis en place,ne passera pas, car le peuple américain se lève contre l’impérialisme et le génocide qu’on veut lui opposé.
      Historiquement les USA sont un peuple ou le peuple dirige pour le peuple. voir ce dossier http://www.solidariteetprogres.org/article3576.html Et aujourd’hui s’est esprit d’une véritable république est réanimé par Larouche qui montre qu’on ne peux pas éternellement se soumettre à une oligarchie qui contrôle en privé la monnaie des peuples, et que l’on ne doit pas respecter ce qui n’est pas à respecter quand il n’y a aucune légitimité.
      Larouche montre l’exemple en disant que ces gens qui dirigent sont des petites merdes car ils ne réprésentent rien si ce n’est eux même. Et les personnes qui ont du mal avec les propos de Larouche sont des oui monsieur !bien monsieur ! pardonnez moi je ne remettrai plus en cause votre autorité Mon Maître ...

    • janus • 15/08/2009 - 19:55

      EXACT exellente analyse !

    • bibi • 16/08/2009 - 21:09

      c’est pratique de tout mettre sur le dos des britanniques cela permet d’excuser les mefaits de la politique imperialiste des etats unis d’amerique mais des deux pays qui possede l’armée la plus puissante ? si il y en a un des deux qui tiens l,autre par les........ c’est plutot les etats unis. c’est pas serieux

    • fergime • 17/08/2009 - 00:56

      "Si Obama ne met pas de bâtons dans les roues des Bilderberg et de la CIA...", et en plus le lien sur alterinfo, site qui promeut l’application de la charia islamique à toute l’humanité !
      C’est vous qui vivez dans une bulle d’ignorance, en imaginant Obama seul contre tous, tel le héros descendu du ciel. Il est AVEC eux, ISSU d’eux, A LEUR SERVICE. Tout comme alterinfo est au service de la propagande islamiste.
      Mais bon si vous aimez ce site, pas étonnant que vous nous disiez n’importe quoi.

    • Fern • 19/08/2009 - 18:23

      jjj

      Bravo pour vos commentaires.

      C’est la VÉRITÉ.......................

    • tonton le francais • 20/08/2009 - 09:31

      @fergime
      alterinfo est au service de la propagande islamiste..
      Tout a fait d accord avec votre synthese.
      comprend pas qu’un tel site puisse exister.

    • ObiChina • 23/08/2009 - 11:30

      bigardz, pour reprendre un de tes heros, je dirais : si les cons avaient des ailes tu serais chef d’escadrille...
      Tu n’as aucun argument que ceux récoltés sur un seul et même site. Tu parles d’une révolution pacifiste mais a ma connaissance il n’y en a qu’une seule dans toute l’existence de l’humanité et c’est Gandhi qui l’a conduite. je suis convaincu qu’il a réussi car en plus de sa conviction profonde il a bénéficié d’une dynamique qui allait dans sa direction...Ce qui n’est pas le cas pour les US et la crise mondiale actuelle.

      Enfin, saches que le courage c’est aussi de parfois savoir ce taire. Tes commentaires reflète plus une rage intérieure qu’une réelle envie de faire avancer les choses. Ce genre de site n’est pas pour toi, tu es de toute évidence trop fragile, consulte plutôt un psy....

    Répondre à ce message

  • Senec • 15/08/2009 - 07:15

    Je ne vois pas en quoi amoindrir les USA ferait les affaires du Royaume-Uni ? Le bordel pour le bordel ? Quel en serait l’intérêt ? Ce n’est pas clair votre truc !

    • bigardz • 15/08/2009 - 16:52

      Ben si vous voyez pas, c’est que vous avez pas passé assez de temps sur ce site...
      Pour moi c’est très clair.
      Si les Etats-Unis d’Amérique s’effondrent, nous plongerons tous dans le monétarisme. Et la population mondiale descendra à 2 milliards.

    • Alibix • 20/08/2009 - 04:47

      Plutôt simple : il suffit de jeter un oeil aux personnalités à la tête des principaux groupes financiers aux US et de la Réserve Fédérale américaine.
      On se retrouve avec une réalité surprenante, où par exemple un gouvernement britannique, notamment sous Blair, a été villipendé pour n’être que le roquet du gouvernement US, tandis que le gouvernement US, quel qu’il soit, est lui-même le pantin de groupes qui n’ont pas grand chose d’américain, dans la globalité, et qui ont plus à voir avec l’Europe.

      Même Europe qui, selon certaines théories, serait refilée clés en main à Blair, avec l’aval de Rome et son argent, le jour où l’UE serait prête et suffisamment forte et puissante.

      Ou, plus poliment : dans le Q.

      Aussi, il existe le facteur évident qu’un chaos organisé est propice aux opérations financières, pour un peu que ça soit bien ficelé. Ensuite, si tout se passe bien, les US, dont les groupes de droite sont largement échauffés par les lois anti-constitutionelles depuis des décennies et la récente accélération, fourniront un alibi tout trouvé, ainsi que tout autre mouvement contestataire, pour une intervention musclée. Le tout peut être sur toile de fond facho-porcine.

    Répondre à ce message

  • sekou • 14/08/2009 - 18:43

    non mais c’est incroyable. il a son bac cet ignorant larouche ?
    C’est vrai k’il est connu com createur de polemiques, mais suis là depasse l’antiobamania et l’anti-reine-elizabeth , c’est plus qu’un fou je dirais.

    Répondre à ce message

  • petite souris • 15/08/2009 - 15:20

    Taper & critiquer LaRouche ne changera pas les faits, ni la réalité.

    Bien sûr c’est plus facile et cela réconforte.

    Mais la véritable liberté est dans le vrai combat, dans ce qu’il a d’universel.

    Là il faut d’abord du courage, celui d’ouvrir les yeux sur la véritable réalité pas celle que l’on voudrait exister pour son petit confort intellectuel ; ensuite il faut de la force, de la force morale bien sûr pour oser et arriver à remettre en question sa propre façon de vivre et de penser.

    Ceux qui ont ces capacités ou qui veulent essayer de les avoir, ceux-là sont les combattants ceux-là, sont les résistants, ceux-là sont les constructeurs du nouveau monde qu’il faudra faire dans et après le chaos qui arrive.

    C’est pourquoi Lyndon LaRouche est là, dit ce qu’il dit et nous montre la voie à suivre. Son âge, son expérience, sa conviction, sa vision de l’avenir sont indispensables pour le futur de l’homme et le bien de tous.

    • bigardz • 16/08/2009 - 00:12

      Absolument, en accord parfait avec vos propos courageux.
      Créer c’est résister, résister c’est créer.

      Nous sommes nombreux, très nombreux.
      Cela est la vraie France. La France qui résiste et qui ne se laissera pas démonter par quelques puissances financières obscures.
      Et si d’aventures cette France là sombre, il y aura une guerre civile car c’est l’estomac qui parlera.
      Un homme qui a faim est un meurtrier en puissance.
      Nos oligarques ont oublié ce détail.
      Les coupables sont déjà montrés du doigt, et la population Française grogne, même si ça s’entend pas dans les médias.
      La France couve, ne nous y trompons pas.
      Ce qui va éclore n’a en rien l’apparence du monde des bisounours.

    Répondre à ce message

  • Trajan • 15/08/2009 - 11:31

    Les propos de Larouche sont inquiétants. Je pense qu’il a un problème avec son égo. Solidarité et Progrès se discrédite en maintenant un lien avec cette personne qui, il faut le reconnaître, quelque fois, a des réflexions pertinentes (entre 2 délires). Parler d’assassinat d’Obama !!!! N’importe quoi ! Trajan

    • bigardz • 16/08/2009 - 00:05

      Je me demande si vous pensez...
      Vous devrier enlever votre cagoule trajan...
      Joli pseudonyme, si je change le a en o on a un joli trojan.
      Logiciel malveillant.

      Mouarf, mauvais déguisement.
      C’est vous le danger, vous êtes soumis et servile. En plus de pas être malin.
      Tout est bon pour semer le trouble, n’est-il pas !

      Un nuage de lait ? :o)

    Répondre à ce message

  • jjj • 15/08/2009 - 19:22

    En ce qui concerne la possibilité d’un assassinat contre Obama c’est pour mettre le chaos, l’anarchie pour justifie une dictature cela s’est toujours passé de cette manière dans l’histoire ... plus d’Etat "le rêve de tout Oligarche", plus de direction pour le pays, mais surtout plus de solution possible, la confusion totale des esprits ... et le retour au féodalisme, aux seigneurs locaux dans un moment où le système financier est sur le point de ce désintégrer. S’il n’y a plus de présidence c’est qu’il n’y a plus de possibilité d’opposition et plus de solution coordonée à mettre en place. Etudiez la révolution Française et regarder quand il n’y a plus d’Etat c’est la Terreur et tout le monde se bat pour avoir le pouvoir et les rivalités se font monter tour à tour sur l’échaffaut. Et aujourd’hui à un moment et le système bancaire se désintègre ce serait la pire des choses. C’est cela que veulent les "Britanniques" ou le pouvoir financier comme en France en 1789 et que les Danton et les Marat venait tout droit d’Angleterre après y avoir bien apris leur leçon. Comment détruire une République qui pourrait inspirer d’autres peuples dans d’autres Nations.
    Comment détruire une République naissante ? Chapitre 1

    Répondre à ce message

  • petite souris • 14/08/2009 - 23:00

    Comme toujours les commentaires et prises de position de Lyndon LaRouche sont très intéressantes.

    Je le rejoins tout à fait lorsqu’il déclare que la Grande Bretagne a toujours eu envie de se "débarasser" des Etats-Unis qui leur font ombrage.

    Cependant, je crains que cela ne soit même pas la peine d’organiser un assassinat puisqu’Obama risque fort de continuer dans le sens qu’il a pris à propos de cette crise et donc ainsi, lui-même et directement, faire "exploser" les USA.

    ...et là the Queen récupère les avantages de la situation sans rien faire !!!

    Quelle classe !

    Répondre à ce message

  • bigardz • 14/08/2009 - 21:48

    Et ben moi je suis pas d’accord avec vos post
    Surtout vous Français qui insultez pas mais coupez des têtes de façon très barbare.Les insultes, c’est peanuts.
    Et oui, obama, sarkosy, comme hitler, ce sont des petites merdes.

    Un homme politique est élu, par ce fait il doit respecter ses électeurs, et il font quoi ?
    Ils pratiquent la langue de bois. Se foutent ouvertement de la gueule du monde. Insultent aussi, et même ils humilient.
    Ben moi j’aime bien le caractère de Larouche, et il me passionne, je le respecte, c’est notre ainé, je vois rien de fachiste dans ses propos.
    Juste des mini-insultes.

    Enlevez la poutre que vous avez dans l’oeil avant de regardez la paille dans celui du voisin...

    Larouche est courageux, encore plus à son age, le temps de la rigolade, c’est fini, car beaucoup trop de vies humaines sont en jeux. La France ferait bien elle aussi de demander à sortir du monétarisme.
    Pour moi les petites merdes, je les voit déguisés en banquiers.
    Banksters, un métier d’avenir si vous vous battez pas...
    On ne lutte pas avec des couteaux contre des fusils.
    Bon et puis pour les insultes, le casses-toi pauvre con si célèbre. Vous repasserez les donneurs de leçons là.
    Quel manque de lucidité ces français.
    Malhonnêtes personnages.
    Il faut être crétin en effet pour poster et balancer des arguments pareils. En prétextant trouver le contenu intéressant.
    Vous semez le trouble...ça continu.
    Petites merdes...Lâches, j’ajoute.
    C’est mon clin d’oeil ça ;-)

    Répondre à ce message

  • Déçu mais pas surpris • 14/08/2009 - 18:51

    J’ai été pendant quelques temps un lecteur assidu de votre journal. J’ai toujours été très sceptique devant les prises de positions de Mr LAROUCHE, et à un degré moindre devant celles de Mr CHEMINADE. Je constate en lisant vos brèves que Mr LAROUCHE manie de plus en plus l’insulte dans sa plus basse expréssion. Ceux qui ne sont pas d’accord avec lui sont des incultes et des crétins et le président des Etats Unis est un vaurien (passe encore) mais, plus encore, " une petite merde". Et bien moi, je me demande aussi de quelle planète vient Mr LAROUCHE. Ces flots d’insultes incéssantes sont insupportables et indignes d’un homme qui prétend être un économiste de premier plan, un politicien influent, et le sauveur de la patrie. Vous dites populiste ou faschiste ? Moi, je dis les deux en même temps.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Vous souhaitez aider ? Adhérer, faire un virement mensuel, participer à un stand militant ? Prenez contact avec nous.

Don rapide

Pour quoi se bat  ?

« Élever à la dignité d’homme tous les individus de l’espèce humaine » Lazare Carnot

Solidarité et progrès est le parti du travail humain. Nous voulons :
- que les capacités créatrices de chaque être humain soient libérées pour le bien commun ;
- que personne ne puisse être exploité ou abusé ;
- que les féodalités financières soient mises hors d’état de nuire.

Notre but est donc de vaincre la City, Wall Street et leurs complices européens. En menant :
Une politique internationale de détente, d’entente et de coopération entre peuples et nations, dont les Nouvelles Routes de la soie sont l’amorce. Comme on ne peut les bâtir sur le sable mouvant du système dollar actuel, construisons-les avec le ciment d’un nouveau système monétaire international, ce Nouveau Bretton Woods pour lequel nous nous battons avec nos alliés dans le monde.
Une politique de crédit public national finançant en priorité l’école, la production, l’hôpital et le laboratoire. Le nécessaire préalable pour libérer ce crédit est une moralisation de la vie bancaire (un Glass-Steagall contre les spéculateurs). Mettons-le en place, comme à la Libération !
La sortie de l’Union européenne, de l’euro et de l’OTAN, instruments de l’oligarchie financière. Associons-nous avec les autres pays d’Europe et du monde en vue de grands projets de développement mutuel : espace, essor de l’Afrique libérée du franc CFA, économie bleue, énergie de fusion, numérique, création d’emplois qualifiés.

La France doit donner l’exemple. Battons-nous donc ensemble, avec l’arme d’une culture de la découverte et du rire contre le respect qui n’est pas dû.

La politique de en vidéo

Animations réalisées lors de la campagne présidentielle Cheminade 2017.

» Voir le projet complet

en chiffres

La part des dons de personnes physiques dans les ressources financières de S&P.

Le nombre de candidats présentés par S&P lors de 116 campagnes électorales locales et nationales.

Fondation de Solidarité & progrès suite à la dénonciation du "cancer financier" par Jacques Cheminade.

La part allouée à S&P sur les 70 millions d’aide de l’Etat aux partis politiques.

Actions politiques et citoyennes entreprises (au minimum !) par S&P sur une année.

a vu juste sur...

La crise financière de 2008

Lors de sa campagne présidentielle de 1995, où Jacques Cheminade met en garde contre la spéculation insensée sur l’immobilier et les produits dérivés. Il publie ensuite son alternative au monétarisme dans l’ouvrage « Un plan de relance par le crédit productif public. »

La dérive néo-conservatrice de l’administration Obama

Ainsi que nos amis américains, nous avons dénoncé l’emprise du parti de la guerre sur l’administration Obama bien avant le scandale des écoutes illégales ou celui des assassinats "extra-judiciaires", y compris de citoyens américains.

La nature de la guerre en Syrie et le terrorisme

S&P a démasqué dès 2012 (vérifie) l’instrumentalisation des mouvances terroristes pour renverser certains régimes, dont la Syrie.

L’extrême-droite et néo-nazis en Ukraine

Dès le rejet du traité de libre association par le gouvernement ukrainien fin 2013, nous dénoncions le soutien insensé des occidentaux à des mouvances néo-nazies dans le but d’élargir l’OTAN aux frontières de la Russie.

La confiscation des dépôts bancaires ou "bail-in"

Bien avant janvier 2016 et l’application effective d’une directive européenne permettant de renflouer les banques avec l’argent des déposants, nous avons dénoncé dès 2013 cette logique confiscatoire et destructrice.

Le Tsunami financier qui vient

C’est vrai que beaucoup d’économistes en parlent, en tout cas bien plus qu’avant la crise de 2008 ! Et pourtant aucun ne défend la politique de crédit public démocratique qui nous permettrait d’éviter un choc économique sans précédent.

et la vraie Europe

La vraie question est la nécessité de mettre en place un nouvel ordre économique international fondé sur le développement mutuel, en partenariat avec la conception de la Nouvelle route de la soie que portent les BRICS.

L’Union européenne (UE) est devenue le cheval de Troie de la mondialisation financière, de la City et de Wall Street. L’euro en est le vice financier et l’OTAN le bras armé. C’est pourquoi il faut en sortir, mais pas pour faire un saut dans le vide.

Il faut refonder la vraie Europe, l’Europe des peuples, des patries et des
projets, la version du plan Fouchet de 1962 pour le XXIè siècle. Il ne s’agit pas de revenir en arrière mais de repartir de l’avant, avec une monnaie commune de référence porteuse de grands projets : ni monnaie unique servant l’oligarchie financière, ni deux monnaies qui ne seraient pas gérables.

Une vraie Europe ne peut se construire sans réelle participation citoyenne. Construisons une France et une Europe que serve réellement le progrès économique et social, contre tout dévoiement financier et géopolitique.

pour une écologie humaine

S&P promeut une écologie responsable et humaine, s’inspirant notamment des travaux de Vernadski sur la Biosphère et la Noosphère.

Nous condamnons les mouvements obscurantistes qui prônent un écologisme "Malthusien" (l’idéologie de Thomas Malthus) qui considèrent que les ressources de la planète sont limitées. Ces mouvements aboutissent fatalement à la conclusion inadmissible qu’il faut imposer une politique de dépopulation.

Ainsi, la première des ressources est pour nous la créativité humaine, la faculté qu’a l’Homme de comprendre et de transformer le monde qui l’entoure.

L’être humain a une responsabilité, et c’est pour cela qu’il faut sortir de la mondialisation prédatrice.

et l’énergie

Il est fou de vouloir sortir du nucléaire, qui est l’expression d’une découverte humaine. Cependant, il doit être réinventé pour en faire un nucléaire citoyen du XXIe siècle, qui nous donnera les moyens d’accueillir les générations futures.
Nous sommes pour la conception de réacteurs de IVe génération et la mise en place d’un programme de recherche accéléré vers la fusion thermonucléaire contrôlée.

Le nucléaire du futur n’est pas un mal nécessaire. Il doit impliquer une société plus juste, plus inclusive et plus responsable, sans quoi - comme toute autre découverte - il serait réduit à un instrument de domination.
Le nucléaire est, enfin, la "clé" de l’énergie nécessaire à la propulsion des voyages spatiaux, qui définissent l’étape prochaine de notre Histoire.

Défendre le travail humain, c’est rejeter totalement les logiques actuelles de rentabilité à court terme. Se battre pour le nucléaire, c’est se battre pour le fondement d’un monde élargi et plus juste.

est fier de déranger

Vous trouverez sur internet un lot défraîchi d’étiquettages en tous genres : S&P est qualifié de d’extrême-gauche, d’extrême-droite, financé par le KGB ou par un milliardaire américain (mais volant des vieilles dames), aux idées tour-à-tour farfelues et dangereuses, et bien évidemment adeptes de la théorie du complot !
Le tout visant à dissuader les citoyens de découvrir nos idées et notre engagement.

Mais derrière ces accusations vous avez d’incessantes manoeuvres politiques : rejet du compte de campagne de Jacques Cheminade en 1995, saisie de 170 000€ sur le remboursement de la campagne de 2012, et bien entendu une exposition médiatique réduite au minimum, ou la plus défavorable possible pendant les présidentielles !

Pour nos ennemis ou adversaires, il s’agit d’empêcher que soit comprise par le peuple une politique de crédit public démocratique, la seule arme qui nous permettrait de diriger la finance plutôt que d’être dirigée par elle.

Si S&P dérange, c’est parce que nos idées frappent l’oligarchie financière en plein coeur. Ce combat émancipateur est l’enjeu culturel de notre temps.

Participez à l'effort politique !

Adhérez à S&P, devenez éducateur et créateur de la Nation

Au cours de cette élection présidentielle nous avons entrouvert une porte, car nous avons été les seuls à poser les défis qui sont devant nous.

Nous rentrons dans un monde tout-à-fait instable, dangereux, et sans majorité politique.
Un monde qui peut rentrer en crise à tout moment, y compris avec un risque de guerre.

En adhérant à Solidarité & progrès, en apportant vos moyens financiers et humains, nous pourrons ensemble franchir le seuil de la porte et faire ce qui est nécessaire.
Aller vers un futur qui soit vivable, meilleur, plus juste.

Jacques Cheminade
Faire un don et adhérer plus tard